Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Au rythme où l’économie US continue de s’effondrer, attendez-vous à de plus en plus d’émeutes, de pillages et de troubles civils

Ce que nous avons vu dans les rues de Minneapolis ces derniers jours n’est qu’un préambule. L’Amérique est si profondément divisée, et une grande partie de la population ne fait plus du tout confiance aux institutions fondamentales qui régissent la société. Personnellement, je ne sais pas comment on peut regarder la vidéo qui montre ce qui est arrivé à George Floyd sans être profondément choqué. La brutalité policière est un problème majeur aux Etats-Unis depuis de nombreuses années, et je peux vous dire que la plupart de gens n’ont absolument plus confiance en la police. Bien entendu, les émeutiers n’aident pas non plus leur cause en incendiant les quartiers qu’ils sont censés défendre. Et après avoir provoqué tant de chaos mercredi soir, les manifestants étaient de retour dans les rues de Minneapolis jeudi…

Les manifestants et dans certains cas, la violence, se sont poursuivis jeudi au lendemain de la mort de George Floyd, un homme noir décédé après un contrôle de police qui s’est mal passé, où l’officier blanc a cloué au sol et bloqué sous son genou l’homme de 46 ans.

Des centaines de manifestants se sont rassemblés dans les rues de Minneapolis jeudi soir pour organiser une marche en direction du centre-ville. La circulation a été interrompue alors qu’une foule de personnes avançait le long de quatre pâtés de maisons. Les manifestants hurlaient des slogans comme : « Je ne peux plus respirer », « Pas de justice, plus de paix ! » « Sanctionnez la police ! » et tout ça sous les yeux des agents de sûreté volontaires munis de gilets de couleurs reconnaissables pour faciliter la circulation.

Malheureusement, ce n’est qu’un petit aperçu de ce qui est à venir dans les grandes villes américaines.

Si vous pensez que ces émeutes contre la brutalité policière sont plutôt intenses, attendez de voir ce que les émeutes liées à la situation économique vont faire.

Nous entrons dans une époque où des millions et des millions d’américains deviendront de plus en plus désespérés alors que nous plongeons encore plus profondément dans une nouvelle dépression économique. Jeudi, nous avons appris que 2,1 millions d’américains venaient de déposer des demandes d’allocation chômage pour la première fois la semaine dernière…

Les premières demandes d’allocation chômage se sont élevées à 2,1 millions la semaine dernière, le total le plus bas depuis le début de la crise du coronavirus, bien que ce chiffre indique clairement, et c’est historique, qu’il n’y a jamais eu autant d’américains sans emploi.

Les économistes interrogés par Dow Jones envisageaient 2,05 millions de demandes. Ce total représentait une diminution de 323 000 par rapport aux 2,438 millions révisés à la hausse de la semaine précédente.

C’était la 10ème semaine consécutive où le nombre de nouvelles demandes d’allocation chômage dépassait les 2 millions.

Comme je le rappelle souvent à mes lecteurs, avant cette année, le nombre le plus élevé jamais atteint de demandes en une seule semaine était de 695 000 en 1982.

Donc, même après tant de semaines catastrophiques d’affilées, nous sommes toujours à un niveau qui est près de trois fois plus élevé que cet ancien record.

Dans l’ensemble, 40,8 millions d’américains ont déposé des nouvelles demandes d’allocation chômage au cours des 10 dernières semaines. C’est le pic le plus élevé de chômage de toute l’histoire des Etats-Unis dans une très large mesure, et cela signifie que plus d’un quart de tous les emplois aux Etats-Unis ont déjà été supprimés.

Mais pour l’instant, l’impact de ces pertes d’emplois a été amorti par les primes de chômage extrêmement généreuses de 600$ par semaine que le gouvernement fédéral a distribué, mais ces prestations devraient expirer fin juillet…

A l’heure actuelle, beaucoup sont en mesure de profiter de 600$ supplémentaires par semaine en prestations de chômage fournies par le gouvernement fédéral en plus des prestations de chômage standard de chaque état. Mais cet avantage devrait expirer fin juillet si le Congrès ne vote pas un autre projet de loi de relance pour continuer à aider les citoyens américains.

Si ces avantages ne sont pas prolongés, nous assisterons à une énorme crise de colère nationale et, à l’heure actuelle, le président Trump et les dirigeants républicains du Sénat ne prévoient pas de les prolonger.

Nous verrons bien ce qui va se passer, mais il y aura bientôt des dizaines de millions d’américains au chômage très en colère qui ne seront plus en mesure de payer leurs factures.

Incapables de faire face à une prochaine crise économique: 41% des américains sont fauchés ! 40 millions d’Américains ne mangent pas à leur faim et voici pourquoi la situation va s’aggraver…

Et chaque jour qui passe, de plus en plus de mauvaises nouvelles économiques continuent d’arriver. Nous venons d’apprendre que les commandes de biens durables ont baissé de 19,4% d’une année sur l’autre le mois dernier, et nous venons également d’apprendre que les promesses de ventes de logements ont chuté de 34,6% en avril par rapport au même mois il y a un an.

Comme je l’ai dit hier, nous assistons à un effondrement économique à part entière, et ce, sous nos yeux, et le fait que de nombreux états américains commencent à rouvrir leurs portes ne va pas pour autant arrêter cet élan catastrophique.

Au cours des premières semaines de la pandémie, il y a eu juste une petite série de faillites importantes, mais désormais cette petite série s’est transformée en tsunami…

Au cours des premières de la pandémie, il y avait seulement quelques entreprises qui avait fait faillite : des entreprises comme la compagnie aérienne alaskienne Ravn Air, qui a fait faillite alors que les voyages se sont complètement arrêtés et que les marchés se sont effondrés. Mais la détresse financière provoquée par les fermetures n’a fait que s’aggraver, produisant ce qui est comme une vague d’insolvabilité qui déferle sur les sociétés américaines.

Rien qu’en mai, quelques 27 sociétés ont déclaré avoir au moins 50 millions de dollars de dettes et ont demandé la protection des créanciers auprès des tribunaux – un chiffre le plus élevé depuis la Grande Récession. Toutes ces entreprises très connues sont concernées, telles que JC Penney Co. Et J Crew Group Inc., jusqu’au transporteurs aériens Latam Airlines Group SA et Avianca Holdings, leur entreprise a été littéralement décimée étant donné que les voyageurs ne voyageaient plus.

Et nous voyons des fermetures de magasins se produire à un rythme que nous n’avions encore jamais vu auparavant dans toute notre histoire.

A ce stade, Coresight Research prévoit qu’environ 25 000 magasins fermeront définitivement d’ici la fin de cette année civile…

Coresight Research, qui suit les ouvertures et fermetures de magasins, a anticipé que les fermetures de magasins prévues pour 2020 allaient augmenter de 8 000 en début d’année, à 15 000 au début de mars pour atteindre environ 25 000 maintenant.

« On n’a jamais vu une telle chose arriver dans l’industrie », a déclaré la PDG et fondatrice de Coresght Research, Deborah Weinwig. « C’est la vitesse à laquelle tout ceci se passe qui a été le plus étonnant. »

Il y avait tellement de colère dans toute l’Amérique pendant les bonnes années, que maintenant cette nouvelle dépression économique ne va qu’envenimer fortement les choses.

Quand il n’y a pas d’emplois disponibles et que les gens ne peuvent même pas fournir les éléments de base à leurs familles, nous allons voir une frustration d’un niveau qui ne ressemble à rien de ce que nous avons jamais vu auparavant.

Veuillez donc prendre bonne note de ce qui se passe dans les rues de Minneapolis en ce moment, car c’est à cela que l’avenir va ressembler dans toutes nos grandes villes.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin= »2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
azerty
azerty
5 mois plus tôt

on n’arrête pas le progrès en marche

Eric Petroff
Eric Petroff
5 mois plus tôt

Facile de tout focaliser sur les blancs ça permet de faire diversion sur la crise qui va frapper toutes les communautés , pauvres d’abord ! Car question criminalité les minorités ne se font pas de cadeaux entre elles ! Les statistiques ethniques existent la a bas alors si il faut les regarder près les noirs, les latinos sont perdants ! En attendant c’est la super élite qui gagne toujours , la preuve cette bourse decorrelee du réel !

mOI
mOI
5 mois plus tôt

Mort aux keufs !!!

Shark
Shark
5 mois plus tôt

Niveau armement en vente libre pas de probléme, ils s’entretueront avant d’avoir faim !

Shark
Shark
5 mois plus tôt

L’europe aussi connaitra ce scenario bien avant les yankees .

Naili Karim
5 mois plus tôt

le gouvernement américain ferait mieux de s’occuper du bien-être de sa population au lieu de s’ingérer dans les autres conflits. le monde comme les citoyens américains s’en porteraient mieux

Emon
Emon
5 mois plus tôt

« Minneapolis » vient de « Minnesota » qui signifie « eaux laiteuses« .   « L’eau laiteuse est souvent due à un mauvais équilibre dans l’eau. L’eau ne peut être claire que lorsque sa qualité est correcte. À cet effet, vous devez ajuster le pH et le taux de chlore« .   Je trouve ça interpellant car « Les indicateurs colorés de pH (ou indicateurs acide-base) sont des molécules qui ont la capacité de changer de couleur en fonction de l’acidité (au sens de Brønsted) de leur milieu environnant« … et ceci alors que dans le présent article sur B&B il est écrit « Les manifestants hurlaient des slogans comme :… Read more »

K@r@ Thomas
5 mois plus tôt

Ils vont finir par s’importer la « Démocratie » qu’ils exportaient (Irak , Afghanistan , Syrie… etc… https://t.co/33cRHGFXaC

Arnaud Coquelin de Lisle
5 mois plus tôt

C’est certain !

9
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x