Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Ha… la sempiternelle reprise ! Quelle vaste fumisterie… Alors quelles économies sont en train de rouvrir ?
 

Le Covid-19 a réussi à mettre le monde entier à l’arrêt – mais comme le précise Iman Ghosh de Visual Capitalist, ci-dessous, après des mois d’incertitude, il semble que la situation s’améliore lentement.Le graphique d’aujourd’hui mesure la façon dont 41 grandes économies sont en train de redémarrer, en prenant en compte deux paramètres important pour chaque pays : le taux de mobilité et le taux de guérison face au Covid-19:

  1. L’indice de mobilité

Il s’agit de la variation de l’activité autour des lieux de travail, soustrayant l’activité autour des résidences, mesurée en pourcentage d’écart par rapport à la ligne de base.

  1. Le taux de guérison face au Covid-19

Le nombre de cas d’infection qui ont enregistrés dans le pays est mesuré en pourcentage du nombre total de cas.

Les données de la première mesure proviennent des rapports du Covid-19 sur la mobilité de la communauté de Google, qui s’appuient sur des données agrégés et anonymes de l’historique des positions des individus. Notez que la Chine n’apparaît pas dans le graphique car le gouvernement interdit les services Google.

Les taux de guérison face au Covid-19 reposent sur les valeurs de Corona Tracker, en utilisant des informations compilées provenant de plusieurs bases de données mondiales et gouvernementales telles que l’OMS et le CDC.

Delamarche: Covid-19 « Ce ne sera pas la petite crisette de 2008. Ce qui se passe sera TERRIBLE ! » Le Covid-19 est nullement responsable de la crise économique… et l’indice Baltic Dry vous le prouve ! Une dépression mondiale d’une ampleur inédite se profile !!

Réouverture des économies, une étape à la fois

En général, plus le taux de mobilité est élevé, plus cela signifie qu’il y a de l’activité économique. Dans la plupart des cas, le taux de mobilité est également en corrélation avec un taux plus élevé de personnes rétablies dans la population.

Voici comment ces pays se basent sur les statistiques ci-dessous.

Dans la visualisation principale du nuage de points, nous avons poussé les choses un peu plus loin, en affectant ces pays à quatre cadrants distincts :

  1. Haute mobilité, personnes qui ont guéri à un taux élevé

Les taux de guérison élevés entraînent une levée des restrictions pour les pays de ce cadrant et les gens retournent régulièrement au travail.

La nouvelle Zélande a été félicitée pour la façon dont elle a su rapidement contenir la pandémie avec efficacité, ce qui lui a permis de réduire de manière conséquente le nombre total de cas. Cela s’est traduit par un taux de guérison de 98%, le plus élevé de tout le pays. Après environ 50 jours de confinement, le gouvernement recommande une semaine de travail flexible de quatre jours afin de vraiment relancer l’économie.

  1. Haute mobilité, faible guérison

Malgré les faibles guérisons liées au Covid-19, les taux de mobilité des pays de ce cadrant restent supérieurs à la moyenne. Certains pays ont assoupli les mesures de confinement, tandis que d’autres n’avaient pas mis en place de mesures strictes au départ.

Le Brésil est un cas d’étude intéressant à prendre en compte. Après avoir reporté les décisions de confinement aux niveaux national et local, le pays enregistre désormais en moyenne le nombre le plus élevé de cas quotidiens parmi tous les pays. Le 28 mai, par exemple, le pays comptait 24 151 nouveaux cas et 1 067 nouveaux décès.

  1. Mobilité réduite, guérison élevée

Les pays de ce cadrant font preuve de prudence et suspendent la réouverture de leurs économies jusqu’à ce que la population se soit complètement rétablie.

L’Italie, autrefois l’épicentre de la crise en Europe, se méfie naturellement des cas qui remontent à des niveaux critiques. En conséquence, ils ont choisi de maintenir leur activité au minimum pour essayer d’augmenter le taux de guérison de 65%, même s’ils émergent lentement de plus de 10 semaines de confinement.

  1. Faible mobilité, faible guérison

Enfin et surtout, les habitants de ces pays restent prudemment à l’intérieur alors que leurs gouvernements continuent de travailler sur la façon dont ils espèrent contenir la crise.

Avec un faible taux de guérison de 0,05%, le Royaume-Uni n’a pas l’intention de rouvrir immédiatement. Un décalage de deux semaines dans la déclaration des patients sortis des services du NHS peut également contribuer à ce faible nombre. Bien que le nombre de nouveaux cas se stabilisent, le pays a le plus grand nombre de décès dus aux coronavirus en Europe.

Les Etats-Unis, se situent également dans ce cadrant avec plus de 1,7 million de cas et plus encore. Récemment, certains états ont choisi d’assouplir les restrictions sur l’activité sociale et commerciale, ce qui pourrait entraîner une remontée des cas.

En Suède, une stratégie controversée d’immunité collective a fait en sorte que le pays a poursuivi ses activités comme d’habitude contrairement au reste des réglementations européennes. Le taux de guérison du Covid-19 en Suède n’est que de 13,9%, et le taux de mobilité du pays de -93% ce qui implique que les gens ont pris leurs propres précautions.

L’impact du Covid-19 sur l’avenir

Il est important de noter qu’une deuxième vague de nouveaux cas pourraient bouleverser les projets de réouvertures des économies. Alors que les pays tiennent compte de ces risques, il n’y a pas de réponse claire et bien définie de la bonne voie à suivre.

Covid-19: «La multiplication des planches à billets va faire décoller les prix de l’or» Daniel Lacalle: Covid-19: « L’Espagne a vu 121 827 entreprises disparaître en seulement 1 mois, et 141 948 depuis le début d’année ! »

Sans être mélodramatique, le Covid-19 est comme le dernier clou dans le cercueil de la mondialisation… La crise 2008/2009 a donné un coup dur à la mondialisation, tout comme le Brexit, ou encore la guerre commerciale américano-chinoise, mais le Covid-19 a cette fois, carrément eu un impact considérable sur la mondialisation.

Voici la question posée par Carmen Reinhart, nouvelle économiste en chef de la banque mondiale :

« Est-ce qu’un jour on pourra revenir à une vie normale telle qu’on l’a connu dans le passé ? »

Source: zerohedge

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x