Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
USA: La plupart des états ont rouvert leurs économies,… mais alors pourquoi le chômage continue d’être incontrôlable ?
 

Cela n’aurait jamais dû se passer comme ça. Aussitôt que les états ont commencé à rouvrir leurs économies, le tsunami des licenciements aurait dû s’arrêter. Mais au lieu de cela, nous continuons à voir des américains perdre leurs emplois à un rythme qui dépasse de loin ce que nous n’avons jamais connu auparavant dans toute l’histoire des Etats-Unis. En 1982, il y a eu une semaine où 695 000 américains ont déposé des demandes d’allocation chômage et ce record absolu n’a jamais été battu avant cette année. Bien entendu, nous venons de découvrir des chiffres de pertes d’emplois qui font extrêmement peur et qui ne cessent de s’aggraver depuis plusieurs mois en 2020, et nous venons d’apprendre que la semaine dernière, 1,877 million d’américains à nouveau, venaient de déposer de nouvelles demandes d’allocation chômage…

La semaine dernière, 1,877 millions de demandes d’allocation chômage ont été déposées, signe que le pire est passé concernant la crise sur l’emploi liée au coronavirus, mais que le niveau de chômage reste obstinément élevé.

Les économistes interrogés par Dow Jones s’attendaient à 1,775 million de nouvelles demandes. Le total que le Département du travail a trouvé, montrait néanmoins une baisse par rapport au total révisé à la hausse de la semaine précédente qui s’établissait à 2,126 millions.

Donc, même si plus de 40 millions d’américains avaient déjà perdu leur emploi en 2020, il y avait encore suffisamment de personnes qui perdaient leur emploi la semaine dernière pour dépasser de plus d’un million l’ancien record de 1982.

Je vous demande juste d’y réfléchir un instant.

Globalement, il s’agit d’un total de 42,6 millions d’américains qui ont perdu leur emploi depuis le début de la pandémie, ce qui en fait le plus fort pic de chômage de toute l’histoire des Etats-Unis.

Et lorsque le rapport mensuel sur l’emploi sera publié vendredi, le taux de chômage officiel américain devrait dépasser les 20%…

Les chiffres sont arrivés la veille de la publication du Département du travail et son rapport sur les salaires non agricoles du mois de mai. Les économistes interrogés par Dow Jones s’attendent à une baisse de 8,3 millions et un taux de chômage de 20,5%, ce qui correspond à plus du double du plus haut niveau précédent depuis la Grande Dépression.

A ce jour, tout le monde comprend à peu près que le taux de chômage officiel sous-estime considérablement le véritable niveau du taux de chômage dans ce pays.

Mais même si nous le prenons à sa valeur nominale, le taux de chômage est maintenant bien plus élevé qu’il ne l’a jamais été depuis la Grande dépression des années 1930.

Avec des dizaines de millions d’américains maintenant sans emploi, beaucoup de gens trouvent désormais extrêmement difficile de payer les factures. Ce qui suit, provient d’un article de NPR et intitulé : « Des millions d’américains omettent de payer leurs factures alors que le raz de marée des défauts de paiements et des expulsions se profile »

Les américains omettent de payer leurs factures, les prêts automobiles comme tous les autres paiements. Normalement, cela pourrait signifier des saisies massives, des expulsions, des saisies de voitures et la destruction immédiate de leurs crédits.

Mais une grande partie de cette réalité a été mise entre parenthèses pendant un moment. L’aide du congrès et la clémence des prêteurs ont empêché la catastrophe de se produire, pour de millions de personnes. Mais cela ne va pas durer encore très longtemps comme ça.

Une reprise économique était censée avoir déjà commencé, mais en fait, c’est faux, c’est tout le contraire qui se produit.

Et maintenant, les émeutes effroyables qui ont éclaté dans tout le pays vont aggraver la situation.

Nos zones urbaines contiennent un nombre incalculable de petites entreprises, et les économistes avertissent que tous ces troubles civils ne vont que porter un coup mortel à bon nombre d’entre elles…

Certains économistes préviennent clairement que ce qui se passe actuellement aura un impact irréversible pour toutes ces petites entreprises qui subissaient déjà beaucoup de pression financière. Si elles n’ont pas été saccagées, pillées ou détruites par les vandales, elles ressentiront tout de même les effets macroéconomiques du déclin et de la fuite des villes, la perte de confiance des consommateurs et la diminution de la valeur des propriétés, ce qui aggrave les crises budgétaires des états et des gouvernements locaux.

Malheureusement, beaucoup de ces petites entreprises que les émeutiers détruisent, sont en fait des entreprises appartenant à des minorités.

Ce que nous voyons se dérouler sous nos yeux, est vraiment une grande tragédie nationale qui n’est pas prête de s’arrêter de si tôt.

Il va sans dire, que certaines grandes entreprises vont être sérieusement tentées d’abandonner complètement nos zones urbaines centrales. S’il y a une menace constante que vos magasins soient détruits, pilliés ou incendiés, cela ne crée pas un environnement commercial rentable.

Par exemple, il est rapporté que Walmart pourrait envisager de quitter la ville de Chicago, et le maire Lori Lightfoot les a supplié pourtant de rester…

Le maire Lightfoot a déclaré qu’elle était en conférence téléphonique avec les responsables de Walmart et d’autres grands détaillants qui avaient été fortement pillé ou fortement endommagés lors de ces troubles civils à Chicago. Elle a dit qu’elle les avait suppliés de ne pas quitter Chicago.

« Je pense que dans le cas de Walmart, ils se sont concentrés sur l’évaluation des dégâts. Ils font des efforts par exemple pour faire des dons de produits frais, par rapport à ce qu’il leur reste et pour pas qu’ils ne périssent, comme d’autres denrées périssables d’ailleurs et c’est normal qu’ils réagissent comme ça. »

On s’attend à voir encore plus de violence ce week-end dans les grandes villes américaines et sans doute que toutes ces émeutes vont avoir un impact considérable sur l’économie américaine.

Pendant ce temps, plus de 129 000 nouveaux cas confirmés de Covid-19 ont été signalés dans le monde au cours de ces dernières 24 heures, et c’est le record sur une journée jamais enregistré jusqu’à présent.

En d’autres termes, la pandémie de coronavirus est loin d’être terminée.

Malgré ce que les têtes pensantes des média mainstream nous disent, la vérité est que l’économie américaine va continuer de s’effondrer. Nous avons déjà plongé dans une nouvelle dépression économique, et les banquiers avertissent désormais les entreprises que le flux de crédit est sur le point de se resserrer fortement…

Les banquiers ont un message pour les entreprises américaines déjà fortement endettées : levez des fonds maintenant, car les choses pourraient s’empirer bien plus encore.

La réouverture progressive des entreprises après des fermetures de plusieurs mois et une reprise de l’activité manufacturière ont incité les investisseurs à un certain optimisme néanmoins fragile, ces dernières semaines. Mais les souscripteurs qui s’adressent aux sociétés lourdement endettées offrent à leurs clients un aperçu sombre de ce qui pourrait leur arriver.

Il y a tellement de peur et d’incertitude dans l’air, et dans un tel environnement, que les institutions financières deviennent très avares avec leur argent.

Dans les jours à venir, il deviendra beaucoup plus difficile pour presque tout le monde d’emprunter de l’argent, ce qui aura de très graves répercussions sur nos perspectives économiques.

Incapables de faire face à une prochaine crise économique: 41% des américains sont fauchés ! Au rythme où l’économie US continue de s’effondrer, attendez-vous à de plus en plus d’émeutes, de pillages et de troubles civils

Bien sûr, les choses évoluent si rapidement qu’il est devenu pratiquement impossible de prédire à quoi ressembleront les chiffres économiques américains dans les mois à venir.

En 2020, nous avons déjà été frappés par une pandémie mondiale majeure, une forte dépression économique et voilà que maintenant il y a d’intenses troubles civils qui sont sur le point de faire exploser l’économie.

Nous avons vécu des incidents, les uns après les autres, et la vérité est que ce tsunami économique ne fait que commencer…

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Seb Vidal
3 mois plus tôt

Faut PENSER aux frontières mon grand !!!

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x