Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Etats-Unis: En 1 seul mois, 1 000 milliards de dollars d’endettement public supplémentaire !… Hey !? C’est de l’argent gratuit ou c’est à rembourser ?
 

Il y a tout juste 35 jours, la dette publique américaine venait de franchir à la hausse le seuil des 25 000 milliards de dollars. Et 28 jours avant cela, la dette publique n’était encore qu’à 24 000 milliards de dollars.

Parallèlement, le gouvernement fédéral américain vient de pulvériser un nouveau record avec le plus gros déficit budgétaire annuel jamais enregistré de toute l’histoire des Etats-Unis, sans oublier qu’il reste encore 4 mois avant de clôturer l’année fiscale.

Le dernier déficit budgétaire à savoir celui du mois de mai s’est élevé à 398,8 milliards de dollars, creusant ainsi le déficit sur l’exercice 2020 à 1880 milliards de dollars, selon le dernier communiqué mensuel du département du Trésor américain.

Le dernier record annuel en termes de déficit budgétaire était de 1400 milliards de dollars durant l’exercice 2009. Avant cette année là, le gouvernement fédéral n’avait connu des déficits supérieurs à 1000 milliards de dollars qu’au cours de 4 exercices, et ce fut lors de la dernière grande récession(Post crise subprimes)

Peter Schiff a sorti une réflexion très intéressante dans l’un de ses tweets.

Peter Schiff: “Il a fallu 210 ans à la nation américaine pour voir sa dette publique atteindre les 2 000 milliards de dollars. Or, il a fallu exactement 2 mois et 2 jours pour en ajouter 2 000 milliards de dollars supplémentaires.”

Il est important de noter que le déficit qui pourrait atteindre 5 000 milliards de dollars cette année n’augure rien de bon et ce, avant même les dépenses massives de relance en réponse au coronavirus. En fait, le gouvernement fédéral était déjà engagé dans des mesures de relance budgétaire faramineuse alors que Trump expliquait il y a quelques temps encore que l’Amérique connaissait la meilleure situation économique de son histoire. En termes de déficit avant la pandémie, on avait déjà affaire à des chiffres qu’on ne s’attend à voir qu’au cours d’un ralentissement économique massif. Or la réponse déployée face au coronavirus n’a fait que mettre un énorme coup d’accélérateur aux dépenses ainsi qu’à l’endettement.”

Pour le mois de mai, les recettes du Trésor américain ont chuté de 25% atteignant 174 milliards de dollars. Il y a eu une baisse de 16% des retenues d’impôt sur les particuliers et une baisse de 62% de l’impôt sur le revenu des sociétés. Cela montre à quel point la mise à l’arrêt de l’économie américaine a comprimé l’économie en raison du Coronavirus.

Les dépenses en mai se sont élevées à 573 milliards de dollars. Depuis le début de l’année, l’oncle Sam a dépensé 3900 milliards de dollars. Et ces chiffres n’incluent même pas les dépenses liées aux prêts d’urgence non remboursables aux petites entreprises. Un responsable du département du Trésor a déclaré à Reuters que ces chiffres figureront dans le budget, les prêts étant annulés entre fin juin et octobre au plus tard.

Davantage de dépenses pourraient arriver prochainement. La semaine dernière, le président Donald Trump a réclamé davantage de mesures de relance, avec notamment une baisse des charges sociales.

Selon L’horloge de la dette publique américaine, le ratio dette/PIB est passé à plus de 130,46%. Des études ont montré qu’un  ratio dette/PIB supérieur à 90% retarde la croissance économique d’environ 30%.

Lors d’une conférence de presse après la réunion du FOMC en juin, le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a indiqué que la banque centrale n’avait pas l’intention de revenir sur sa politique monétaire extraordinaire dans un avenir proche. Powell a déclaré que la Fed était déterminée à “faire tout ce qu’elle peut, et aussi longtemps qu’il le faudra”, et, “nous ne pensons même pas à penser à relever les taux.” Rien d’étonnant car avec un tel niveau d’endettement, la hausse des taux ferait s’effondrer l’économie américaine. Le gouvernement fédéral a payé 26 milliards de dollars d’intérêts sur la dette rien qu’au mois de mai, et avec des taux effectifs à zéro.

Honnêtement, il devient même difficile de concevoir ce à quoi correspond un tel niveau d’endettement. Et plus étonnant encore, personne ne semble inquiet. Presque tout le monde s’accorde à penser que des milliers de milliards de dollars de dépenses publiques sont «nécessaires» afin de tenter de stimuler une économie à l’arrêt en raison du Covid-19 – républicains et conservateurs inclus. Tout le monde est keynésien maintenant.

Mais personne ne semble se poser la question la plus importante: qui va payer pour tout cela ? Après tout, l’argent emprunté doit être remboursé, non ?

La réponse est simple: nous devrons tous rembourser d’une manière ou d’une autre cette gigantesque montagne d’endettement. Nous le paierons soit par une hausse des impôts, soit par une envolée de l’inflation – voir probablement les deux.

Source: schiffgoldVoir les précédentes interventions de Peter Schiff

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Bonnes nouvelles pour le Bitcoin
Bonnes nouvelles pour le Bitcoin
3 mois plus tôt

2000, puis 20000, puis 200000, puis 2000000 milliards

Seb Vern
3 mois plus tôt

Bientôt en une semaine

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x