Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Une reprise économique en Forme de V aux Etats-Unis ?!… Même pas en Rêve !
 

Nous étions censés être déjà bien engagés dans un reprise actuellement, mais au lieu de cela, de plus en plus de très mauvaises nouvelles économiques ne cessent de tomber chaque jour. En fait, les chiffres que je vais partager avec vous dans cet article sont absolument stupéfiants. Au départ, bon nombre des optimistes béats dans la sphère économique avaient essayé de nous convaincre que nous allions vivre une récession brutale et brève, qui serait suivie d’une reprise en forme de « V ». Eh bien, à ce stade, il est très clair que l’on peut tout simplement oublier ce genre de scénario. Les médias mainstream commencent de plus en plus à utiliser le terme de « dépression » pour décrire ce qui se passe actuellement au sein de l’économie américaine, et les chiffres bruts que nous découvrons tous les jours renforcent définitivement ce choix en termes de vocabulaire. Par exemple, le modèle GDPNow de la Fed d’Atlanta prévoit maintenant que le PIB américain chutera de 46,6% sur une base annualisée au cours du deuxième trimestre de l’année 2020…

L’estimation du modèle GDPNow pour la croissance du PIB réel (taux annuel hors saison) au deuxième trimestre 2020 est de -46,6% au 25 juin, contre -45,5% le 17 juin. Après la publication des données cette semaine par le US Census Bureau, le Bureau of Economic Analysis of Realtors, prévoit une diminution de la prévision de croissance de l’investissement résidentiel réel au deuxième trimestre de -25,9% à -35,9% ce qui sera compensée par une augmentation de la prévision de croissance de l’investissement fixe des entreprises réelles de -31,1% à -28,2%, tandis que la prévision de la contribution de la variation des exportations nettes au deuxième trimestre est passée de 0,3 point de pourcentage à -1 ,27 point de pourcentage.

Si ce chiffre tutoie la réalité, ce trimestre restera dans les mémoires comme le trimestre économique le plus désastreux que nous n’ayons jamais vu de toute l’histoire des Etats-Unis jusqu’à aujourd’hui.

Pendant ce temps, le nombre d’américains qui ont déposé de nouvelles demandes d’allocations chômage hebdomadaire continue de surprendre la plupart des analystes…

Les demandes d’aides totalisent 1,48 million de personnes la semaine dernière, le chômage lié à la pandémie de coronavirus est resté obstinément élevé, bien que les bénéficiaires de prestations soient tombés en dessous des 20 millions pour la première fois en deux mois, a annoncé jeudi le gouvernement.

Les économistes interrogés par Dow Jones s’attendait à 1,35 million de demandes.

Comme je le rappelle à mes lecteurs, l’ancien sommet historique sur une seule semaine avant cette période n’était que de 695 000 demandes, et ce record avait été établi en 1982.

Mais maintenant, cet ancien record a plus que doublé et ce, la 14ème semaine consécutive. Vous vous rendez compte ou pas du désastre ?

Pensez-y juste un instant. Après avoir licencié des dizaines de millions de salariés, on pourrait se dire que les entreprises n’ont plus assez de salariés à virer tant ils en ont licenciés, mais non, on continue à voir des quantités incroyables d’américains qui déposent des demandes d’allocations chômage chaque semaine.

Dans l’ensemble, plus de 47 millions d’américains ont maintenant déposé des demandes d’allocation chômage depuis le début de cette pandémie.

Si l’on n’assiste pas actuellement à une véritable dépression économique, alors que faudrait-il encore voir d’extrêmement grave pour que l’on soit vraiment dans une dépression ?

Bien sûr, le Congrès n’a certainement pas aidé à améliorer la situation en accordant des primes de chômage aussi généreuses. Des millions de chômeurs sont rentrés chez eux avec plus d’argent perçu par les aides, sans rien faire, que lorsqu’ils travaillaient normalement, ce qui a découragé énormément de personnes à trouver la force de retourner travailler comme avant.

Mais cela va changer très brusquement d’ici quelques semaines…

De nombreux américains sans emploi s’attendent à recevoir encore 600$ de plus par semaine jusqu’à fin juillet, mais je peux vous dire qu’ils vont avoir comme un gros choc le jour où ces prestations sociales vont disparaître, et peut-être même une semaine avant l’échéance.

Les 600$ supplémentaires de prestations sociales hebdomadaires donnés aux sans emploi et fournis par le gouvernement fédéral devraient officiellement prendre fin le 31 juillet. Mais les états ont décidé de payer uniquement jusqu’à la fin de la semaine qui se termine le 25 ou 26 juillet, un coup dur pour les chômeurs qui comptent sur cet argent pour rééquilibrer le montant total de leurs budgets, étant donné que précédemment ils avaient du mal à s’en sortir avec uniquement 370$ par semaine.

A partir du début du mois d’août, tout à coup, beaucoup de gens seront très intéressés par le fait de trouver à nouveau un emploi, mais le problème, c’est qu’il n’y aura pas beaucoup d’emplois disponibles.

Des milliers et des milliers d’entreprises ont déjà fermé définitivement leurs portes et d’autres font faillite tous les jours ces derniers temps.

Ce nouveau ralentissement économique a été particulièrement brutal pour les petites entreprises. Il suffit de considérer les chiffres qui nous viennent directement du Wall Street Journal…

Environ 140 000 entreprises répertoriées sur Yelp qui avaient fermé depuis le 1er mars, sont restées fermées jusqu’au 15 juin. Une grande minorité de l’ensemble de ces entreprises, soit 41% d’entre elles ont fermé définitivement, selon Yelp.

Les chiffres se sont améliorés d’environ 20% par rapport aux données du mois d’avril, lorsque 175 000 entreprises étaient fermées. Mais la grande partie des fermetures qui se poursuivent, et qui se sont répandues à l’échelle nationale, ont montré que la pandémie impactait sévèrement la vie économique, même si les 50 états ont pris des mesures pour la réouverture généralisée.

Pour moi, cela ne ressemble en rien à une reprise économique en forme de V…

Et ce n’est pas seulement le secteur privé qui supprimera des emplois à gogo dans les mois à venir. Alors que les recettes fiscales s’effondrent, les gouvernements des états et des collectivités locales de tout le pays seront obligés de se débarrasser de leurs salariés. En fait, on prévoit que plus de 5 millions d’entre eux seront licenciés…

A l’heure actuelle, les taxes sur les ventes, les droits de mutation immobilière, les impôts sur le revenu, les amendes et les frais d’inscriptions – toutes ces taxes s’effondrent, laissant le budget des gouvernements locaux avec un trou de 1 000 milliards de dollars sur le budget de l’année prochaine. Sans l’aide de Washington, cela signifierait nécessairement des réductions massives de services et des pertes d’emplois: à savoir environ 5,3 millions de pertes d’emplois.

Malheureusement, Il faut s’attendre à d’autres pertes d’emplois à l’avenir.

Je parles de prochaines pertes d’emplois qui ne figurent pas encore dans les chiffres que nous recevons.

Et ces pertes d’emplois seront particulièrement difficiles à vivre, car les emplois du gouvernement ont tendance à être mieux rémunérés que la moyenne et ils ont tendance à s’accompagner d’avantages bien supérieurs à la moyenne.

Alors que le tsunami de pertes d’emplois continue de s’accentuer, le nombre d’américains contraints de rentrer chez leurs parents ou grands-parents continuera d’augmenter. Bien sûr, ce à quoi nous avons déjà assisté est profondément alarmant…

Un nombre record de 32 millions d’adultes américains sont retourner vivre avec leurs parents ou grands-parents en avril, selon la dernière enquête de la communauté américaine du US Census Bureau, soit une augmentation de 9,7% par rapport à la même période il y a un an. Les données analysées par les chercheurs Zillow, ont montré que 2,7 millions d’adultes américains sont retournés au domicile familial en mars et en avril, et qu’environ 2,2 millions d’entre eux étaient âgés de 18 à 25 ans – également connus faisant partie de la génération Z (très habitués au monde numérique).

Un domino après l’autre tombe et, de toute évidence, les conditions économiques ne reviendront jamais à ce qu’elles étaient auparavant.

Mais cela n’était pas censé arriver.

Un fois le confinement terminé, on nous a dit que l’économie américaine était censée rebondir et au plus vite.

Les Etats-Unis vivent une nouvelle Grande dépression, voire pire… 10 faits ! Warning: Les américains sont dans l’incapacité de rembourser plus de 100 millions de prêts ! Le Drame, les pertes d’emplois continuent d’augmenter !!

Malheureusement, la vérité est que notre calvaire économique ne fait que commencer. Nous sommes entrés dans une phase de ralentissement économique prolongé, et notre société n’est pas du tout prête à gérer un si fort ralentissement.

Comme je l’ai dit à maintes reprises, ce à quoi nous sommes confrontés aujourd’hui, va faire ressembler la dernière récession à un simple pique-nique dominical, mais la plupart des américains continuent d’espérer qu’une sorte de reprise économique en forme de « V » se profile encore à l’horizon. Désolé de vous le dire, mais ces personnes-là sont dans un rêve…

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
beverly
beverly
3 mois plus tôt

aie aie aie ! ça va être vraiment être très dur ce reveil brutal surtout des pro Trump qui vont se prendre de plein fouet le fait que Trump ne fera rien pour eux quand ils vont galerer et surtout qu’il a menti. Ils commencent déjà à voir maintenant que le virus existe bel et bien etant touché eux mêmes ou leurs proches.

1
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x