Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Sur les gros problèmes du COMEX
 

Le 27 mai dernier, Bloomberg a publié un article évoquant un soi-disant surplus d’or dans les coffres du COMEX. Il affirme désormais posséder 26 millions d’onces de métal jaune, dont 17 millions sont « éligibles ». Il s’agit d’une hausse de 9 millions d’onces par rapport aux 5,5 millions d’onces qui étaient éligibles en mars.

Je trouve amusant que les médias dominants prennent pour argent comptant les chiffres du COMEX sans procéder à des vérifications, ou demander un audit indépendant. Ronan Manly de BullionStar a publié un article de recherche qui cite une lettre du CME à la CFTC dans laquelle le CME estime que le métal qui est vraiment livrable correspond à environ 50 % de l’or rapporté comme éligible. Et rien ne garantit que c’est exact.

Il y a 6 semaines, on nous disait qu’il était impossible de transporter de l’or. Un système fut alors mis en place afin de permettre aux lingots d’or du LBMA (qui sont au format de 400 onces) de servir dans le cadre des livraisons du COMEX, mais sans que ces lingots ne quittent la capitale britannique. Ensuite, le COMEX a subitement mis la main sur des millions d’onces d’or qui se trouvaient à Londres mais qui n’étaient pas répertoriés dans son inventaire.

Ces 17 millions d’onces ajoutées au coffre du COMEX sont probablement comptabilisés 2 fois. Certains d’entre vous vont penser qu’il s’agit d’une théorie conspirationniste. Pourtant, il est établi de longue date que le LBMA est basé sur un système de réserves fractionnaires.

Cela dit, en admettant que ces 26 millions d’onces existent bien, supprimons les 50 % de l’or éligible et nous obtenons 17,5 millions d’onces d’or qui seraient livrables. L’intérêt ouvert du COMEX est néanmoins de 510.000 contrats, soit 51 millions d’onces d’or papier. Vu qu’il y a 3 fois moins d’or physique qui est livrable, en partant du principe que les chiffres cités ci-dessus sont corrects, prétendre qu’il y a un surplus d’or à New York est trompeur. C’est probablement volontaire.

À cet article de Bloomberg, il faut ajouter un rapport de Reuters qui affirme que les banques du CME se retirent du COMEX. Pour commencer, HSBC a attribué sa perte de 200 millions de dollars sur l’or à ses opérations londoniennes. L’article affirme également que 400 tonnes d’or ont été expédiées à New York malgré le fait qu’on nous disait qu’il était impossible d’envoyer du métal de Londres à New York pendant le mois d’avril. Je présume qu’il s’agit d’un transfert numérique d’or. Comme Bill Murphy l’a précisé, « on nous a dit qu’il était problématique de se procurer de l’or à New York, et maintenant on nous dit qu’il y en a trop. Ne croyez rien de tout cela, ils sont simplement terrorisés par quelque chose ».

Lire la suite sur or-argent.eu

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x