Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
« Les détails du Grand Reset dévoilé par l’Homme des hommes de Davos » L’édito de Charles Sannat
 

Je voulais vous parler du Grand Reset avant de prendre quelques jours de congés pendant ce mois d’août. La lettre de juillet consacrée au « Grand Reset, à quoi s’attendre », est en ligne dans vos espaces lecteurs. Je souhaite donc mon traditionnel bonnes vacances à ceux qui partent et bon courage à ceux qui reviennent tenir la maison pendant le mois d’Août.

En effet, cela commence à faire longtemps que l’on nous parle du grand « Reset », cette grande réinitialisation.

Si je vous en parle depuis quelques semaines avec insistance c’est pour plusieurs raisons.

La première, c’est qu’évidemment, c’est une idée dans « l’air », une idée que l’on entend de plus en plus, portée par des autorités faisant autorité ce qui est le propre des autorités ! Quand la Directrice Générale du FMI parle du Grand Reset, il faut l’entendre. Lorsqu’au forum de Davos, on vous parle de Grand Reset, et que ce concept devient le sujet central de travail des « grands » de ce monde, alors il faut l’entendre.

La seconde raison, c’est que si nous sommes confrontés à un « Grand Reset », cela bouleversera forcément nos vies. Ce ne sera pas la fin du monde, loin de là, cela peut être meilleur ou pire, ou simplement différent, mais les équilibres dans les lesquels nous avons grandis, vécus depuis plus de 50 ans, seront évidemment radicalement changés. Il y aura, comme à chaque fois, de grands perdants nombreux, et de grands gagnants sans doute plus rares !

La troisième raison, et c’est la plus importante, est que pour la première fois, l’Homme des hommes de Davos s’est exprimé par écrit dans un ouvrage de presque 400 pages, en anglais, au sujet de ce Grand Reset.

Qui est l’Homme des hommes de Davos ?

Rendons tout d’abord à César ce qui appartient à César, et l’expression « les hommes de Davos », nous la devons à Charles Gave qui en est l’auteur. Je trouve cette expression très bien trouvée, et désignant bien ce qu’elle doit à savoir que les hommes de Davos, représentent les illustres de ce monde globalisé et interconnecté, ayant pour dieux, profits, bénéfices, libre-échange, sans-frontiérisme etc… Nous avons tous compris que les intérêts des hommes de Davos, bien souvent, s’opposent frontalement aux intérêts des braves gens constituant l’écrasante majorité des peuples de cette planète. De l’Europe à l’Afrique, les désirs des populations sont généralement les mêmes. Avoir des gamelles pleines, et croire en un avenir meilleur pour nos enfants.

L’intérêt des hommes de Davos, n’est pas celui des simples gens que nous sommes tous.

Alors, pour comprendre à quelle sauce veulent nous manger les hommes de Davos, il faut essayer de comprendre ce qu’ils mijotent dans leur cuisine pas toujours ragoutante.

C’est là qu’il faut que je vous parle de Klaus Schwab.

Qui est Klaus Schwab ?

Klaus Schwab, né le 30 mars 1938 à Ravensbourg en Allemagne, est un ingénieur et économiste allemand. Il fonde en 1971 le Symposium européen du management, organisé à Davos en Suisse, qui deviendra en 1987 le Forum économique mondial plus connu sous… « Rassemblement de Davos » !

Fils d’industriels, Klaus Schwab est titulaire d’un doctorat en sciences de l’ingénieur de l’École polytechnique fédérale de Zurich (1966), d’un doctorat en sciences économiques de l’université de Fribourg (1967) et d’une maîtrise en administration publique de l’université Harvard (1967).

Il commence sa carrière professionnelle à la fin des années 1960 en tant que professeur de management industriel à l’Université de Genève, où il enseigne jusqu’en 2002, tenant au titre de « professeur ».

Greyerz: « Préparez-vous au Grand Reset ! Le système Humpty Dumpty est irréparable !! » Le Grand Reset Imminent: Dette effacée ? Nouvelle monnaie mondiale ? Quelle niveau de liberté ? Allez-vous en prendre la Tronche ?

En 1971, marqué par la lecture et le succès du Défi américain de Jean-Jacques Servan-Schreiber, il organise en 1971 le Symposium européen du management, s’adressant d’abord à un public européen.

Il est principalement connu comme président, depuis sa création, du forum économique mondial (World Economic Forum), fondation à but non lucratif dont le siège est à Genève. Ce forum est surtout renommé par sa réunion annuelle à Davos, en Suisse, qui réunit des dirigeants d’entreprises, des hommes ou femmes politiques du monde entier ainsi que des intellectuels et des journalistes, afin de débattre des problèmes les plus urgents de la planète, y compris dans les domaines de la santé et de l’environnement.

Moins libéral qu’on le dit souvent, il déplore en 2009 : « J’ai créé le forum il y a quarante ans pour que les PDG rencontrent la société civile mais au fil des ans, leurs politiques de rémunérations ont rapproché les PDG des actionnaires et, parallèlement, les actionnaires sont devenus court-termistes. Il faut reconstituer un ethos professionnel ».

Klaus Schwab est le père de Nicole Schwab, cofondatrice du Gender Equality Project, qui encourage les entreprises à favoriser la diversité.

Il est l’Homme des hommes de Davos.

Depuis presque 50 ans soit tout de même un demi-siècle, Klaus Schwab reçoit tous les grands de ce monde, sa place, parmi les hommes de Davos est centrale, à tel point, qu’il est possible de le considérer comme l’Homme des hommes de Davos.

Maintenant que vous savez tout cela, son dernier et tout récent ouvrage qui n’était disponible que sous le format Kindle d’Amazon prend une profondeur très différente.

Il y expose sur presque 400 pages les travaux de Davos, et sa vision également plus personnelle aussi bien des défis de notre monde que des solutions qu’il faudrait mettre en place.

En réalité cet ouvrage, est LA première « bible » du saint Reset.

C’est un ouvrage incontournable pour comprendre ce qui s’en vient et les contours de cette grande réinitialisation.

Au passage je vous livre ici, sa définition justement du grand reset.

Le Grand Reset c’est « le remplacement des idées, des institutions, des processus et des règles actuelles« . En cela, ça s’apparente au « nouvel ordre mondial » que certains peuvent évoquer sous des contours plus « complotistes », un nouvel ordre mondial s’accompagnant d’une nouvelle « gouvernance » mondiale.

Si nous ne parlions « que » des institutions ou des processus et des règles actuelles », ce serait une chose, mais Klaus Schwab parle bien du remplacement des « idées »… et de vous à moi, ceux qui ont compris quelques petites choses sur la vie, savent que les problèmes graves arrivent, quand quelqu’un s’arroge le droit de penser comment l’autre doit vivre. Quand je commence à savoir ce qui est bien pour l’autre et à le lui imposer, alors, les disputes ou les massacres ne sont jamais loin.

Au niveau micro-comportemental, lorsqu’un parent exige d’un enfant qu’il vive de telle ou telle façon, la rupture est très proche. Au niveau Macro, c’est la même chose.

Lorsque l’on dit qu’il faut remplacer les idées, il faut comprendre que nos idées, nos pensées sont « mauvaises » et doivent être changées…

La dernière grande expérience de changement d’idées a été fait avec les camps de redressement de Mao ou ceux des Khmers rouges.

Cette fois, l’idéologie sera verte.

Cette fois, les Khmers seront verts.

Vous en connaissez déjà une. Elle s’appelle Greta.

Les camps de redressement idéologiques seront médiatiques (sauf si cela ne suffit pas).

Le Grand Reset a déjà commencé.

Le dossier spécial consacré à ce sujet est téléchargeable dans vos espaces lecteurs pour tous les abonnés à la lettre STRATEGIES. Je vous y synthétise en 70 pages de traduction et d’analyses l’essentiel de la pensée de Klaus Schwab, l’Homme des hommes de Davos.

Pour ceux qui ne sont pas abonnés et qui veulent en savoir plus, c’est ici. Sachez que tout abonnement à la lettre STRATEGIES vous ouvre l’accès à l’ensemble des archives et donc à plus de 50 dossiers et des centaines de pages d’analyses et de stratégies patrimoniales.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

5 1 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
22 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
mat
mat
1 mois plus tôt

DES IDÉES SURTOUT S’ILS N’EN ONT PAS !!!!
LEUR ECONOMIE EST VIDE DE SENS.
ET COMME TOUT BON MANAGER
LEUR IDEES NE SONT PAS DE EUX
MAIS ELLES ONT ETE FORMULER PAR
D’AUTRES

M A R C E L
M A R C E L
1 mois plus tôt

ELLE est partout; Les verrouillages ont apporté un avant-goût de ce qui est à venir: un état permanent de peur, un contrôle comportemental strict, des pertes massives d’emplois et une dépendance croissante à l’égard de l’État; la vérité dérange car elle force à sortir de notre zone de confort. vous êtes à l’origine des choses. Si votre vie est médiocre, c’est parce que vous l’êtes . Cessez d’inventer des excuses pour justifier vos échecs. Ceux qui étalent leurs connaissances sont des ignorants Les vantards sont souvent des ratés Ceux qui prétendent vouloir votre bien veulent surtout le leur Ne comptez… Read more »

Fab
Fab
1 mois plus tôt

Le grand soir bolchévique arrive…

nolly
nolly
1 mois plus tôt

Tout est en synergie, je ne vois pas de sortie… VOUS?

Alain
Alain
1 mois plus tôt

La couverture du livre est limpide; le Covid-19 est une ingénierie destinée à permettre le Grand Reset.

Last edited 1 mois plus tôt by Alain
Jacques Maeder
1 mois plus tôt
Patrick Chabannes
1 mois plus tôt

« Quand la Directrice Générale du FMI parle du Grand Reset, il faut l’entendre. Lorsqu’au forum de Davos, on vous parle de Grand Reset, et que ce concept devient le sujet central de travail des « grands » de ce monde, alors il faut l’entendre. »

Steph.
1 mois plus tôt

interessante cette theorie du Grand Reset et des ” hommes de Davos”
Bonne lecture, ca prend tres pe… https://t.co/2TQdPp2L4j

Pas moi
Pas moi
1 mois plus tôt
Reply to  Steph.

Le lien ne fonctionne pas

Moulinex
Moulinex
1 mois plus tôt

lol… le nouvel ordre mondial. Le grand reset? une idée complotiste d’y a 5 ans 🙂

Dick-Butt
Dick-Butt
1 mois plus tôt
Reply to  Moulinex

mOI est partie en vacances on dirait, même un troll prend des congés 😀

Alain
Alain
1 mois plus tôt
Reply to  Dick-Butt

Eh oui, même les cRIQUETS prennent des congés ! 😀

Moulinex
Moulinex
1 mois plus tôt
Reply to  Dick-Butt

 il y une chose que ce genre de personne n’a pas compris: rien ne peut aller contre une vérité. D’ailleurs, à titre de test, j’aimerais vraiment savoir ce qu’il pense du 11 septembre… Pour son apéro, perso j’en suis au stade suivant: hologramme 

Dick-Butt
Dick-Butt
1 mois plus tôt
Reply to  Moulinex

C’est dire si les moutons vont le croire lorsqu’ils verront le nouveau bouddha dans le ciel, façon spectacle sons et lumières 😀

Moulinex
Moulinex
1 mois plus tôt
Reply to  Dick-Butt

sons et lumières: du grand art 

Lucide
Lucide
1 mois plus tôt
Reply to  Moulinex

40-50 ans pour les initiés, 10 ans vraiment avec les réseaux sociaux, vraiment moins moqué il y a 5 ans, et depuis 1 an je trouve que beaucoup de gens s’en rendent compte. Ils sont encore peu mais ça grandi chaque jour.

Moulinex
Moulinex
1 mois plus tôt
Reply to  Lucide

 je trouve que beaucoup de gens s’en rendent compte” : j’espère qu’ils seront un maximum

Dick-Butt
Dick-Butt
1 mois plus tôt

Comme disait Rockefeller, nous irons vers un monde où il faudra travailler pour se nourrir, comme aujourd’hui non ? Et non, la nourriture et les biens que l’on pourra acheter seront proportionnels à notre production en tant que travailleur, donc l’idée même de l’argent et de salaire en monnaie finira par disparaître, ce sera la valeur travail comme nous le répétait sans cesse Sarkozy, faut croire qu’il savait très bien de quoi il parlait bien avant ce fameux reset. En clair, tu bosses 35H, t’auras des crédits consommation en échange, à toi de les gérer pour acheter ta bouffe, ton… Read more »

baba
baba
1 mois plus tôt
Reply to  Dick-Butt

“En clair, tu bosses 35H, t’auras des crédits consommation en échange, à toi de les gérer pour acheter ta bouffe, ton pass navigo, tes vêtements etc…”

C’est pas ce qui se passe avec nos salaire déjà non?

Sinon j’arrive pas à saisir la nuance.

Car pour moi que tu appelles ça crédit ou Euro ou XX, c’est une monnaie d’échange.

Dick-Butt
Dick-Butt
1 mois plus tôt
Reply to  baba

La nuance est assez énorme en réalité, ces gens ne sont pas idiots, vos crédits auront une durée limitée, contrairement à un billet de banque qui peut dormir sous votre matelas, tout sera fait pour que l’esclave consomme, car il faut faire tourner la machine infernale. D’ailleurs le FMI a déjà écrit noir sur blanc, une idée d’un billet de banque avec cette fameuse durée limitée, arrivé à cette date, le citoyen devra soit consommer, soit déposer cet argent dans son compte bancaire, comme quoi on voit bien ce qu’ils nous préparent pour l’avenir, une fois que le cash aura… Read more »

Last edited 1 mois plus tôt by Dick-Butt
22
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x