Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
La pression sur le Comex ne s’éteint pas
 

Tandis que les contrats à terme sur l’or ont franchi la barre des 1.800 $ pour la première fois depuis 2011, le Comex continue d’être sous pression. En effet, les investisseurs des futures sont de plus en plus nombreux à demander livraison du métal. La Bourse américaine avait déjà frôlé la catastrophe en mars en raison de « difficultés logistiques engendrées par les confinements » et la demande importante pour le métal jaune. D’après Craig Hemke de TF Metals Report, le Comex n’est pas encore sorti du bois (source) :

Les demandes de livraison de métal physique sur les contrats à terme du Comex se poursuivent. Cela a des conséquences importantes sur la pérennité de ce système de produits dérivés or à réserves fractionnaires.

Nous sommes désormais en été. Les contrats de juillet entrent dans leur phase de livraison. Les chiffres sont remarquables, car historiques, d’où l’importance d’aborder ces développements récents.

À la fin du mois de mars, le Comex fut à 2 doigts de ne pas pouvoir tenir ses engagements alors que la demande soudaine de livraisons d’or sur le marché spot engendrait d’énormes pertes pour les banques de lingots. Tout ceci a été expliqué en temps voulu, il est inutile de revenir là-dessus.

En raison de ces difficultés extrêmes, le CME et le LBMA se sont tournés dans la précipitation vers les marchés à terme du Comex afin de fournir un nouveau véhicule de livraison et de tenter de restaurer la légitimité d’une Bourse qui repose essentiellement sur le trading de produits dérivés.

Il ne faut pas perdre de vue que sans livraison physique, les marchés à terme matières premières n’ont aucune légitimité. Des livraisons physiques doivent avoir lieu au prix déterminé par les contrats à terme, sans quoi la découverte du prix via les futures ne peut être connectée à la réalité.

Fin mars, le CME et le LBMA ont proposé à la va-vite un nouveau contrat qui entend « livrer » des certificats de propriété sur des lingots de 400 onces stockés dans les coffres du LBMA à Londres sur base d’un système à réserves fractionnaires. De plus, le CME a publiquement encouragé l’utilisation des contrats du Comex pour livraison physique. Ce faisant, le CME a peut-être scellé son sort.

Jim Sinclair: “Attendez-vous à ce que le cours de l’Or s’envole entre 50 000$ et 87 500$ l’once !” Bill Holter: EFP: « Le risque de contrepartie (livraison physique Or/Argent) n’a rien d’une éventualité, c’est une certitude ! »

3 mois plus tard, il est clair que le CME a en effet ouvert une boîte de Pandore. Les banques de lingots qui fournissent le métal du Comex tentent désespérément de maintenir l’édifice debout.

Lire la suite sur or-argent.eu

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
piece
piece
1 mois plus tôt

La piece d’or d’1 once “American Liberty” vaut 2 690 dollars américain. La valeur de l’once d’or monte monte….

https://catalog.usmint.gov/american-liberty-225th-anniversary-gold-coin-17XA.html

Last edited 1 mois plus tôt by piece
magique
magique
1 mois plus tôt

Le Comex est l’endroit ou se négocie environ 542 onces d’or papier (eft) pour 1 once d’or physique.

L’once d’or physique devrait valoir 542 x 2000 dollar us soit 1 084 000 dollars us mais les etf or papier servent à cacher l’hyperinflation et le comex est le parfait prestidigitateur.

reset
reset
1 mois plus tôt
Reply to  magique

Sans ce tour de passe-passe du comex, le prix du baril de pétrole devrait tourner autour de “50 000 USD”.

C’est pour cela que les “gens de davos” veulent en urgence un “reset” car la spoliation des richesses et des peuples commencent à se voir.

https://inflationdata.com/articles/comparing-oil-gold/

Last edited 1 mois plus tôt by reset
Clint
Clint
1 mois plus tôt

Zimbabwe, Liban , Venezuela, Argentine… pour eux, les carottes sont cuites.
Les prochains vont être nombreux.

Shark
Shark
1 mois plus tôt
Reply to  Clint

A force de magouiller sur les meteaus précieux , cela finira par leur peter sur la figure , ensuite les prix deviendront incontrôlable .

Clint
Clint
1 mois plus tôt
Reply to  Shark

Egon a prévenu depuis longtemps !

6
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x