Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
“Des millions d’américains vont souffrir !” – Janet Yellen met en garde contre une avalanche d’impayés si le Congrès n’agit pas vite
 

L’ancienne présidente de la réserve fédérale Janet Yellen et Jared Bernstein, économiste en chef de l’ancien vice-président Joe Biden, ont écrit lundi un éditorial pour le « New York Times » accusant le Congrès de son incapacité à transmettre un soutien budgétaire supplémentaire au moment où le chômage atteint des records et que les cas confirmés de virus et de décès augmentent sans arrêt, ce qui pèse lourdement sur la reprise économique.

L’éditorial intitulé « Le Sénat est en vacances pendant que les américains meurent de faim », souligne que la politique monétaire ne peut à elle seule sauver l’économie de la récession induite par le virus, et la solution nécessitera des séries supplémentaires de mesures de relance budgétaire pour contrecarrer une aggravation de l’immense falaise budgétaire dans laquelle se trouve l’Amérique.

« Si les sénateurs ne parviennent toujours pas à résoudre les négociations bloquées à leur retour après la fête du travail, des millions d’américains dans le besoin vont souffrir – et l’économie dans son ensemble pourrait encore plus plonger depuis son lent rebond actuel de croissance, ou de non croissance, » ont écrit Yellen et Bernstein.

Les deux spécialistes ont déclaré que la politique monétaire à elle seule ne pourrait pas générer une reprise économique robuste et qu’un soutien supplémentaire devra avoir une composante budgétaire spécifique pour venir au secours des ménages.

« La politique monétaire, qui est le travail de la réserve fédérale, et la politique budgétaire, le travail du gouvernement fédéral, ont des rôles complémentaires à jouer pour soutenir l’économie en général », ont-ils déclaré.

Yellen et Bernstein ont mis en garde contre une reprise hésitante alors que le virus continue de faire rage dans tout le pays, forçant les états à suspendre ou à annuler les réouvertures :

« Désormais, les données dites en temps réel montrent que les dépenses de consommation ralentissent globalement et que les conditions se détériorent pour les ménages à faible revenu, qui sont devenus plus inquiets quant à la façon dont ils paieront leur loyer et leur nourriture », ont-ils écrit, suggérant que 30 millions d’américains sont fauchés et ont faim.

« Ces chiffres reflètent la confluence d’au moins trois forces : l’accélération de la propagation du virus ; l’expiration des allocations chômage fédérales supplémentaires ; et la fin de divers moratoires sur les expulsions », ont-ils déclaré, notant qu’une reprise économique ne peut avoir lieu seulement si le virus disparaît.

« Il est devenu clair cet été que les mesures de santé publique dans une grande partie du pays ont été assouplies trop tôt et sans garanties médicales appropriées contre le coronavirus », ont-ils ajouté.

Les économistes ont déclaré que « la réserve fédérale a largement fait son travail », suggérant que « le Congrès ne peut pas s’attendre à ce que la Fed soit la seule à agir afin de s’assurer que tout tienne et reprenne économiquement parlant. »

Yellen et Bernstein ont écrit un éditorial, dans lequel ils rejettent la responsabilité au Congrès, de la crainte de la croissance qui est à venir, qui pourrait conduire à une correction du marché boursier.

Des dizaines de millions d’Américains ne peuvent plus payer leurs factures et risquent l’expulsion Une “avalanche d’expulsions” sans précédent frappera bientôt l’Amérique… 2008 n’était rien face à l’énorme crise qui se profile

Le parti de Wall Street, poussé par la liquidité via les banques centrales et les renflouements du Congrès, a regonflé les actifs financiers à des valorisations incroyables alors que le marché du travail implose.

Michael Wilson de Morgan Stanley a suggéré qu’une peur de la croissance suivie d’une peur des taux d’intérêt, pourrait être observée dans les semaines ou les mois à venir.

Source: Zerohedge

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Poujade51
Poujade51
1 mois plus tôt

N’est ce pas janet qui nous avait promis qu’elle vivante, nous ne reverrions plus de crises ! Ces gens sont des débiles doublés d’hypocrites….

evain
evain
1 mois plus tôt

L’ex agent du KGB Youri Bezmenov expose la subversion idéologique.

Seb
Seb
1 mois plus tôt

Le cartel judéo-bancaire : des pompiers pyromanes.

3
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x