Une “avalanche d’expulsions” sans précédent frappera bientôt l’Amérique… 2008 n’était rien face à l’énorme crise qui se profile

Une crise sans précédent des expulsions frappera bientôt les États-Unis.

Vendredi, le moratoire fédéral sur les expulsions de logements bénéficiant de prêts hypothécaires financés par le gouvernement fédéral et pour les locataires qui bénéficient d’un logement subventionné par le gouvernement a expiré. L’Urban Institute a estimé que cette mesure couvrait près de 30% des logements locatifs à travers l’Amérique.

Le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, a déclaré dimanche qu’il prolongerait ce moratoire, mais au moment où j’écris, ces locataires ne sont désormais plus protégés contre les expulsions. Parallèlement, quelque 25 millions d’Américains cesseront de recevoir le coup de pouce fédéral de 600 $ aux chèques de chômage d’ici le 31 juillet.

Et la plupart des moratoires sur les expulsions à l’échelle du pays prennent fin.

Les procédures ont repris dans plus de 30 États. Les moratoires à Hawaï et dans l’Illinois prennent fin cette semaine, et en août, les expulsions vont reprendre à New York et au Nevada.

Selon une estimation, quelque 40 millions d’Américains pourraient être expulsés durant la crise sanitaire.

« On a jamais rien vu de tel », a déclaré John Pollock, coordinateur de la Coalition nationale pour le droit civil à l’assistance d’un avocat.

Sur l’ensemble de l’année 2016, il y avait eu 2,3 ​​millions d’expulsions, a déclaré Pollock. « Il pourrait y avoir autant d’expulsions sur le seul mois d’août », a-t-il déclaré.

Le chômage massif a laissé plus de 40% des locataires sous la menace d’expulsions, selon la dernière étude du cabinet de conseil international Stout Risius Ross.

Certains États seront plus durement touchés que d’autres, a constaté Stout.

Par exemple, près de 60% des locataires en Virginie-Occidentale risquent d’être expulsés, contre 22% au Vermont.

Les personnes de couleur sont particulièrement vulnérables. Alors que près de la moitié des locataires blancs se disent très confiants de pouvoir continuer à payer leur loyer, seuls 26% des locataires afro-américains pourraient dire la même chose.

Environ la moitié des locataires hispaniques ont déclaré ne pas avoir confiance en leur capacité à rester chez eux.

« Nous savons que les expulsions ont toujours eu un impact disproportionné chez les locataires de couleur en raison de la discrimination et du manque d’argent », a déclaré Pollock.

D’ici peu, l’Amérique va sombrer dans un immense désespoir économique. USA: Face aux événements chaotiques qui se profilent, voici une liste de 50 produits à se procurer absolument dès maintenant

« Mais quand vous regardez cet écart entre les personnes qui peuvent payer leur loyer et les personnes qui ne le peuvent pas, il est presque difficile de dire à quel point l’inégalité sera terrible en l’absence d’une intervention majeure. »

Source: cnbc

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
[AMAZONPRODUCTS asin= »2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

16 commentaires

  1. « « Mais quand vous regardez cet écart entre les personnes qui peuvent payer leur loyer et les personnes qui ne le peuvent pas, il est presque difficile de dire à quel point l’inégalité sera terrible en l’absence d’une intervention majeure. » »

    Mais quand les proprios restaient pendant leurs vacances à la maison pour pouvoir rembourser leur emprunt immobilier pendant le temps que les locataires partaient au ski ou à la mer ou dans leur pays d’origine pour voir les leurs, Y a t-il eu une intervention majeure pour les aider ??? Aucune me semble t-il ? Quand les proprios jalousés bouffaient des pâtes et des tartines afin de pouvoir honorer leur emprunt à la fin de chaque mois afin enfin d’acquérir leur toit, Y a t-il eu une intervention majeure ??? Aucune ! Nous sommes tous en temps qu’adultes , responsables des choix de vies qu’on fait ! La seule chose de « Normale » est de les assumer pleinement et si il n’y a plus de conséquences à payer pour ses choix de vie , c’est la porte ouverte aux civilisations irresponsables ! On a tous vu par le passé où ça conduit !

  2. Incompétent et ignorant, incohérent et impulsif, arrogant et vaniteux, irréfléchi et impatient, capricieux et irritable; nulle exagération ou malveillance n’inspire ce constat que la plupart des politologues valideraient. Lui qui a tout misé pour sa réélection le 3 novembre prochain sur la santé éclatante de l’économie …

  3. La on voit la chute de l’empire usa sous nos yeux, pas joli à voir et ça va faire un raz de marrée sur toute la planète.

  4. Comment devenir propriétaire de millions de maison et terrains gratos pour les banques, les gens font faillites mais l’argent est toujours qui reste à rembourser pour le crédit est toujours à la charge de ceux mis à la rue et les banques récupère tout.
    Et ne parlons pas des entreprises qui vont faire faillite, ceux qui ont de l’argent rachèterons à bas prix du matériels aux enchères et les sommes restantes seront encore à rembourser.

  5. À condition que les jeunes ne voient pas leurs proches, il faut les laisser se contaminer entre eux au Covid-19, estime, dans une interview accordée au Parisien, le professeur Éric Caumes, un chef de service à la Pitié-Salpêtrière. Dans le cas contraire l’épidémie sera ingérable.
    Quelle bonne idée !

  6. A quelques mois des élections! Décidément, on est mieux chez nous avec un océan qui nous sépare de ce far west. Les USA sont la première puissance de quoi? Et pour combien de temps?

      1. Les banques US ont un leverage inférieur à 10 alors qu’en France on a du 36 chez CA et >60 chez SG.
        Donc vous vous trompez de cible ; un erreur à corriger rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page