Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
L’Amérique n’a jamais connu un tel désastre économique !
 

Cela fait très longtemps maintenant que Michael Snyder tire la sonnette d’alarme au sujet d’un effondrement économique aux Etats-Unis qui allait inévitablement arriver, et maintenant, on y est. La peur du COVID-19 et les troubles civils sans précédent dans les grandes villes  américaines se sont entremêlés et ont plongé l’Amérique dans une récession économique historique, et personne ne sait exactement ce qui va se passer par la suite. Jeudi, nous avons appris que le PIB américain était en chute libre de -32,9% en rythme annualisé au deuxième trimestre 2020. Cela fait officiellement du dernier trimestre, le pire trimestre de toute l’histoire des États-Unis, et beaucoup de gens pensent que cette nouvelle dépression économique ne fait que commencer. Mais bien sûr, toutes les régions du pays ne sont pas affectées de la même manière . Selon USA Today , des États comme Hawaï, le Nevada, le Michigan et New York ont ​​été particulièrement impactés au cours du dernier trimestre…

Chaque État a été sévèrement impacté au cours du dernier trimestre, comme ceux qui dépendent énormément des voyages et du tourisme, comme Hawaï et le Nevada, ces derniers ont été les plus durement touchés par la récession, selon les chiffres de l’emploi analysés par l’économiste Adam Kamins de Moody’s Analytics. Le Michigan, cœur de l’industrie automobile américaine, a été particulièrement frappé étant donné que les consommateurs ont reporté leurs achats de véhicules. Et les États du Nord-Est densément peuplés et frappés par les plus graves vagues de la pandémie – comme New York, le New Jersey et le Massachusetts – ont subi d’énormes pertes économiques, étant donné que les gouverneurs ont très tôt imposé les fermetures et que les résidents sont restés confinés chez eux.

Au départ, les médias mainstream nous expliquaient que l’économie américaine allait rebondir au cours du troisième trimestre, mais nous continuons à recevoir davantage de données économiques nous indiquant clairement que l’économie recommence à ralentir.

Par exemple, le ministère du Travail américain vient de publier de nouveaux chiffres qui étaient un peu plus que surprenants. Aussi incroyable que cela puisse paraître,  1,434 million d’Américains ont déposé de nouvelles demandes d’allocation chômage la semaine dernière. C’était une augmentation par rapport au 1,422 million enregistrés la semaine précédente, et c’est donc la seconde semaine consécutive que les demandes d’allocation chômage augmentent.

Cela fait désormais 19 semaines consécutives que les demandes hebdomadaires d’allocation chômage dépassent le million.
Personnellement, je ne sais toujours pas comment une telle situation peut-être encore possible. Avant cette année, le record absolu de demandes d’allocation chômage sur une seule semaine n’était que de 695 000. Les chiffres que nous recevons semaine après semaine sont si catastrophiques qu’ils dépassent l’entendement.

En tout, plus de 54 millions américains ont déposé des nouvelles demandes d’allocation chômage au cours des 19 dernières semaines, ce qui en fait de très loin, le plus grand pic de chômage de toute l’histoire des Etats-Unis.

Alors que 152 millions d’Américains travaillaient en Février dernier au pic du soit disant plein emploi, comment est-il possible que plus de 54 millions de salariés aient déposé des demandes hebdomadaires d’allocation chômage jusqu’à présent cette année ?

Les choses sont-elles vraiment devenues si catastrophiques ?

Peut-être qu’elles le sont. Bloomberg vient de rendre compte d’une récente enquête du Census Bureau qui a révélé que 30 millions d’Américains ont affirmé qu’ils n’avaient plus assez de nourriture au cours de la semaine qui s’est terminée le 21 juillet …

L’insécurité alimentaire des ménages américains a atteint la semaine dernière son niveau le plus élevé depuis que le Census Bureau a commencé à suivre les données en mai, avec près de 30 millions d’Américains déclarant qu’ils n’avaient pas eu assez à manger à un moment donné au cours des sept jours précédant le 21 juillet.

Dans ce sondage éclair mené par le Census bureau auprès des ménages américains, environ 23,9 millions des 249 millions américains sondés ont indiqué qu’ils n’avaient «parfois pas assez à manger» pour la semaine se terminant le 21 juillet, tandis qu’environ 5,42 millions d’américains ont indiqué qu’ils n’avaient «régulièrement pas assez à manger».

Encore une fois, ces chiffres sont si choquants qu’ils sont difficiles à croire.

Y a-t-il vraiment des dizaines de millions d’Américains qui ne peuvent plus se permettre trois repas par jour en ce moment ?

40 millions d’Américains ne mangent pas à leur faim et voici pourquoi la situation va s’aggraver… Après le travail, certains américains en sont à devoir chercher de la nourriture dans les poubelles des voisins

Sans doute qu’il y en a, mais il est encore plus difficile de comprendre le fait que l’Amérique soit tombée si bas et en si peu de temps.

Parallèlement, nous venons de recevoir de très mauvaises nouvelles sur l’industrie de la restauration. Selon la National Restaurant Association, au moins 15% de l’ensemble des restaurants américains fermeront leurs portes. Ce qui suit provient de  Zero Hedge…

La National Restaurant Association a déterminé qu’au moins 15% des restaurants américains fermeront. Ce pourcentage pourrait être beaucoup plus élevé d’ici la fin de l’année tandis que la Goldman Sachs rapporte que la reprise économique est en train de s’inverser désormais.

Les petits restaurateurs, qui craignent une récession à double creux, ont désormais recours à la liquidation de leurs restaurants sur Facebook Marketplace.

Une simple recherche du terme « restaurant » sur le Facebook Marketplace, à moins de 130 km de Trenton, New Jersey, donne des dizaines et des dizaines de restaurants qui essaient de quitter la partie.

En réalité, si nous perdions que 15% de nos restaurants, nous devrions nous estimer heureux mais je crains que ce pourcentage sera bien plus élevé encore.

Alors que la peur du COVID-19 se propage mois après mois et que les troubles civils s’aggravent davantage, il deviendra de plus en plus difficile pour les restaurants, bars, cinémas et autres établissements où le public se rassemble de survivre.

En fin de compte, je pense que nous allons perdre des centaines de milliers de restaurants, et cela me désole profondément de le dire.

Bien sûr, chaque secteur sera sévèrement impacté par cette nouvelle dépression économique, et même les plus grands noms seront durement touchés.

En réalité, on peut savoir lorsque les choses commencent à vraiment mal tourner, regardez par exemple Walmart qui commence à licencier des salariés

Walmart Inc. rejoint les rangs de Macy’s et L Brands en supprimant des centaines d’emplois afin de réduire les coûts.

Les employés du grand détaillant américain qui gèrent les entrepôts, s’occupent de la logistique et de l’immobilier commercial auraient reçu des notifications de licenciements, a rapporté Bloomberg jeudi.

Si les dirigeants de Walmart croyaient vraiment que l’économie américaine allait rebondir, ils n’auraient pas entrepris une telle démarche.

Mais à ce stade, il devrait être clair pour tout le monde qu’il n’y aura pas de retour à la vie d’avant.

Des temps extrêmement difficiles se profilent à l’horizon et ce que nous avons vécu jusqu’à présent n’est que la pointe de l’iceberg.

Davantage de grandes entreprises vont faire faillite, plus de commerces déposeront le bilan, et de plus en plus de salariés seront licenciés, et les dominos financiers vont commencer à tomber les uns après les autres à un rythme absolument effrayant.

Moi même ainsi que d’autres experts financiers avertissions sur une tas de faits depuis tant d’années, et désormais ces choses sont en train de se produire sous nos yeux.

Le grand dénouement est proche voire commence, et il est impératif pour nous tous de trouver un moyen de survivre aux graves difficultés économiques qui nous attendent.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
17 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Tournesol
Tournesol
1 mois plus tôt

La haîne anti-US se déchaîne chez les cerveaux malades !
@SHARK par exemple qui semble ignorer que la France a elle aussi et depuis 1945 continué des interventions militaires.
Que voulez-vous, quand les ignares se sentent forts c’est que la liberté est déjà partie…

Shark
Shark
1 mois plus tôt
Reply to  Tournesol

Ecoute moi bien petit bonhomme insignifiant , ma haine anti-us-sioniste remonte à la guerre du vietnam en passant par la création du pseudo état hebreu , de la fin des accords de Bretton wood ainsi que les guerres abjectes qu’ils n’ont cessés de livrer jusqu’à ce jour ! Pour compléter , je dirais que ton pseudo ressemble bien à la graine que je viens de faire à l’instant tellement il y avait de mouches que j’ai du tirer la chasse !

Shark
Shark
1 mois plus tôt

Ceci leur servira de leçon pour avoir livré des guerres illégales depuis 30 ans , des millers de civils innocents femmes vieillards enfants sont morts en Irak , Afghanistan , Libye , Syrie avec leur frappes chirurgicales ( comme ils disent ) , à présent dégustez bien peuple us votre tour est arrivé !

generalchanzy
generalchanzy
1 mois plus tôt

Un bon Américain, c’est un Américain endetté de 100 000 dollars minimum. Un mauvais Français, c’est un Français qui économise quelques milliers d’euros. On s’endette quand on on a confiance dans l’avenir. On économise quand on a des doutes. Le désastre économique a commencé avec les années Reagan. Ce virus y met un terme.

M A R C E L
M A R C E L
1 mois plus tôt
Reply to  generalchanzy

C’est surtout quand il reste chez lui…

franck barron
franck barron
1 mois plus tôt

Soyons positif

 L’I.A, la voiture autonome, cela fonctionne, ce seront toujours les constructeurs de voitures qui en tireront profits, car eux savent faire des voitures, le jour ou la technologie sera entièrement maitrisée, mais rien ne s’y oppose maintenant, reste une décision politique. Quand elles seront nombreuses, on pourra les piloter entre elles pour cela, pilotage globale de la circulation, économie de carburant en perspective, que des avantages, moins d’accidents. A terme, le but, est de n’avoir que cela.

franck barron
franck barron
1 mois plus tôt
Reply to  franck barron

D’ailleurs si l’holocauste a existé, c’est grâce au docteur, c’est leur genre. Alors pourquoi ils pleurent.

franck barron
franck barron
1 mois plus tôt
Reply to  franck barron

les nazis sont dans la rue je les ais vu, je sais qui c’est, contrairement à vous. Je les ai invité chez moi.

kiki
kiki
1 mois plus tôt

c’est vrai qu’un petit régime amincissant ne serait pas du luxe !

kiki
kiki
1 mois plus tôt
Reply to  kiki

cela etant , le petit régime sera aussi pour notre gueule 

Lina Nuchova
1 mois plus tôt

Rien a foutre des parasites de monde.

Lucide
Lucide
1 mois plus tôt
Reply to  Lina Nuchova

Oula, ne soyez pas aussi accusateur envers le peuple de ce pays. Comme nous, la plupart subissent et veulent du changement, du bon changement.Nous, les peuples devons être souder, voir au delà de nos différences, car ils jouent sur cela depuis trop longtemps.

Poujade51
Poujade51
1 mois plus tôt

Quand ces mêmes américains faisaient leurs saloperies sur la planète : guerre, destruction monétaire, mise en place de véreux à la tête des etats en échanges de contrats importants pour eux, personne me semble t-il ne pleuraient sur le sort des populations que ces mêmes américains détruisaient ( souvent en Asie, en Amérique du Sud et en orient !) !
Pourquoi voulez-vous maintenant que la roue tourne et qu’ils connaissent le sort qu’ils ont fait vivre aux autres qu’on s’apitoie sur leur sort????
Que chacun réponde de son iniquité !

VladP
VladP
1 mois plus tôt
Reply to  Poujade51

Je crois que PERSONNE ne les plaints. Seulement, constater leur désastre économique, c’est anticiper le nôtre.
Il n’y a pas de miracle: nous faisons partie du même monde économique, et vous-mêmes, qui regarder LA POUTRE dans l’œil des américains ne remarquez pas celle, identique, dans le vôtre.
Dans tous les sales coups que vous mentionnez, votre pays, qui est membre à part entière de l’otan, y prend plus que sa part et en paiera le même prix.

Poujade51
Poujade51
1 mois plus tôt
Reply to  VladP

Exact et au final , au risque de vous surprendre, je trouverai ça normal ….

Shark
Shark
1 mois plus tôt

Ils finiront par s’entretuer quand ils s’apercevront qu’ils n’y à pas les 8800 tonnes d’or dans des coffres de fort Knox !

VladP
VladP
1 mois plus tôt
Reply to  Shark

ça, c’est plus que probable…

17
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x