Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
L’agence Fitch abaisse la note du Maroc !

Cela tombe sur le Maroc, l’un des premiers pays à voir sa note souveraine dégradée dans le cadre des conséquences économiques liées à la pandémie de coronavirus.

Cette dégradation est assez injuste pour nos amis marocains, car en réalité, tous les pays sont logés à la même enseigne d’un endettement qui explose et qui sera hors de contrôle pour tous.

Au-delà de ce qui peut sembler injuste, disons, que vous assistez aux premières dégradations, elles vont se multiplier, elles commencent à la périphérie des très grandes économies qu’elles toucheront en fin de cycle de dégradations.

Celente: Préparez-vous au Chaos cet automne ! L’économie va s’effondrer et la violence va exploser ! Gerald Celente: “Ils ont détruit l’économie. Nous allons vivre la plus grande de toutes les dépressions ! Lorsque l’or dépassera les 2 000$ l’once, l’argent s’envolera.”

Aucune note de dette souveraine ne sera épargnée, ce sera un sujet majeur de l’année 2021.

Charles SANNAT

Le Maroc voit sa note baissée chez Fitch

L’agence de notation américaine Fitch vient d’abaisser la note du Maroc de BBB- à BB+, passant ainsi en dessous du plancher de l’investment grade et privant le pays de la catégorie à faible niveau de risque de défaut de la dette souveraine.

La note souveraine du Maroc selon l’agence de notation américaine Fitch vient de se dégrader de BBB- à BB+ avec perspectives stables. Elle passe ainsi en dessous du plancher de l’investment grade. La catégorie investment grade correspond aux notations des agences de notation situées entre AAA et BBB- et donc à un faible niveau de risque de défaut.

Des femmes ramassent des fraises dans la province de Kenitra, Maroc

© AFP 2020 FADEL SENNA
Agriculture: comment le Maroc veut faire émerger une classe moyenne rurale
Cette dégradation reflète le grave impact de la pandémie de coronavirus sur l’économie marocaine et ses finances publiques et extérieures, précise l’agence sur son site.

La dette publique risque de s’alourdir
Une importante baisse des recettes budgétaires est attendue ainsi qu’une baisse historique du PIB, ce qui entraînera une augmentation sensible de la dette publique du Maroc.

Selon les experts de Fitch, l’impact de l’épidémie sur le budget et les projets d’extension des services sociaux, sur fond de la croissance du chômage, compliqueront les efforts du gouvernement visant à stabiliser la dette.

Source Agence de Presse Russe Sputnik.com ici

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
VladP
VladP
1 mois plus tôt

Les notations des agences sont politiques et absolument pas en relation avec une réalité économique quelconque. Je ne serais pas autrement étonné que ceci soit le résultat du soutien du ministre de la santé marocain au professeur Raoult quand il a déclaré que « le Maroc n’a connu aucun problème avec le coronavirus. Les quelques personnes qui ont été touchées le plus gravement ont été tranférées à Marseille et soignées par l’équipe du Prof. Raoult. Donc tout s’est bien passé: nos problémo! ». Ce type de langage de la part d’une personnalité officielle ne peut, dans le monde actuel, que s’attirer des… Read more »

1
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x