2.1 C
Munich
lundi, avril 22, 2024

Effondrement du pont de Baltimore. Une crise potentielle à 80 milliards de dollars.

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Vous vous souvenez il y a quelques semaines j’avais parlé du film produit par Barack Obama et son épouse Michèle avec comme actrice principale Julia Roberts intitulé « Le Monde après nous ».

Ce n’est pas franchement un bon film. Pas vraiment d’action mais un peu. De la tension… mais pas vraiment et cette sensation étrange qui reste. On essaie de vous dire quelque chose, mais impossible de comprendre avec certitude ce que l’on cherche à vous faire comprendre.

En allumant mon ordinateur ce matin, j’ai découvert dans les informations une scène qui m’a fait immédiatement penser à ce film.

Comme un mauvais pressentiment. D’ailleurs, mes poules de cristal ne s’y sont pas trompées. C’est elles qui ont sonné l’alerte ce matin en me réveillant aux aurores et en criant en langage de poule « bâââltimooore ! bâââltimooore ». Répétez ces deux mots en imitant des poules et vous verrez à quel point c’est crédible !

Bref, entendant mes poules je regarde immédiatement ce qu’il s’est passé à Baltimore.

La même chose que dans le film ou pas loin.

Dans « le Monde après nous », l’une des scènes les plus spectaculaires et qui fait entrer les personnages (et les spectateurs) dans l’effondrement, c’est quand un immense navire, le « White Lion » vient s’échouer sur la plage où nos héros se reposent pour leur première après-midi de vacances manquant de les transformer en bouillie.

Cet immense navire a perdu le contrôle. Il s’agit dans le film d’une attaque informatique générale et gravissime qui fait basculer les Etats-Unis dans le chaos.

Cette nuit, un immense navire est allé se fracasser dans un pilier d’un pont le faisant s’effondrer.

Si vous regardez attentivement la vidéo ci-dessous, vous verrez que les lumières du bateau s’éteignent une première fois. Elles se rallument une première fois. Brutalement le navire change de direction pour aller vers le pilier. Les lumières s’éteignent à nouveau. La cheminée crache une fumée noire très imposante. Les lumières du navire se rallument et l’on voit le bateau changer à nouveau brutalement de cap, mais c’est trop tard. La collision ne peut pas être évitée.

Sous le choc, le pont s’effondre.

Pour avoir une meilleure vision de la taille du pont, cette vidéo en caméra embarquée sur une voiture vous permet d’avoir un aperçu de sa taille.

Problème électrique visible et confirmé par les autorités.

En s’effondrant, le pont vient de bloquer la totalité de l’accès du port, ce qui peut potentiellement provoquer une crise à 81 milliards de dollars comme vous pouvez le voir sur cette carte.

L’enquête dira donc d’où provient ce problème électrique ou pas.

En attendant, cet évènement, doit faire prendre un peu plus conscience s’il en était besoin de la fragilité de nos sociétés complexes et de nos lignes logistiques qui sont un véritable point faible dans notre résilience générale.

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

LES PLUS POPULAIRES 🔥