Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
NASDAQ
4933.5
+31.74
+0.65%
S&P500
2099.06
+8.96
+0.43%
CAC40
4514.74
+2.1
+0.05%
OR
1207.05
+0.00
+0.00%
Petrole WTI
31.43
-0.05
-0.16%

ACCOR
40.03
+0.02
+0.04%
 
Air Liquide
97.73
-0.44
-0.45%
 
Airbus Group
56.02
+0.02
+0.04%
 
Alcatel-Lucent
3.36
0.00
0.00%
 
Alstom
22.49
+0.08
+0.38%
 
Arcelormittal
4.28
-0.05
-1.06%
 
AXA Group
22.7
+0.14
+0.60%
 
Cap Gemini
86.04
-0.01
-0.01%
 
Carrefour
24.38
-0.09
-0.37%
 
Crédit Agricole
9.09
-0.54
-5.64%
 
Danone
63.13
+0.21
+0.33%
 
EDF
12.23
+0.07
+0.58%
 
ENGIE(EX GDF Suez)
13.89
+0.02
+0.14%
 
Essilor International
118.25
+0.9
+0.77%
 
Kering
146.5
+1.55
+1.07%
 
Legrand
50.38
+0.56
+1.12%
 
L'Oréal
166.9
+1.15
+0.69%
 
LVMH
145.05
+1.25
+0.87%
 
Michelin
91.27
-0.5
-0.54%
 
Orange
15.47
-0.12
-0.80%
 
Pernod-Ricard
98.24
-0.39
-0.40%
 
Peugeot
14.09
-0.11
-0.81%
 
Publicis Group
64.57
-0.12
-0.19%
 
Renault
83.94
-1.4
-1.64%
 
Safran
62.96
+0.12
+0.19%
 
Saint-Gobain
40.06
+0.12
+0.29%
 
Sanofi
73.8
+0.33
+0.45%
 
Schneider Electric
58.3
+0.23
+0.40%
 
Société Générale
36.95
-0.03
-0.09%
 
Solvay
90.79
-0.37
-0.41%
 
Technip
48.36
-0.07
-0.14%
 
Total
43.9
-0.13
-0.30%
 
Unibail-Rodamco
245
+1.8
+0.74%
 
Valeo
137.6
-0.7
-0.51%
 
Veolia Environnement
20.19
+0.16
+0.80%
 
VINCI
68.18
+0.26
+0.38%
 
Vivendi
17.9
+0.11
+0.65%
 
ACCOR
40.03
+0.02
+0.04%
 
Air Liquide
97.73
-0.44
-0.45%
 
Airbus Group
56.02
+0.02
+0.04%
 
Alcatel-Lucent
3.36
0.00
0.00%
 
Alstom
22.49
+0.08
+0.38%
 
Arcelormittal
4.28
-0.05
-1.06%
 
AXA Group
22.7
+0.14
+0.60%
 
Cap Gemini
86.04
-0.01
-0.01%
 
Carrefour
24.38
-0.09
-0.37%
 
Crédit Agricole
9.09
-0.54
-5.64%
 
Danone
63.13
+0.21
+0.33%
 
EDF
12.23
+0.07
+0.58%
 
ENGIE(EX GDF Suez)
13.89
+0.02
+0.14%
 
Essilor International
118.25
+0.9
+0.77%
 
Kering
146.5
+1.55
+1.07%
 
Legrand
50.38
+0.56
+1.12%
 
L'Oréal
166.9
+1.15
+0.69%
 
LVMH
145.05
+1.25
+0.87%
 
Michelin
91.27
-0.5
-0.54%
 
Orange
15.47
-0.12
-0.80%
 
Pernod-Ricard
98.24
-0.39
-0.40%
 
Peugeot
14.09
-0.11
-0.81%
 
Publicis Group
64.57
-0.12
-0.19%
 
Renault
83.94
-1.4
-1.64%
 
Safran
62.96
+0.12
+0.19%
 
Saint-Gobain
40.06
+0.12
+0.29%
 
Sanofi
73.8
+0.33
+0.45%
 
Schneider Electric
58.3
+0.23
+0.40%
 
Société Générale
36.95
-0.03
-0.09%
 
Solvay
90.79
-0.37
-0.41%
 
Technip
48.36
-0.07
-0.14%
 
Total
43.9
-0.13
-0.30%
 
Unibail-Rodamco
245
+1.8
+0.74%
 
Valeo
137.6
-0.7
-0.51%
 
Veolia Environnement
20.19
+0.16
+0.80%
 
VINCI
68.18
+0.26
+0.38%
 
Vivendi
17.9
+0.11
+0.65%
 
ALERTE: l’effondrement des banques italiennes menace de faire plonger dans le chaos le système financier européen
 

tour-de-piseLe système bancaire italien est une “Tour de Pise” qui pourrait littéralement s’effondrer à tout moment. Et comme les banques italiennes commencent à tomber comme des dominos, cela déclenchera une panique financière dans toute l’Europe comme nous ne l’avons jamais vu auparavant. J’ai écrit au sujet des difficultés en Italie en Janvier, mais depuis ce temps, la crise s’est aggravée. Actuellement, les valeurs bancaires italiennes ont chuté de 28 % depuis le début de l’année 2016, et quand vous regardez certaines des plus grandes banques italiennes, les chiffres deviennent encore plus effrayants. Ce lundi 07 Mars 2016, les actions de Monte dei Paschi étaient en baisse de 4,7 %, et elles ont chuté de 56 % depuis le début de l’année. Les actions de Carige ont baissé de 8 %, et elles se sont effondrées de 58 % depuis le début de l’année. Voilà à quoi ressemble une crise financière, et tout comme nous le voyons en Amérique du Sud, les problèmes en Italie semblent s’accélérer de façon significative.

Qu’est ce qui fait que l’Italie soit si importante ?

Eh bien, nous avons tous vu combien il était difficile pour le reste de l’Europe d’arriver avec un plan d’aide pour sauver la Grèce. Mais la Grèce est relativement minuscule car c’est seulement la 44ème plus grande économie au monde.

Or l’économie italienne représente un poids bien plus conséquent. L’Italie est la 8ème plus grande économie au monde, et le ratio de la dette publique par rapport au PIB est d’environ 132%.

L’Europe n’a ni les ressources ni la capacité à gérer un effondrement complet du système financier italien. Mais malheureusement, c’est précisément ce qui se passe. Les banques italiennes sont littéralement noyées dans des créances douteuses, et comme Jeffrey Moore l’a souligné, cela représente potentiellement “la plus grande menace pour le système financier mondial qui croule déjà sous les dettes”…

Epargnants italiens ruinés devant la banque d'Italie en plein centre de Rome.

Epargnants italiens ruinés devant la banque d’Italie en plein centre de Rome.

Les actions des plus grandes institutions financières italiennes ont chuté lors des premiers mois de l’année 2016, du fait du tas effarant de créances douteuses sur leurs bilans qui deviennent trop élevées pour être ignorées aujourd’hui. Au milieu de tous les risques auxquels sont confrontés les membres de l’Union européenne en 2016, le risque de contagion posé par les banques italiennes en difficulté est la plus grande menace pour le système financier mondial qui croule déjà sous les dettes.

Au cœur du problème est ce qui concerne le niveau des créances douteuses (NPL) qui plombent le bilan des banques, avec des estimations allant de 17% à 21% du total des prêts. Cela équivaut à environ 200 milliards d’euros de NPL, ou 12% du PIB de l’Italie. De plus, dans certains cas, les créances douteuses représentent un taux alarmant de 30% du bilan de chaque banque.

Charles Gave: “Les dettes ne seront jamais remboursées et le système bancaire italien est en faillite !”

charles-gaveCharles Gave qui était l’invité de Nicolas Doze dans les experts le lundi 15 février est revenu sur la montagne colossale de dettes. Pour lui, il n’y a strictement aucune chance qu’elles soient remboursées.

Charles Gave: Et je vous signale que la Grèce est en train d’entrer à nouveau en récession alors que j’ai entendu dire qu’on avait réglé le problème souverain en Europe. Rien n’est réglé en Europe !

La dette des banques en Italie, c’est 22 % du PIB italien. Comment voulez-vous que ce soit remboursé ? L’industrie italienne s’est endettée, elle est incapable de rembourser compte tenu du taux de change, ce qui est un phénomène secondaire de l’euro et donc le système bancaire italien aujourd’hui, est en faillite !

Les choses vont déjà tellement mal que la Banque centrale européenne surveille maintenant les niveaux de liquidités de Monte dei Paschi et Carige quotidiennement. Ce qui suit provient de Reuters

mario-draghiLa Banque centrale européenne (BCE) vérifie la liquidité de certaines banques italiennes quotidiennement, ont déclaré lundi deux sources proches du dossier.

Les actions des banques italiennes ont été prises dans la tourmente depuis le début de l’année, les investisseurs ne goûtant guère leurs 360 milliards d’euros de créances douteuses et la faiblesse de leur capital. C’est ainsi que l’indice des valeurs bancaires italiennes a perdu 28% depuis le début de l’année.

La BCE, qui a enjoint à plusieurs établissements italiens d’améliorer la situation de leurs fonds propres, peut vérifier la liquidité au jour le jour ou de façon hebdomadaire si elle a le moindre souci sur les dépôts ou les flux de financement.

Une course pour les grandes banques italiennes a déjà commencé. Les Italiens ont déjà été retirer tranquillement des milliards d’euros du système bancaire, et si ces banques continuent de tomber, cette “ruée furtive” pourrait rapidement se transformer en bousculade.

Italie: des épargnants ruinés, une bourse de Milan à la dérive, des établissements bancaires en faillite

Italie: la faillite de quatre banques effraie les épargnants

Et bien sûr, la panique en Italie pourrait rapidement se propager à d’autres banques en difficulté financière au sein de la zone euro, comme en Espagne, au Portugal, en Grèce et en France. Voici quelques analyses supplémentaires de Jeffrey Moore

financial-crisis-2008Une aggravation de la crise financière en Italie pourrait avoir des répercussions bien plus graves que celles engendrées par la Grèce dans toute l’Union européenne et rendre la situation incontrôlable. Les répercussions des turbulences de marchés et les précédents dangereux dont des réponses avaient été apportées en pleine panique par les autorités de l’UE pourraient enflammer les vulnérabilités financières encore latentes chez les membres les plus fragiles de l’Union européenne tels que l’Espagne et le Portugal.

Malheureusement, la plupart des Américains restent complètement aveuglés à propos de ce qu’il se passe dans le reste du monde parce que les marchés américains ont fortement rebondi ces deux dernières semaines.

Les gros titres déclarant même que le risque d’une nouvelle récession “est passé” et que la crise “est terminée”.

Pendant ce temps là, l’Amérique du Sud est en train de plonger dans une véritable dépression, le système bancaire italien est en train de s’effondrer, les chiffres de l’activité manufacturière au niveau mondial sont les pires que nous avons vu depuis la dernière récession, et le commerce mondial est littéralement en train d’imploser.

A part ça, ça se passe plutôt bien…

Allez, soyons sérieux, il est essentiel de ne pas se laisser berner par chaque petite vague haussière sur les marchés financiers.

Preuve incontestable, les ventes et les bénéfices des sociétés américaines sont en baisse. C’est une tendance qui remonte depuis la mi-2014 et qui s’est accéléré depuis le début de l’année 2016. Ce qui suit provient de Wolf Richter

Aux Etats-Unis, le chiffre d’affaires total – pas seulement par les entreprises du S&P 500, mais aussi des petites capitalisations et de toutes les autres entreprises, même celles qui ne sont pas cotées en bourse – avait atteint un sommet en Juillet 2014 à 1365 milliards de dollars, selon le Bureau du recensement des États-Unis(Census Bureau). En Décembre 2015, ce chiffre d’affaires total a baissé de 4,6% par rapport au sommet. 18 mois difficiles pour les ventes ! Les ventes sont revenues au niveau où elles étaient au mois de Janvier 2013!

Le Chiffre d’affaires des entreprises composant le S&P 500 a chuté de 3,8 % en 2015, selon FactSet, la pire année depuis la crise financière.
US-total-business-sales-2008_2015-12

Je sais que beaucoup de gens ont anticipé un effondrement économique mondial complet et total depuis un long moment, et beaucoup d’entre eux souhaitent juste que ça se termine.

Eh bien, la vérité est que personne ne devrait avoir envie de voir ce qui va arriver. Personnellement, je me réjouis de chaque journée supplémentaire, semaine ou mois qu’on nous donne. Chaque jour supplémentaire est un autre jour pour se préparer, et chaque jour supplémentaire est un autre jour pour profiter du niveau de vie confortable alimentée par de la dette.

La plupart des Américains ne savent pas combien nous sommes gâtés. Il y a juste cinquante ans, la vie était beaucoup plus difficile dans ce pays. Si nous devions revenir en arrière et vivre de la manière que les Américains vivaient il y a 100 ou 150 ans, il y a très peu d’entre nous qui serait en mesure de le faire avec succès.

Alors profitez bien des jours restants et de cette prospérité alimentée par de la dette tant que vous le pouvez encore, parce qu’un grand changement se profile, et il sera extrêmement amer pour la plupart d’entre-nous.

Source: theeconomiccollapseblog

18 Commentaires le ALERTE: l’effondrement des banques italiennes menace de faire plonger dans le chaos le système financier européen

  1.  

    Si on a quelques économie notamment en assurance retraite, que faut-il faire pour ne pas se faire gruger en cas de faillite des banques? That’s the question!

    View Comment
  2.  

    navet ka investir ds le mastercar
    un coin d’artiste du pas-de-calais lol

    https://www.southxchange.com/Market/Book/MCAR/BTC

    View Comment
  3.  

    Bonjour,
    Je ne crois pas qu’on va rigoler. Mais je crois que nous allons beaucoup nous battre

    View Comment
  4.  

    Je suis prêt et impatient!

    View Comment
  5.  

    Vieille nouvelle… le prochaine bug financier ce fera sur le dos des epargants… partout en europe…. vive la mondialisation… c est tellement provitable a chacun.

    View Comment
  6.  

    RÉVÉLATION DE MERVYN KING, ANCIEN GOUVERNEUR DE LA BANQUE CENTRALE D’ANGLETERRE

    Qui plus est, quelques-uns d’entre eux (eux = l’élite), qu’ils considéraient pourtant comme « parmi les meilleurs d’entre eux », sont en train de changer de camp et semblent s’autoriser à lâcher le morceau.
    Ainsi Mervyn King, l’ancien gouverneur de la Banque centrale anglaise, vient-il d’écrire un livre pour expliquer que les élites Européennes ont VOLONTAIREMENT créé une dépression en Europe pour briser la résistance des peuples à l’avènement d’un État Européen.
    Une fois ruiné, chaque État a en effet non seulement bien du mal à résister à la menace de l’arrêt des subventions mais a encore plus de difficultés à s’opposer à la fermeture de ses banques, ce dont la Grèce a été menacée par la BCE. Comme quoi, quand l’on perd sa monnaie, l’on perd sa souveraineté, ce qui après tout était le but de l’homme de Davos
    Source – Charles Gave – 7 mars 2016 – http://institutdeslibertes.org/pour-une-dissolution-du-peuple/

    LA CRISE ECONOMIQUE EN EUROPE A ETE VOULUE PAR AIG !!!!

    Un papier très intéressant de ZH ( Zero Hedge ) sur un rapport confidentiel de l’assureur AIG ( entreprise germanique ) (créateur de la grande crise, voir le livre “Blythe Masters”). Et cela vient de l’interview “bombe” de l’ancien gouverneur de la Bank of England, Mervyn King (que j’avais qualifié à l’époque “le seul banquier central honnête”)… Son explication de la crise de 2008 valide un rapport d’AIG de la même année (intitulé What Europe Wants) qui voulait une crise financière accompagnée d’une crise environementale afin de donner plus de pouvoir à Bruxelles.

    ╔ To use global issues ( issues = problèmes ) as excuses to extend its power :
    – Environmental issues : increase control over member countries, advance idea of global governance.
    – Terrorism : use excuse for greater control over police and judicial issues ; increase extent of surveillance.
    – global financial crisis : kill two birds (free market; Anglo-Saxon economies) with one stone (Europe-wide regulator, attempts at global financial governance).
    – European Monetary Union : create a crisis to force introduction of “European economic government”.╝
    Attention : le rapport ne dit pas qu’il faut créer une crise économique, il dit qu’il faut profiter de la crise financière pour en développer une bien plus grave en Europe afin de donner ENCORE PLUS DE POUVOIR AUX COMMISSAIRES EUROPEENS qui n’ont jamais été élus. Lire ici ZH avec la copie PDF du rapport d’AIG. A nouveau, je vous conseille la lecture du chapitre AIG dans le le livre consacré à Blythe, vous aurez une vision plus globale. Et là, on comprend pourquoi “l’ami” de Blythe n’a jamais été inquiété… Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2016
    Source – Pierre Jovanović – 7 mars 2016 – La Revue de Presse Internationale de l’Apocalypse Financière – http://www.jovanovic.com/blog.htm

    View Comment
  7.  

    Et la BCE continuera à faire tourner la fameuse planche à billets pour renflouer les banques……

    View Comment
    •  

      Ouais et va en même temps tu pousser au chaos financier,le quantitative easing ca c’est toujours mal fini au final

      View Comment
    •  

      Pour comprendre pourquoi les banques sont si fragiles il faut comprendre comment elles fonctionnent.
      Depuis les accords de BÂLE en 1972 ,les banques sont assujetties au ratio de solvabilité de 8% ce qui en clair veut dire qu’elles peuvent prêter 12,5 fois leurs capitaux propres ( 8 X 12,5 = 100 ),ça c’est la théorie .
      Mais il n’y a pas plus tricheurs que les banquiers ,actuellement toutes les banques ont prêté entre 30 et 60 fois le montant de leurs fonds propres ,ce qui fait varier leur ratio de solvabilité entre 1,5 et 3,5 %
      Quand vous faites un emprunt vous remboursez capital plus intérêts ,les banques détruisent (annulent dans leurs comptes) le capital que vous remboursez ,c’est normal elles vous ont prêté du fictif ,elles ne vivent qu’avec les intérêts .
      Par contre pour obliger les banques à récupérer le capital fictif qu’elles vous ont prêté ,celui ci passe en perte réelle si vous ne le remboursez pas .
      Conclusion quand une banque a son ratio de solvabilité descendu à 3% ,il suffit de seulement 3% de pertes pour passer en ratio de solvabilité négatif ,d’où leur grande fragilité dans les récessions prolongées .

      View Comment
    •  

      Désolé, mais le Jovanovic n’est pas ma tasse de thé. Je préfère plutôt lire une autre revue de presse.

      View Comment
  8.  

    Ce n’est pas étonnant, car Mario Draghi est surtout quelqu’un de très inflexible en matière
    de flexibilité. Que rien d’ailleurs ne pourrait faire fléchir à travers sa position plus confortable ou radicale sur autrui, pas même une plus mauvaise météo mondiale, à la fois un ancien Banquier et un haut Fonctionnaire ce qui pouvait arriver de pire pour l’Italie, mais il a quand même était décoré grand officier de l’ordre du mérite.

    View Comment
  9.  

    quand on voie leur cotation on se demande comment sa tient d’un mois a l’autre…………………………………………………………….. INTESA SANPAOLO SPA Banques – NCA -18.26%… UNICREDIT SPA Banques – NCA -29.11%…………..MEDIOBANCA GROUP Banques – NCA -26.22%….. FINECOBANK BANCA FIN.. Banques – NCA -12.26% …..UNIONE DI BANCHE ITA.. Banques – NCA -40.48% …….http://www.zonebourse.com/bourse/actions/Europe-3/Italie-59/

    View Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*