Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Olivier Delamarche sur BFM Business le Lundi 14 Septembre 2015

olivier-delamarcheOlivier Delamarche, associé et gérant de Platinum Gestion, et Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d’investissement chez Pictet, ont décrypté les enjeux et les conséquences d’un éventuel relèvement des taux de la FED sur les marchés. Dans la seconde partie, ils sont revenus sur les inquiétudes et les conséquences du ralentissement de l’économie chinoise. – Intégrale Placements, du lundi 14 septembre 2015, présenté par Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur, sur BFM Business.

Partie 1/2: La Fed va-t-elle relever ses taux cette semaine ?

Partie 2/2: Doit-on accorder une réelle importance au ralentissement chinois ?

Concernant les chiffres américains du chômage tripatouillé, Olivier Delamarche a été le premier à l’expliquer et vous pouvez le constater dans l’article qui suit où de nombreux chiffres confirment clairement qu’il y a un problème entre ce qui est déclaré officiellement et la réalité: Etats-Unis: 5,1% ou 22,9%,….. Quel est le réel taux de chômage ?

Autre remarque, Les Etats-unis se déclarent en reprise or le nombre d’américains bénéficiant de bons alimentaires stagne depuis quelques années or si ce pays était en reprise, ce nombre devrait baisser. Sur une population totale d’environs 321 millions d’habitants, plus de 46 millions d’américains font la queue devant les banques alimentaires et parfois dès 6 h 30 le matin.

Tout en sachant que sur le front de l’emploi américain, ça ne risque pas de s’améliorer du fait de la faiblesse des prix du pétrole. La conséquence est que de nombreuses compagnies qui ne sont plus rentables sous 70 dollars et perdent énormément d’argent vont probablement faire faillite et envoyer une ribambelle d’américains au chômage. Rappelons que la pseudo reprise reposait sur les embauches dans l’extraction des gaz de schiste. Olivier Delamarche: vous avez vu les premières faillites dans le secteur du pétrole de Schiste et c’est loin d’être fini !.

Et déjà, les producteurs de pétrole de schiste rapportent des pertes de plus de 30 milliards de dollars pour le premier semestre 2015, conséquence de l’effondrement des cours du pétrole. Ces déficits pourraient provoquer des faillites et des restructurations au sein de l’industrie, qui s’est rapidement développée ces sept dernières années mais dont les bénéfices n’ont jamais dépassé les investissements.

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x