Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
ALERTE: L’indice Baltic Dry plonge à 394 points et atteint un plus bas jamais enregistré
 

ship-sinkingPour la première fois de son hstoire, l’indice Baltic Dry est tombé sous les 400 points.

Alors que je rédige cet article, il se situe actuellement à 394 points. Pour être honnête, je ne pensais même qu’il pourrait aller aussi bas. Retour au début du mois Août 2015, l’indice Baltic Dry était à 1222 points, et depuis, il a baissé régulièrement. Bien sûr, l’indice Baltic Dry S’était aussi effondré fortement juste avant le grand krach financier de 2008, mais pour l’heure, il est déjà inférieur à ce qu’il a été sur toute la durée de la crise. C’est juste une preuve supplémentaire que le commerce mondial s’enlise et que l’année 2016 sera une “année cataclysmique” pour l’économie mondiale.

Si vous n’êtes pas familier avec l’indice Baltic Dry, voici une définition utile trouvé sur Wikipedia

Baltic-dry-indexL’indice Baltic Dry Index (BDI) est un indicateur économique publié quotidiennement par la société britannique Baltic Exchange basée à Londres. Non restreint au pays de la mer Baltique, l’indice fournit “une évaluation des prix pour le transport maritime des principales matières premières. Il prend en compte 26 voies maritimes. l’indice couvre le Baltic Handysize Index (BHSI), le Baltic Supramax Index (BSI), le Baltic Panamax Index (BPI) et le Baltic Capesize Index (BCI) pour le transport maritime de vrac sec (principalement minerais, charbon et céréales) “.

L’indice Baltic Dry est l’un des indicateurs clés que les experts scrutent lorsqu’ils essaient de déterminer où l’économie mondiale s’oriente. Et maintenant, ce dernier nous montre que nous nous dirigeons vers un ralentissement économique mondial majeur.

Certaines personnes essaient de justifier cette récente baisse de l’indice Baltic Dry en prétendant que les tarifs d’expédition sont en baisse du fait d’une surcapacité de la flotte mondiale actuelle. Et je ne le conteste pas. Sans aucun doute, trop de navires ont été construits pendant les “années favorables”, et maintenant les constructeurs en paient le prix. Par exemple, les chantiers navals chinois ont publié une baisse de 59 % des commandes au cours des 11 premiers mois de l’année 2015

Zhoushan-WuzhouLes chantiers navals chinois ont vu le total de leurs commandes chuter de 59 % au cours des 11 premiers mois de 2015, selon les données publiées le 15 décembre dernier par l’Association chinoise de l’industrie nationale de la construction navale. Les constructeurs ont cherché le soutien du gouvernement alors que la capacité des navires en excès entraîne une baisse des taux d’expédition et pousse les clients à annuler les contrats. Zhoushan Wuzhou est devenue le mois dernier, la première entreprise de construction et de réparation de navires appartenant à l’Etat chinois à faire faillite depuis décennie.

Mais cela n’explique pas tout. La vérité est que les exportations sont en baisse partout dans le monde. La Chine, les Etats-Unis, la Corée du Sud et de nombreux autres grands pays exportateurs ont tous publiés des chiffres d’exportation extrêmement mauvais. Le commerce mondial se contracte très rapidement, et je ne vois pas comment on pourrait contester cela.

L’économie mondiale est en plein chaos, mais beaucoup de gens ne prêtent pas attention aux fondamentaux économiques parce qu’ils sont trop occupés à surveiller les marchés financiers.

Ces marchés ne nous disent pas comment l’économie se porte. Par exemple, si le marché financier est en hausse aujourd’hui, cela ne signifie pas que l’économie se porte bien, et inversement s’il est en baisse demain cela ne signifiera pas plus que l’économie va mal.

Oui, la santé des marchés financiers peut grandement influer l’économie mondiale. Nous avons déjà vu cela en 2008. Une immense panique peut provoquer un resserrement du crédit et il devient alors très difficile à l’argent de circuler à travers notre système. La conséquence de tout cela est un ralentissement rapide de l’activité économique, et c’est quelque chose que nous allons vivre à nouveau très bientôt.

Mais ne vous laissez pas tromper par les fluctuations quotidiennes des marchés financiers. Tout simplement parce que la hausse de 227 points du Dow Jones jeudi 14 janvier, ne signifie pas que la crise est terminée. Il est important de se rappeler que les actions ne baisseront pas chaque jour. Jeudi, le Dow Jones malgré sa hausse n’a même pas repris les deux tiers de ce qu’il avait perdu mercredi. Même dans des marchés baissiers, il y a des journées de hausse, et certaines des plus importantes hausses journalières de l’histoire ont eu lieu en plein milieu du krach de 2008.

Pour appréhender les événements futurs, il est essentiel d’avoir une vision à long terme et de ne pas laisser notre vision s’assombrir par chaque fluctuation journalière à la hausse ou à la baisse sur les marchés financiers. Les nouvelles inscriptions au chômage viennent simplement d’atteindre leur plus haut niveau en six mois environ, et des sociétés comme Macy’s et GoPro licencient des milliers de salariés. Les choses vont déjà mal, et elles vont s’aggraver rapidement.

Et n’oublions l’énorme carnage financier qui s’est déjà produit en ce début de nouvelle année. Selon CNBC, environ 3200 milliards de dollars en terme de richesse financière ont déjà disparu à l’échelle mondiale au cours des 13 premiers jours de l’année 2016

burning-dollarsEnviron 3200 milliards de dollars ont été rayé d’un trait de plume des marchés financiers dans le monde entier depuis le début de l’année 2016, selon les calculs d’un analyste de renom.

C’est également le pire début d’année de l’histoire pour les actions américaines, a déclaré Howard Silverblatt, analyste analyste chez S&P. Les indices principaux à savoir le Dow Jones Industrial Average et le S&P 500 ont tous deux affiché leurs plus fortes baisses pour les huit premiers jours d’une année.

Au cours des six derniers mois, les actions américains ont subi deux «corrections» de 10 %. Les seuls autres moments dans l’histoire où nous avons vu plusieurs corrections de ce genre, c’était en 1929, 2000 et 2008. Si ces années ne vous semblent pas familières, alors elles devraient l’être. Depuis trois ans, nous avons été témoins de crashs historiques des marchés financiers.

Le spectaculaire effondrement de l’indice Baltic Dry est une preuve de plus que nous sommes entrés dans une crise mondiale déflationniste. Les marchandises ne circulent plus, le chômage augmente partout dans le monde, et les prix des matières premières ont chuté à des niveaux que nous avons pas vu depuis plus d’une décennie.

Partout dans le monde, il y a eu d’énormes crashs financiers en ce début d’année, et nous devons nous attendre à voir beaucoup plus turbulences sur les marchés au cours des semaines et des mois à venir.

Si pour le moment les marchés se sont calmés un peu, nous devrions utiliser ce temps à bon escient afin de nous préparer à ce qui va arriver.

Le niveau de vie alimenté par de l’endettement dont beaucoup d’entre nous profitent aujourd’hui n’est juste qu’une illusion. Et beaucoup d’entre nous ne le comprendrons que le jour où tout ceci leur sera retiré.

Un grand choc va secouer l’économie mondiale, et la souffrance engendrée sera inimaginable. Alors laissez-nous profiter de chaque simple journée pendant que nous le pouvons encore, car il n’en reste plus beaucoup.

Source: theeconomiccollapseblog

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des