Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Egon Von Greyerz: “Tout est sur le point de s’effondrer !”

egon-von-greyerzAlors que nous entamons le début du 2nd trimestre de l’année 2016 après un début d’année mouvementé sur les marchés financiers, aujourd’hui l’homme qui est devenu une légende pour ses anticipations de quantitative Easing(Planche à billets), dans les fluctuations des devises et sur des événements mondiaux majeurs vient d’avertir kingworldnews sur le fait que Tout est sur le point de s’effondrer.

Egon von Greyerz fondateur de Matterhorn Asset Management & GoldSwitzerland – Tout est sur le point de s’effondrer !

Egon von Greyerz: “L’économie mondiale a véritablement commencé à décliner en 2006, mais à l’aide de programmes d’impressions monétaires massifs sur toute la planète et de crédit, le monde a bénéficié d’un moment de répit. Mais les effets de toute cette création monétaire qui ne repose sur rien est en train de toucher à sa fin…

A quoi les banquiers centraux s’attendaient-ils ?

Imprimer de l’argent qui n’a absolument aucune valeur à part le prix du papier sur lequel il a été imprimé ou prêter de l’argent qui n’existe pas, ne créera jamais de richesse ni ne sauvera personne. Le ralentissement économique va bientôt commencer à s’accélérer et nous conduira à une défaillance totale du système financier et à des défauts souverains.

Mais personne ne devrait croire qu’une implosion soudaine ou qu’un “reset” résoudra ou changera tout. Au lieu de ça, nous allons assister à un processus où les choses vont se détériorer très rapidement mais sans qu’un quelconque événement puisse changer la donne du jour au lendemain.

Guerre des monnaies et faillite du système bancaire

Beaucoup d’événements se produisent autour de nous actuellement et n’ont rien d’anodin. Observons quelques exemples des tensions au sein du système bancaire. La BCE est confrontée à des faillites bancaires dans presque tous les pays membres de la zone Euro. Une banque autrichienne vient de vivre un plan de sauvetage interne (Bail-in) et l’ensemble du système bancaire italien est au le bord de l’effondrement. Les banques grecques sont déjà en faillite, bien que personne n’ose le déclarer officiellement. La BCE sait qu’il n’ont plus qu’un seul outil leur permettant de reporter temporairement un effondrement du système bancaire européen en augmentant encore son programme d’impression monétaire.

Le bilan de la BCE a explosé de 45% à 3.000 milliards d’euros sur les 15 derniers mois. La Bundesbank, la banque centrale allemande, est tout à fait consciente de la situation des banques européennes. Mais elle sait qu’elle sera tenue pour responsable de l’ensemble de l’argent imprimé par la BCE et par conséquent, elle aurait indiqué qu’elle poursuivrait la BCE si cette dernière décidait d’accélérer l’impression monétaire.

Le montant astronomique des produits dérivés pourrait imploser

La Fed ne fait pas tourner la planche à billets actuellement, mais à mon avis, ce n’est plus qu’une question de temps avant de voir un énorme programme de quantitative easing (Planche à billets) aux Etats-Unis du fait d’une détérioration de l’économie et d’un système financier sous pression. Aux Etats-Unis, les produits dérivés en circulation sont d’au moins 500.000 milliards de dollars et la quasi-totalité implosera lorsque les contreparties viendront à faire défaillance. La Fed et la FDIC sont préoccupées par cette situation et c’est la raison pour laquelle, elle viennent d’émettre un avertissement aux banques américaines. Elles viennent d’indiquer à la JP Morgan, par exemple, qu’elle n’est pas préparée à faire face à une crise et qu’elle ne propose aucune solution pour réduire progressivement sa position sur les produits dérivés. L’exposition sur les produits dérivés de la JP Morgan, correctement évaluée, est susceptible d’être supérieur à 100.000 milliards de dollars.

L’autre problème majeur des États-Unis est le marché des bons du trésor américains. La dette publique américaine est de 19.200 milliards de dollars. De ce montant, 6.200 milliards sont détenus par des étrangers. La Chine et le Japon détiennent à eux deux environ 4.500 milliards de dollars. Le troisième plus grand détenteur de la dette américaine est l’Arabie Saoudite avec 750 milliards de dollars. Et l’Arabie Saoudite a menacé de liquider ces bons du trésor américains si les États-Unis enquêtaient sur le rôle de l’Arabie saoudite dans les attentats du 11 Septembre 2001. Mais l’Arabie Saoudite n’est pas le seul pays qui pourrait provoquer un chaos sur le marché des bons du Trésor américains.

Le Japon va bientôt avoir besoin de vendre ses bons du Trésor américains pour pouvoir juste survivre un peu plus longtemps. Et la Chine est également sous pression, elle doit réduire de plus de 30.000 milliards de dollars sa dette, qui n’était que 2.000 milliards de dollars en 2000. De nombreux observateurs diront que ces pays vont se tirer une balle dans le pied si elles se débarrassent de leurs bons du trésor américains en provoquant un énorme effondrement du marché des bons du trésor américains. Il est parfaitement vrai que le marché des bons du trésor américains est l’une des plus grandes bulles sur les marchés aujourd’hui, d’autant plus que les États-Unis ne rembourseront jamais cette dette.

Tout est sur le point de s’effondrer

Les grands détenteurs étrangers sont bien sûr conscients du fait qu’ils ne seront jamais remboursés avec de l’argent sonnant et trébuchant. Ils savent aussi que le dollar est massivement surévalué et qu’il susceptible de baisser significativement. Donc, que leurs ventes aient lieu aujourd’hui, ce qui exerce une pression à la baisse des prix, ou attendre jusqu’à ce que les bons du Trésor et le dollar deviennent sans valeur, c’est l’un de ces choix qui seront toujours perdant-perdant. Le premier choix paraît plus avantageux, d’autant plus que le seul acheteur est le gouvernement des Etats-Unis, qui essaiera clairement de contrôler la première vente effectuée par un pays avec un peu plus d’impression monétaire. Mais par la suite, tout s’effondrera et il sera trop tard.

Le Japon est dans une sale situation aussi. La Banque du Japon, en 2017, possédera 50% de toutes les obligations du gouvernement japonais et ce seuil augmentera à 60% en 2018. Comment ce pays peut-il croire que son économie survivra ? Ils impriment des quantités illimitées de papier sans valeur sans que cela ait le moindre effet bénéfique sur l’économie. Je l’ai déjà dit et je le répète, l’économie japonaise va sombrer dans le Pacifique dans la plus gigantesque faillite .

Donc, la plupart des banques centrales et des gouvernements souverains sont pratiquement en faillite, ainsi que les banques commerciales. C’est ce que nous indiquent clairement le cours de leurs actions. Les actions de la plupart des grandes banques sont en baisse entre 75% et 90% depuis 2007. Celle de la Deutsche Bank est en baisse de 87% et de la Citi de 92% , tandis que Credit Suisse et Barclays ne baissent que de “seulement” 78% ! Les chutes massives du cours des actions de toutes les grandes banques nous indiquent clairement que ces banques ont peu de chances de survivre .

Si nous regardons les bénéfices des entreprises au niveau mondial, ils sont en baisse de 20% sur les marchés matures et de 25% sur les marchés émergents depuis 2014. Et jusqu’à présent, les faillites d’entreprise totalisent 50 milliards en 2016, le pire niveau que l’on ait vu depuis 2009.

Tout ceci se passe nous nos yeux actuellement. Vous ne devez pas attendre un événement majeur pour réagir, car l’effondrement se déroulera via toute une succession d’événements comme je viens de l’expliquer, et cela a déjà commencé. L’or physique et l’ argent physique doivent être achetés pour vous garantir contre tous les risques dont je vous ai parlé précédemment. Les métaux ne devraient pas être achetés à des fins spéculatives, mais comme une assurance contre une potentielle destruction totale des actifs traditionnels comme les actions, les obligations et les biens…

Source: kingworldnews

Le retour au standard Or (Broché)


Prix habituel EUR 21,00
Neuf: EUR 21,00 EUR En stock
Used from: EUR 21,00 En stock
buy now

L’Or des Fous (Broché)


Prix habituel EUR 24,00
Neuf: EUR 24,00 EUR En stock
Used from: EUR 24,00 En stock
buy now

Guide de l’Investissement en Or et autres métaux précieux (Broché)


Prix habituel Price Not Listed
Neuf: 0 Non disponible
Used from: 0 En stock
buy now

L’effondrement du dollar et de l’euro et comment en profiter (Broché)


Prix habituel EUR 22,00
Neuf: EUR 22,00 EUR En stock
Used from: EUR 22,00 En stock
buy now

Guide d’investissement sur le marché de l’Or (Broché)


Prix habituel EUR 26,35
Neuf: EUR 26,35 EUR En stock
Used from: EUR 26,35 En stock
buy now

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des