Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
On n’a jamais vu autant de consommateurs américains surendettés se déclarer en faillite personnelle depuis 7 ans
 

Lorsque la dette progresse beaucoup plus rapidement que ne croît le PIB et ce sur une longue période, alors à un moment donné, une bonne partie de cet endettement devient un réel problème. Nous avons connu cet état de fait en 2008, et aujourd’hui cette situation est en train de se reproduire.

Les faillites d’entreprises n’ont fait qu’augmenter depuis la fin de l’année 2015, sujet que j’ai évoqué précédemment, mais maintenant le nombre de consommateurs américains surendettés qui se déclarent en faillite personnelle est également en nette augmentation. En fait, nous n’avons jamais vu une telle augmentation d’américains se déclarant en situation de faillite personnelle depuis près de 7 ans. Ce qui suit provient du site Wolf Richter

Le nombre de consommateurs américains qui se placent en situation de faillite personnelle a augmenté de 5,4% à 52.421 cas en janvier 2017 par rapport à la même période il y a un an, selon l’American Bankruptcy Institute. Or en décembre 2016, ce chiffre avait déjà augmenté de 4,5% par rapport au même mois de l’année précédente. C’est la première fois depuis l’année 2010 qu’on assiste à une hausse sur 2 mois consécutifs du nombre de consommateurs américains se plaçant en situation de faillite personnelle.

Alors que les faillites d’entreprises avaient commencé à bondir en Novembre 2015, elles ont continué d’augmenter tout au long de l’année 2016, atteignant un total de 37.823 dépôts de bilan, ce qui équivaut à une hausse de 26% par rapport à l’exercice 2015. Ce pourcentage n’a jamais été aussi élevé depuis 2014.

Bien entendu, le nombre de consommateurs américains qui se déclarent en faillite personnelle est bien plus faible qu’il ne l’était durant la dernière crise financière, mais ce que cette hausse semble nous indiquer, c’est que la situation est en train de basculer.

Pendant des années et de façon irresponsable, la Réserve fédérale américaine a encouragé les consommateurs américains à dépenser et à emprunter au delà de leurs capacités, en ayant pratiqué une politique de faibles taux d’intérêt. Malheureusement, cela a créé une énorme bulle d’endettement, et elle commence à éclater aujourd’hui. Voici plus d’informations provenant du site Wolf Richter

Les consommateurs américains comme les entreprises américaines ont contracté d’énormes emprunts que la Fed avait délibérément encouragé dans son infinie sagesse avec ses très faibles taux d’intérêt pour alimenter la croissance économique américaine, et le cas échéant, gonfler les prix des actifs, ce qui a engendré un endettement massif. Cet endettement est en train d’engloutir les flux de trésorerie qui sont essentiels pour de si nombreuses autres choses, ce qui provoque des pressions, juste au moment où les taux d’intérêt ont commencé à augmenter, ce qui rendra le refinancement de cette dette plus cher et impossible pour un nombre toujours plus important de consommateurs américains et d’entreprises U.S. Et ainsi, cette frénésie d’endettement hantera l’économie ainsi que les créanciers pour de nombreuses années encore.

Bien que l’ambiance actuelle soit à l’optimisme et à l’euphorie, en réalité, les consommateurs américains sont à sec.

Si l’économie américaine allait si bien qu’on le dit, les grands détaillants ne seraient pas en train de fermer actuellement des centaines de magasins. Sears, Macy’s et une foule d’autres grands détaillants américains ferment leurs magasins parce qu’ils perdent de l’argent. Le commerce de détail est véritablement en train de s’effondrer, et cette tendance ne s’inversera pas tant que les consommateurs américains ne commenceront à retrouver une situation financière saine.

Nous observons d’autres problèmes comme dans le secteur automobile où les ventes se sont effondrées. Les ventes de véhicules ont baissé en janvier 2017 par rapport au même mois de l’année précédente

Par rapport au mois de Janvier 2016, les ventes de véhicules se sont effondrées pour les trois constructeurs automobiles américains, ainsi pour les plus grands constructeurs automobiles japonais:

General Motors: -21.1%
Ford: -17.5%
Fiat Chrysler: -35,8%
Toyota: -19.9%
Honda: -10,7%
Nissan: -9,0%

Tous constructeurs confondus, les ventes de véhicules ont chuté de 12,2% par rapport à la même période de l’année précédente.

Bien que l’on accorde beaucoup d’attention et à juste titre à la dette publique américaine qui vient de franchir le seuil historique des 20.000 milliards de dollars, la même attention devrait être accordée sur les ménages américains qui détiennent collectivement plus de 12.000 milliards de dollars d’endettement.

Environ 66% des américains vivent d’un chèque de paie à l’autre. La plupart des familles ont vraiment du mal à joindre les 2 bouts et à payer leurs factures chaque mois, et il suffit de pas grand chose pour perdre pied financièrement comme par exemple, en perdant son emploi ou bien en tombant malade.

Aux Etats-Unis, on explique aux jeunes américains que pour réussir, il faut suivre des études universitaires. Mais aujourd’hui, la plupart d’entre eux se sont énormément endettés pour pouvoir étudier.

En conséquence, la plupart des jeunes américains qui sortent diplômés de l’université commencent leur vie professionnelle en croulant sous les dettes. Et puisque beaucoup d’entre eux ne trouvent jamais les emplois qui leur ont été promis, le remboursement de cette dette étudiante devient un très gros problème. En fait, le Wall Street Journal a découvert que le taux de défaillance sur le remboursement des prêts étudiants est bien pire que ceux dont on nous avait parlé…

Vendredi dernier, le ministère américain de l’Éducation a publié une note expliquant qu’il avait surestimé les taux de remboursement des prêts étudiants dans la plupart des universités et des écoles de commerce. Au travers de cette note, le ministère fournit une mise à jour.

Lorsque le Wall Street Journal a analysé les derniers chiffres, les données ont révélé que le ministère avait auparavant gonflé les taux de remboursement pour 99,8% des universités et écoles de commerce du pays.

La dernière analyse montre que, pour plus de 1000 universités et écoles de commerce, soit environ un quart du total, au moins la moitié des étudiants n’avaient pas ou omis de payer ne serait-ce qu’1 dollar de leur dette étudiante au cours des 7 dernières années.

Si vous aussi vous êtes lourdement endettés, alors sachez que beaucoup de familles américaines s’en sont sorties en ayant suivi le programme qui a été mis au point par Dave Ramsey, un expert américain en gestion des finances personnelles. Son programme (Debt Snowball) pour rembourser toutes ses dettes fonctionne vraiment, mais vous devez le suivre scrupuleusement.

Se désendetter définitivement vous restituera votre liberté ainsi que votre sérénité. Beaucoup de gens surendettés n’arrivent plus à trouver le sommeil du fait du stress financier, mais contrairement à ce que l’on peut penser, cette situation de surendettement n’est pas une fatalité.

47% des américains ne peuvent même plus sortir 400 dollars pour couvrir ne serait-ce qu’un imprévu.

33% des Américains n’arrivent même plus à subvenir à leurs besoins élémentaires

La plupart d’entre nous se sont endettés pour une raison ou pour une autre, mais toutes les dettes ne sont pas mauvaises. Par exemple, très peu d’entre nous seraient en mesure de s’acheter une maison du jour au lendemain sans obtenir un prêt hypothécaire, et en général, les prêts hypothécaires contractés actuellement le sont avec des taux d’intérêt très faibles.

Mais il y a d’autres catégories de dettes (tels que la dette sur les cartes de crédit ou sur les prêts sur salaire) peuvent être véritablement invalidante financièrement. Lorsqu’il s’agit de rembourser ses dettes, il est souvent opportun de commencer par celles qui sont les plus toxiques.

Etats-Unis: Les trois bulles de crédit qui menacent d’exploser à tout moment…
On dit souvent que l’emprunteur est l’esclave du prêteur, et je pense que vous ne voulez pas passer les meilleures années de votre vie à enrichir quelqu’un d’autre.

Que les conditions économiques soient bonnes ou mauvaises en 2017, chacun d’entre nous doit faire en sorte de ne pas se retrouver en situation de surendettement.

Mais malheureusement, beaucoup de gens ne semblent jamais tirer les leçons du passé, et j’ai le sentiment que les faillites d’entreprises comme les faillites personnelles vont continuer d’augmenter tout au long de l’année 2017.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

Poster un Commentaire

Me notifier des
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Nathaly Allain
Invité

On N’a jamais vu….

wpDiscuz