François Asselineau: A y est, voilà en quoi consiste le programme de Mr Macron et de l’oligarchie qui l’entoure

François Asselineau: Je rappelle que Monsieur Macron a un programme auquel se rallie Alain Madelin, Robert Hue, Pierre Laurent, Mr Fillon, Mr Juppé, Mr Bayrou, Mr Hamon, etc… Ce programme, je l’ai présenté à la presse de nombreuses fois mais jamais, ils ne l’ont rappelé.

Le programme de Mr Macron et de l’oligarchie qui l’entoure consiste:

– dans le démantèlement de nos acquis sociaux parce que la commission européenne le demande.

– dans le démantèlement de l’assurance chômage parce que la commission européenne le demande.

– dans la baisse du SMIC parce que la commission européenne le demande.

– dans l’ubérisation généralisée de la société parce que la commission européenne le demande.

– dans la destruction des acquis sociaux des français parce que la commission européenne le demande.

– dans la privatisation rampante de nos services publics parce que la commission européenne le demande.

– dans la destruction de la sécurité sociale publique pour tous parce que la commission européenne le demande.

Et quand je dis la commission européenne, ce sont évidemment les traités européens qui sont derrière et l’oligarchie financière qui ligote et qui verrouille le tout.

F. Asselineau: « Découvrez la feuille de route que devra appliquer Emmanuel Macron s’il est élu. »

François Asselineau: L’Oligarchie financière et industrielle vient de faire main basse sur la démocratie dans notre pays

8 commentaires

  1. Et revenir sur les acquis sociaux…. des énarques ?
    400 énarques par département, 50000 fonctionnaires par département, 20000 retraités fonctionnaire par département,et ?, et où sont donc les résultats ?
    La voila la mafia qui nous plante et qui en aucune manière sera « solidaire » « égalitariste » mais collectiviste pour son strict et unique intérêt : pognon à vie.

    1. Le plan macron (entre autre hein) : ubérisation des professions libérales = RSI « 16 soupapes » ! Questeurs: les fonctionnaires. Point barre.

      Je demande la privatisation et l’ubérisation de la fonction publique !

  2. Je ne parlerais pas d’asile, car je suis Costaricien. He oui, anticipation…
    Nous parlons espagnol, beaucoup parlent également l’anglais, et parmi les gens d’un certain âge pas mal le français, du moins les bases, car il était enseigné autrefois dès le primaire pour être la langue de la culture par excellence (je sais cela prête à sourire aujourd’hui…)
    Nous appliquons votre devise. Ceux qui nous visitent prétendent même que l’on est en vacance au paradis toute l’année !
    Il y a du vrai si l’on compare à l’Europe ou les USA, mais en réalité, on travaille beaucoup pour en être arrivé là… Pas de miracle donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page