Charles Sannat: « Pour sauver les retraites: départ à 72 ans + baisse de 30 % des pensions + point d’indice divisé par 2 !!! »

Oui mes amis, vous avez bien lu, pour sauver le système des retraites, il faudrait, selon le rapport remis par les experts français, fixer le départ à la retraite à 72 ans ET baisser de 30 % les pensions, ET en même temps diviser par deux la valeur du point d’indice !

Sans compter également le plafonnement des pensions au maximum de 3 500 euros, ce qui serait rétroactif pour ceux qui gagnaient éventuellement beaucoup plus.

Autant dire que vous contemplez-là un véritable bain de sang social sur nos retraités, jeunes ou plus âgés.

Pourquoi un tel silence médiatique me direz-vous ?

Parce que si ce rapport a bien été écrit par des experts français, il ne concerne pas (encore) le système de retraite de notre pays, mais celui d’Andorre !

En effet, la Caixa Andorrana de Seguretat Social, la CASS, qui est l’équivalent de notre assurance vieillesse et de notre système de retraite, connaît les plus grandes difficultés et il y a des inquiétudes sur sa solvabilité future.

Vous allez me dire également qu’Andorre, c’est différent, ce n’est pas pareil, pour nous on pourra forcément faire différemment, la France ce n’est pas Andorre.

Hélas, mes amis, la réponse ne va pas vous faire plaisir, mais la France c’est exactement Andorre !

Si nous souhaitions réellement sortir notre système de retraite de l’ornière et de l’impasse financière, il faudrait bien évidemment prendre des mesures aussi radicales.

Rassurez-vous, nous les repousserons autant que nous pourrons, nous continuerons à mentir aux gens en leur faisant croire que tout se passera bien, ce qui ne les incitera pas à se prendre en main et préparer par eux-mêmes leur avenir.

Charles Sannat: La bombe à retardement des retraites menace les pays développés France: les futures pensions de retraite pourraient baisser de 18%

Puis quand la lumière s’éteindra, il ne restera que des ruinés, qui n’auront plus grand-chose pour finir le mois parce qu’ils comptaient sur beaucoup plus, parce qu’on leur avait dit que ce serait beaucoup plus.

Les caisses en France sont déjà vides. Tout le monde le sait. Sur les plateaux, derrière les caméras, tous le savent. Personne ne veut annoncer la mauvaise nouvelle.

Personne ne veut être le « méchant ».

Si je vous parle de cette information sur les retraites en Andorre, c’est que cela préfigure évidemment ce qui va se passer chez nous. C’est inévitable, et ce sera d’ailleurs la même méthode qui nous sera imposée, à savoir un mélange de plusieurs efforts, une partie de baisse des pensions, une autre sur un allongement de la durée de cotisation et un troisième volet qui concernera le point d’indice.

Le vieillissement de la population est une maladie économique terrible, et il est fort probable que cette maladie terrible soit aggravée rapidement par les effets de la robolution qui va mettre un paquet de gens au chômage. Encore moins de cotisants pour encore plus de retraités.

D’ici 5 ans, ce sera la panique sur les retraites. Ne l’oubliez pas, et prenez vos précautions avant.
Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

28 commentaires

  1. Ah Ah !
    Et ils vont faire comment les mecs pour se la financer leur retraite ?
    S’ils veulent du boulot (même pas spécialement bien payé), ils étudient à crédit jusqu’à 27 ou 28 ans et à 45 ils font partie des seniors et on les dégage au premier prétexte pour en embaucher d’autres à un plus bas salaire … tout en continuant à payer le crédit qu’ils auront pris pour leur études.
    Allez cela ne concernera que 80% de la population, pour les 20% « méritants » tout ira bien !
    Au fait on va en faire quoi des 80% restants ?

    « Les libéraux ça ose tout, c’est même à cela qu’on les reconnait »

  2. Tout système collectiviste est d’avance condamné à la faillite à plus ou moins brève échéance, au fur et à mesure que le nombre de perdants augmente par rapport au nombre de gagnants. Quand chacun s’efforce de vivre aux dépens des autres, l’illusion dure un temps puis, forcément, ça se termine mal.

    La retraite par répartition, archétype du système collectiviste, qui ne survit qu’au prix d’un pillage de plus en plus violent du reste de l’économie, n’échappera pas à cette loi économique intangible.

  3. Quand je lis qu en grance Carrefour va ouvrir ses hypermarchés tous les Dimanche Matin( les après midi suivront), que les autres enseignes vont suivre…c’est le signe qu il y a un sacré problème au niveau de la consommation .
    Ps et dire que l on a fait chier les enseignes de bricolage il y a quelques années

  4. Le pays le plus endetté;  »DETTE SURREALISTE DE LA BELGIQUE !!!!
    du 20 au 24 novembre 2017 : Les lecteurs belges ont été très nombreux à m’envoyer cet article de Belga sur l’endettement de la Belgique: 300 % du PIB.

    Et si on met cela au niveau de la seule (et vraie) recette fiscale, alors l’endettement de la Belgique est de 700 ou 800%. Lecteurs belges, vous allez en baver:

    « D’après des chiffres d’Eurostat relayés par De Tijd et L’Echo, la dette belge totale, privée et publique, a atteint 296% du PIB (produit intérieur brut) l’an dernier … Le secteur privé affiche aujourd’hui une dette équivalente à 190% du PIB, alors qu’une limite de 133% est considérée comme acceptable par la Commission européenne, notent les deux quotidiens ».

    Ce qui explique les emprunts à 100 ans et à 3 mois: le gouvernement est en faillite, mais il importe de maquiller tout cela. Lire ici La Libre Belgique. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2017 »

    1. Chut ! Faut pas trop s’étendre sur la Belgique …
      En Belgique il y a Bruxelles, là où siège le « grand Vishnou » européen. Ça la foutrait quand même mal de rappeler des vérités que l’on hésite pas à marteler quand s’agit de pays du sud.
      Et puis la Belgique c’est l’Europe du nord, des bons, des protestants au mérite (enfin la moitié nord du pays).
      Rien à voir avec les pays cathos du sud dispendieux qui sont la source de tous les maux du « truc Européen ».

  5. «selon le rapport remis par les EXPERTS français», des types qui sortent de HEC pour qui 2+2=40 (on leur a parlé de l’effet de levier…) ou pire de l’ENA, pour qui 2+2= 400 (parce que c’est comme ça quand ça les arrange, et les gueux on les emm…).
    La vérité est tout autre !
    Si vous avez le niveau CM2 comme moi, et que 2+2=4, et bien si on arrête les QE et les emprunts demain, les retraites n’existent tout simplement plus, et ce depuis un moment déjà (comme tout le social d’ailleurs…).
    Comme le signale Beverly dans un commentaire plus bas, de toute façon, il y aura des problèmes bien plus graves encore, d’ici quelques temps… Serait-ce pour cela que les dirigeants s’en foutent de toute façon de vos retraites ?
    https://www.facebook.com/serge.pascal.14855

  6. Tout le monde sait que notre système de retraites est intenable, mais personne ne veut le changer car personne ne veut voir sa retraite ou future retraite rabotée.
    Personne non plus n’a envie de bosser jusqu’à 70 ans voire plus.
    Nous savons tous que les pensions vont baisser.
    J’ai 46 ans et ça fait quelques années déjà que je suis mes points et trimestres via le site de l’Assurance Retraite.
    Chaque année je fais une simulation.
    Mes revenus ont augmenté, donc je cotise plus, mais la pension simulée baisse année après année, cherchez l’erreur… ou pas.

    1. Allez chercher l’argent là ou il est, dans les paradis fiscaux, la finance spéculatives.. C’est là qu’ils sont les milliards, le pactole astronomique!

  7. Tous vont contribuer presque 50 ans ded leurs vie pour une maigre retraite (si ils sont encore en vie !!!)
    Pourquoi accepter un tel systeme,

    « Chacun pour soit et dieu pour tous ! » vaut mieux qu’un « contribuer pour tous et chacun n’a plus rien 🙂 !!! »

    vos contribution ne profite qu’à une parasitocratie qui se gave sans vergogne

  8. Le problème que l’ont trouve dans les multiples articles ici, c’est qu’il y a ceux qui pensent que le monde va continuer son petit bonhomme de chemin avec un appauvrissement du peuple encore d’années en années je peux citer Sannat, Jovanovic… et il y a ceux qui pensent qu’un effondrement économique est proche dans quelques mois même, et donc un reset de nos modes de vies actuelles. Alors parler de retraite n’a vraiment pas d’importance. Parfois il est difficile de s’y retrouver. Sannat ne prends pas suffisament en compte les problèmes géopolitiques qui à tout instant peut changer la donne du monde. Pour ma part je préfère suivre les indices qui nous indiquent tout de même que ce monde ne va pas continuer ainsi encore longtemps après chacun croit ce qu’il veut.

    1. En effet, tout laisse a penser que l’ensemble des paradigmes economiques, politiques , sociaux, religieux etc…vont connaitre un boulversement majeur resultant de la fin d’un systeme deja caduc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page