Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
L’énorme capitalisation boursière mondiale faisant désordre, Bloomberg l’a réduite de 20.000 milliards
 

Bonnes nouvelles ! Les marchés peuvent à nouveau repartir à la hausse… Bloomberg vient de recalculer la capitalisation boursière mondiale qui ne vaut plus que 78.800 milliards de dollars, soit 100% du Pib mondial. Oui vous avez bien lu, 20.000 milliards de dollars ont été perdus dans le recalcul de la capitalisation boursière mondiale si bien que les marchés ne sont plus surévalués de manière absurde. Rappelez-vous qu’il y a moins d’une semaine, Bloomberg expliquait au travers d’un article que cette fameuse capitalisation boursière mondiale tutoyait les 100.000 milliards de dollars. On est plus à une aberration près ! C’est comme le taux de chômage américain à 4,1% avec plus de 102 millions d’américains sans emploi.

Pour la 2nde fois en 100 ans, l’indice de Shiller dépasse le niveau atteint juste avant le Krach de 1929 Philippe Béchade: Marchés: « Les banques centrales ne peuvent pas arrêter d’imprimer sinon le PONZI s’effondre ! »

Bon, soyons sérieux 2 mminutes ! Les politiques monétaires irresponsables qui ont suivi la crise financière de 2008 (Taux extrêmement bas + impression monétaire à gogo) ont envoyé les marchés boursiers mondiaux à des niveaux sans précédent, elles ont aussi favorisé l’explosion de l’endettement des ménages, des entreprises et des états. On se retrouve aujourd’hui avec des bulles sur quasiment l’ensemble des classes d’actifs.

Comme l’expliquait Philippe Béchade en juin dernier, les banques centrales injectent chaque mois 200 milliards dans les marchés financiers (Voire même 125 milliards $ par la Banque Centrale de Chine récemment en 1 semaine), c’est à dire que l’on investit 3 dollars, euros ou yens pour créer dans le meilleur des cas, 1 euro de Pib supplémentaire. Et dans certains cas, on en est même à 4 voire 5 dollars, euros ou yuans créés, pour maintenir un semblant d’activité ou de croissance. Oui, la croissance que les médias et politiques vous mettent chaque jour en avant est achetée à crédit ! Et pour s’en convaincre, il suffit de regarder le graphique ci-dessous qui montre où en est le bilan de chacune des 4 principales banques centrales de la planète.

Devinez quoi ? La dette mondiale serait peut-être sous évaluée de 13 000 à 14 000 milliards $ Egon Von Greyerz: « Esclavage de la dette + fausse monnaie = effondrement final »

N’oubliez pas ce qu’expliquait Olivier Delamarche il y a quelques mois…

Olivier Delamarche: « On est dans une bulle gigantesque comme on n’en a jamais connu: bulle sur les oblig’, bulle sur les actifs, bulle sur les matières premières, bulle sur les actions ! Je ne vais pas à me mettre à acheter le marché avec une bulle pareille parce que je sais comment ça va se finir et il n’y a pas de doute là-dessus ! »

Egon Von Greyerz: nous sommes au milieu de la plus grande chaîne de Ponzi de toute l’histoire ! Selon l‘Institute of International Finance, la dette mondiale atteint 324% du PIB de la planète. Un nouveau record !

Il est évident que la croissance actuelle (Achetée à crédit) ainsi que la progression vertigineuse des marchés reposent uniquement sur de la dette et rien que de la dette. Nous faisons face à la plus grande pyramide de Ponzi de toute l’histoire de l’humanité.

Pour finir, ci-dessous, le tube “Money For Nothing” du groupe “Dire straits” pourrait être utilisé comme métaphore pour décrire la plus grande expérimentation de l’histoire en matière de politique monétaire.

Source: Holger Zschaepitz

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Serge Patrick
2 années plus tôt

Commencez a sortir des marchés traditionnels…les gérants commencent a liquider leurs positions a cause du Fisc de fin d année:) 🙂

Article 50
Article 50
2 années plus tôt

Bloomberg vient de recalculer la capitalisation boursière mondiale qui ne vaut plus que 78.800 milliards de dollars.

“Les libéraux ça ose TOUT, c’est même à cela qu’on les reconnait”

Bob
Bob
2 années plus tôt

Krach krach . il n aura pas de krach simple tout le monde est couvert . comme j ai dit 27000 c est prédit .pour la cryptomonaie un jour plutôt un soir un dimanche soir . les gens se rendront compte qu il n ont plus rien plus rien sur porte monnaie électroniques.

Bublestars
Bublestars
2 années plus tôt

Les marchés financiers sont devenus des décharges chargées d’accueillir l’argent-dette se trouvant dans la masse monétaire pour ensuite le détruire.
Pour être encore plus précis, ce que Bloomberg a fait c’est incinérer les déchets pour en faire venir d’autres (l’argent-dette extrait de la masse monétaire).
Il y a bien entendu plusieurs déchetteries : l’or (papier), le Bitcoin et autres cryptomonnaies autorisées par les Elites.
A écouter => https://www.youtube.com/watch?v=jwzxwXi1cfk&feature=share

Garofula
Garofula
2 années plus tôt

Quelle est l’explication de Bloomberg pour passer de 100 à 80 trillions ? Quelle était l’erreur de calcul ?

Babar
Babar
2 années plus tôt

Je constate un inversion des valeurs.
Ce qui ne vaut rien normalement (la fausse monnaie ou un chiffre type BTC ) est au cours de la vraie monnaie, et même la dépasse
Ce qui devrait avoir de la valeur , les métaux précieux,rares et coûteux à extraire, ne valent plus grand chose.
Et je ne vous parle pas de la valeur travail par rapport à la spéculation (1800 heures de travail pour un code à x chiffres, type BTC)
Faut-il s’en réjouir?

bigmac29
bigmac29
2 années plus tôt
Reply to  Babar

Non, certainement pas… Tu as entièrement raison !

Garofula
Garofula
2 années plus tôt
Reply to  Babar

La valeur travail dépend fondamentalement de la la valeur du capital associé. La valeur travail sans aucun capital associé correspond à la pauvreté absolue, autrement dit à la valeur de la survie stricto sensu, autrement dit au statut économique élémentaire du chasseur-cueilleur qu’ont expérimenté dans le détail nos ancêtres humains d’il y a quelques dizaines ou centaines de milliers d’années, rassemblés tremblants de peur autour d’un maigre feu destinés à repousser aléatoirement les prédateurs friands de bébés humains à l’apéritif. On comprend aisément que c’est une perspective d’avenir pas forcément réjouissante pour les innombrables propriétaires d’iphones et autres joyeux clients… Read more »

Article 50
Article 50
2 années plus tôt
Reply to  Garofula

Il voulait peut-être parler de la valeur ramenée au PIB ou à la richesse générale créée.
Ce qui n’est pas tout à fait la même chose mais qui pose problème quand même au vu de l’évolution des choses selon les standards économiques actuels …

bises naissent
bises naissent
2 années plus tôt

le reveil risque d etre brutal.

10
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x