Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Philippe Béchade: Les marchés sont sous morphine monétaire (200 milliards/mois), ils sont totalement anesthésiés
 

Le face à face a opposé Philippe Béchade, rédacteur en chef de la Bourse au quotidien, de la Chronique Agora, membre des Econoclastes, et Serge Négrier, directeur général de Marignan Gestion. – Intégrale Placements, du mercredi 7 juin 2017, présenté par Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur, sur BFM Business.

Partie 1/2: Espagne: Pourquoi la banque Santander a-t-elle racheté Banco Popular ?

Philippe Béchade: On est dans une période ou l’on est sous morphine monétaire, on est totalement anesthésié. Les marchés ne voient aucun danger nulle part,… Les banques centrales injectent chaque mois 200 milliards dans les marchés financiers, c’est à dire que l’on investit 3 dollars, euros ou yens pour créer dans le meilleur des cas, 1 euro de Pib supplémentaire et je peux vous démontrer que dans certains cas, on en est à 4 voire 5 dollars, euros ou yuans créés, pour maintenir un semblant d’activité ou de croissance

Charles Gave: 70% des banques européennes en état de quasi faillite

Charles Gave: Les dettes ne seront jamais remboursées et le système bancaire italien est en faillite !

Partie 2/2: BCE/FED: Les réserves de change en Chine ont augmenté plus tôt que prévu, est-ce bon signe ?

La BCE condamnée à faire tourner la planche à billets tant que l’explosion de l’euro sera perçue

Etats-Unis: Malgré des discours qui voudraient être rassurants, la FED continue à imprimer en catimini.

Philippe Béchade a parfaitement raison et ce depuis des années. Les indices ne grimpent pas actuellement du fait de l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche ou bien d’une embellie soudaine dans l’économie. Si les indices grimpent c’est parce qu’il n’y a plus qu’un seul acheteur que sont les banques centrales. Or malheureusement dans la vie réelle, la situation économique américaine n’arrête pas de se détériorer comme vous pourrez le constater ci-dessous. Alors remonter les taux dans de telles conditions et avec un monde endetté comme jamais il ne l’a été de toute l’histoire est suicidaire.

Dessous, l’état de santé plus que chancelant de l’économie américaine

Voir les précédentes interventions de Philippe Béchade

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x