Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
L’euro poursuit sa glissade par rapport au dollar
 

L’euro a été la devise majeure la plus performante de 2017. Elle s’est appréciée de 12 % par rapport à son grand concurrent, le dollar, pour atteindre un plus haut de 6 ans. Ce fut le résultat d’un contexte constitué d’un dollar faible, de la réduction du QE de la BCE et d’une baisse du risque géopolitique dans la zone euro, entre autres.

Le conte de fées de la monnaie unique européenne s’est poursuit au début de l’année, mais les choses ont fini par s’inverser en février.

Charles Sannat: “Grave ralentissement de la croissance en zone euro” Zone euro – Signes patents d’un tassement de la croissance

L’euro a reculé de près de 4 % par rapport au dollar durant les 3 derniers mois. Les optimistes pour l’euro espèrent encore une surprise susceptible d’amorcer un come-back. Mais cela pourrait ne pas avoir lieu dans un avenir proche. Voici pourquoi.

1. La courbe des rendements favorise le dollar

La courbe des rendements américaine ne cesse de s’aplatir, le différentiel de 0,46 entre les obligations sur 10 et 2 ans étant à un plus bas de 10 ans.

Simultanément, la courbe des rendements de la zone euro suit la trajectoire inverse. La conjonction de ces 2 événements est positive pour le dollar. Cela s’explique par le fait que les positions sur les Treasury ont tendance à ne pas être assurées contre le risque de change alors que c’est le cas en zone euro.

La courbe des taux aux USA n’a plus été aussi “plate” depuis 2007, signe d’une récession à venir ? La courbe des taux n’a jamais été aussi plate depuis 10 ans. Beaucoup s’inquiètent d’une récession imminente !

2. De nouveaux accords commerciaux

Les États-Unis, le Canada et le Mexique devraient s’accorder sur un nouvel accord de libre-échange en mai, en tout cas en principe. De plus, Trump a demandé à ses conseillers d’évaluer la possibilité de réintégrer le partenariat transpacifique un an après s’en être retiré.

Egon Von Greyerz: La livre, le dollar, l’euro et le yen ne vaudront plus rien Egon Von Greyerz: “L’or à 75 millions de bolivars – Cela arrivera en dollars et en euros”

Même si un accord sur l’ALÉNA 2.0 ne devrait pas être trouvé avant la fin de l’année, voire même jusqu’en 2019, ce serait néanmoins le signal de la volonté de l’administration Trump de parapher des accords favorables. Ce qui est positif pour le dollar.

Lire la suite sur or-argent.eu

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x