Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Egon Von Greyerz: “L’or à 75 millions de bolivars – Cela arrivera en dollars et en euros”

L’hyperinflation commencera lentement et peu de gens s’en rendront compte. Mais une fois que les premiers signaux réels d’inflation apparaîtront, le processus sera rapide et la dépréciation monétaire s’accélérera.

À l’heure actuelle, nous observons très probablement les premiers signes d’inflation. La hausse de l’indice CRB, conjuguée à la montée des prix du pétrole, de l’argent métal et des taux d’intérêt, nous indique que l’inflation arrive.

L’hyperinflation est un événement monétaire

Bien sûr, personne ne voit l’hyperinflation comme un dénouement crédible dans le contexte actuel de faible croissance économique. Mais l’hyperinflation est un événement monétaire et elle se manifestera une fois que toutes les principales devises finiront le mouvement entamé avec la création de la Fed en 1913. Depuis cette date, toutes les monnaies ont chuté 97-99% en termes réels. Il ne reste que 1 à 3% avant qu’elles n’atteignent zéro. Le problème est que cette baisse additionnelle de 1 à 3 % correspond aujourd’hui à 100 % de leur valeur. Cet objectif sera atteint en imprimant massivement de la monnaie pour tenter de sauver une économie mondiale infestée de dettes.

Pourquoi les banques centrales réussiront-elles à créer de l’inflation alors qu’elles ont échoué pendant si longtemps ? Depuis un certain temps, elles utilisent leurs deux principaux outils pour créer de l’inflation : l’impression monétaire et l’abaissement des taux d’intérêt à zéro ou à des niveaux négatifs. Mais pourquoi veulent-elles de l’inflation alors que cela détruit la valeur de la monnaie ? Par exemple, un taux d’inflation moyen de 3% divise par deux la valeur de la monnaie en 24 ans. Quel est l’intérêt ?

La réponse est simple : la croissance inflationniste crée l’impression d’une croissance réelle. L’inflation donne l’illusion que le niveau de vie des gens s’améliore, alors qu’elle les appauvrit et détruit la valeur de leur épargne.

L’inflation reste faible malgré les injections massives de liquidités

Malgré l’impression monétaire illimitée et la création de crédit, les gouvernements n’ont pas réussi à atteindre la croissance souhaitée par le biais de l’inflation. Car la vitesse de circulation de la monnaie est tombée à son niveau le plus bas depuis plus de 60 ans. Comme le montre le graphique, la masse monétaire a été multipliée par 16, en passant de 900 milliards $ à 15 000 milliards $ depuis 1981. Dans le même temps, la vitesse de circulation de la monnaie a été réduite de 2/3.

Plus il y a d’argent imprimé, moins il est utilisé. Comme le montre le graphique,l’impression monétaire est devenue exponentielle à partir de 2006, tandis que la vélocité s’est effondrée. C’est un vrai paradoxe et un phénomène nouveau. Il y a quelques explications simples. Premièrement, l’argent imprimé n’atteint pas les gens. Les banques n’ont pas prêté l’argent imprimé, car elles étaient davantage intéressées à renforcer leurs faibles bilans. Alors, où est passé tout cet argent imprimé ? Les banques l’ont utilisé pour leurs propres activités. Il a également profité aux 1% ou moins qui ont investi dans les actions, obligations et l’immobilier. Dans ces catégories d’actifs, nous avons assisté à une inflation massive alimentée par l’argent bon marché et le crédit illimité. Mais ces données n’apparaissent pas dans les chiffres officiels de l’inflation et de la vélocité.

Une autre raison pour laquelle la vélocité et l’inflation n’augmentent pas, c’est que le monde est aujourd’hui surendetté et que les gens ordinaires ont tellement de dettes qu’ils ne peuvent plus assumer. Nous avons atteint le niveau de saturation de la dette et la monnaie imprimée ne crée pas de croissance.

Toujours plus de dettes pour générer une croissance du Pib

Si l’impression monétaire créait de la richesse, nous pourrions tous arrêter de travailler et simplement imprimer davantage. Comme le montre le graphique, depuis 1971, la dette totale des États-Unis a été multipliée par 47, passant de 1 500 milliards $ à 70 000 milliards $, alors que le PIB a été multiplié par seulement 19.

Au cours des 48 dernières années, il a fallu 2,50 $ pour créer 1 $ de PIB. Depuis 2006, cela représente environ 5 $ de dette pour 1 $ de PIB. Cela signifie que les États-Unis tournent à vide. Le pays ne peut générer de la croissance en imprimant de la monnaie. Comment les États-Unis peuvent-ils croître alors que l’assouplissement quantitatif s’arrête et que le resserrement monétaire débute, combiné à des taux d’intérêt plus élevés ? C’est tout simplement impossible. L’économie américaine s’arrêtera brusquement et connaîtra une inversion massive dans les prochaines années.

Les taux d’intérêt vont monter

Les taux américains ont atteint leur plus bas en 2016. Les bons du Trésor américain à 10 ans ont touché un creux à 1,3%. Ils sont dorénavant à presque 3%.

Le graphique du cycle de 35 ans, qui a atteint son plus bas historique en 2016, s’est fortement retourné à la hausse. Même s’il y aura des corrections, la tendance des taux est maintenant fortement à la hausse et le cycle actuel ne se retournera pas tant que les taux n’atteindront pas les 10-20%.

Pento: “La hausse des taux entraînera un chaos sur l’ensemble des marchés boursiers mondiaux” Charles Sannat: “Voilà pourquoi le krach obligataire va avoir lieu et pourquoi il est inéluctable.”

Des taux plus élevés seront la conséquence d’une hausse de l’inflation et des défauts de paiement. Les marchés du crédit deviendront très risqués et les prêteurs ne prêteront que s’ils sont rénumérés pour le risque. Les détenteurs d’obligations paniqueront également lorsqu’ils réaliseront qu’ils ne seront jamais remboursés avec de l’argent réel. Je n’ai jamais compris comment quelqu’un peut prêter de l’argent à des gouvernements en faillite qui, au mieux, rembourseront la somme avec des fonds empruntés dans une monnaie dévaluée. La plupart des gouvernements feront probablement défaut, bien qu’ils trouveront un autre terme fantaisiste en tant que moratoire. Ainsi, toute personne détenant des obligations d’État est susceptible de se retrouver avec rien d’autre qu’une reconnaissance de dette sans valeur.

Le pétrole de retour à À $150

Le pétrole est également dans une forte tendance à la hausse susceptible d’atteindre le sommet à 150$ de 2008. Le pétrole est déjà en hausse de 260% par rapport aux plus bas de 2016. Un ralentissement économique mondial s’opposerait à cela, mais de nombreux autres facteurs feront grimper le prix du pétrole. Tout d’abord, le prix du pétrole est encore fixé en dollars, mais cela changera progressivement au fur et à mesure que le Pétro-yuan prendra de l’importance. Mais l’hyperinflation et l’effondrement du dollar pousseront les prix du pétrole à un niveau record en dollars américains. De même que tout conflit géopolitique, notamment avec l’Arabie saoudite ou l’Iran.

L’Argent à la hausse

Enfin, l’argent est en train de casser le sommet d’un triangle de 2 ans. C’est un signe fort que l’argent va commencer un mouvement haussier majeur, pour atteindre des multiples du prix actuel. Voir mon article de la semaine dernière.

Face à l’Or, la sous valorisation de l’Argent est presque sans précédent La superbe configuration de l’argent…

Le ratio or/argent est un indicateur très important de l’évolution des métaux précieux. J’ai déjà expliqué l’importance du niveau 80 et que, à chaque fois qu’il est atteint, le ratio baisse. Le ratio a chuté de 3% au cours des deux dernières semaines. Généralement, lorsque les métaux précieux se retournent, l’argent est le leader du mouvement haussier.

L’Or à 75 millions de Bolivars

Comme il est très probable que nous entrions prochainement dans une économie hyperinflationniste, rappelons-nous ce que cela signifie en termes d’or.

Le graphique ci-dessus montre le prix de l’or en Bolivars vénézuéliens. Il augmente de façon exponentielle chaque semaine. Le prix est passé de 200 VEF à 75 millions de VEF depuis le début de ce siècle, et ce n’est pas terminé.

Nous observerons des mouvements similaires dans les autres devises au cours des prochaines années, y compris en dollars, euros, livres sterling, yens, etc.

Mais ne voyez pas l’or et l’argent physiques comme un moyen de faire de l’argent. Achetez-en plutôt en tant qu’assurance-vie essentielle, pour protéger votre épargne personnelle.

Source: goldbrokerGoldBroker.fr tous droits réservés


Je vous conseille vivement d’écouter ci-dessous la mise en garde d’Egon Von Greyerz sur la situation actuelle et sur l’énorme crise qui se profile.

Fabrice Drouin Ristori: Egon, pouvez-vous nous dire comment vous voyez la situation évoluer à l’avenir ?

Egon Von Greyerz: “Il n’y a pas de solution à ce problème. Le problème est trop grave, comme je l’ai dit; les gouvernements sont en faillite, les dettes augmentent maintenant à un rythme exponentiel, et il n’y a aucune possibilité de réduire les dettes. Tout gouvernement qui essaie de lancer des plans d’austérité se fait immédiatement renvoyer, et même s’il pouvait instaurer ces mesures d’austérité, il est aujourd’hui trop tard. Alors la prochaine étape que je vois, et je crois que cela commencera très bientôt, est que les déficits vont s’accélérer, et donc l’impression monétaire va s’accélérer, et on sera en route vers une dépression hyperinflationniste.

La dette mondiale vient d’atteindre un nouveau sommet historique à 233.000 milliards de dollars Egon Von Greyerz: d’ici peu, les banques centrales vont paniquer et commencer à imprimer plus de monnaie que jamais

Bien sûr, cela pourrait prendre des années, mais je crois que cela va aller plus vite que prévu, parce que le système est très fragile… alors l’impression monétaire, comme je l’ai dit, détruira les monnaies, qui sont toutes à la baisse depuis cent ans; elles ont perdu 97 à 99% par rapport à l’or ces cent dernières années, et elles ont perdu 80% par rapport à l’or ces douze dernières années. Il ne reste plus beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre 100%, ce qui arrivera, et alors l’impression monétaire aura entièrement détruit la valeur des monnaies papier, et c’est ce qui créera de l’hyperinflation.

Egon Von Greyerz: « L’état réel de l’économie mondiale est inquiétant ! » 1971: 100$ permettaient d’acheter un lingot d’Or de 100g – 2016: ces 100$ permettent d’acheter 3g de ce même lingot

Fabrice Drouin Ristori: Dans ce contexte, peut-on dire que l’Or est dans une bulle ?

Egon Von Greyerz: L’or n’est pas dans une bulle. Tout ce que fait l’or, c’est refléter la destruction des monnaies papier. Vous devez regarder la courbe à l’envers : alors, au lieu de voir l’or monter, vous verrez les monnaies se déprécier. Ce n’est pas l’or qui monte, c’est le dollar, l’euro et la livre sterling qui baissent. Et cela va continuer.

Face à l’Or, le dollar a perdu plus de 98 % de sa valeur d’origine Egon Von Greyerz: « L’Amérique doit se réveiller – le dollar va vers zéro ! »

Seulement 1% des actifs mondiaux sont alloués à l’or aujourd’hui, presque personne ne possède de l’or en réalité, et l’or a quand même monté ces douze dernières années, il a quintuplé, sextuplé, selon la monnaie. Et, comme je l’ai dit, à peine 1% des investisseurs possèdent de l’or. Cela va changer dans les années à venir, ce qui signifiera que la demande d’or va augmenter et, vu qu’il n’y a pas assez d’offre, cette offre additionnelle ne peut se manifester qu’avec des prix plus élevés. Et c’est ce qui va arriver.

Réveillez-vous !!!!

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

Source: goldbrokerGoldBroker.fr tous droits réservés

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des