George Soros craint l’émergence d’une nouvelle crise financière

L’investisseur et milliardaire légendaire George Soros craint qu’une « nouvelle crise financière majeure » se profile à l’horizon.

Soros, qui s’est exprimé ce mardi à l’occasion de la réunion annuelle du Conseil européen sur les relations étrangères à Paris, a déclaré que l’émergence du sentiment anti-Union européenne, la dissolution de l’accord sur le nucléaire iranien, la hausse du dollar ainsi que le retrait des investisseurs sur les marchés émergents ne font que compliquer une situation dans laquelle les mauvaises nouvelles pour l’économie mondiale s’accumulent.

« Nous pourrions être en train de nous diriger vers une crise financière majeure », a-t-il déclaré.

Soros a déclaré que la montée en puissance du populisme en Europe est un problème significatif. « L’Union européenne traverse une crise existentielle. Tout ce qui pouvait mal tourner a effectivement mal tourné », a-t-il indiqué dans ses remarques préparées.

Il a également relevé que depuis 2008, les programmes d’austérité de l’Union européenne ont contribué à l’émergence de la crise. L’émergence des mouvements anti-Union européenne sont en partie responsable du Brexit et de la tempête politique qui a lieu actuellement en Italie.

« De nombreux jeunes perçoivent aujourd’hui l’Union européenne en tant qu’un ennemi qui les a privés de travail et de perspectives. Les politiciens populistes ont exploité ce ressentiment pour former des partis et des mouvements anti-européens », a déclaré Soros.

Soros expliqué que la crise des réfugiés, « les désintégrations territoriales telles que le Brexit » et l’austérité sont les 3 plus gros défis de l’Europe. Il a averti que le divorce du Brexit « pourrait être un long processus, qui devrait probablement durer plus de 5 ans ».

Mais Soros s’inquiète également de la division grandissante entre l’Europe et les États-Unis concernant l’Iran. Soros a déclaré que la décision unilatérale du président Trump de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien « détruit de facto l’alliance transatlantique ».

E.V Greyerz: “Je m’attends à une chute du marché boursier d’au moins 90%, comme après 1929” Bernard Monot alerte sur les risques d’une nouvelle crise financière et sur le pire krach de tous les temps à venir

« La planète entière a été choquée par les actions du président Trump », a-t-il déclaré.

« Ce développement va augmenter la pression, impossible à prédire, sur une Europe déjà assiégée. Dire que l’Europe fait face à un danger existentiel n’est désormais plus une figure de style, c’est la dure réalité », a-t-il ajouté.

Lire la suite sur or-argent.eu

24 commentaires

  1. Énorme mensonge typique du financier ultra-libéral !
    Véhiculer de telles nouvelles pour installer une incertitude dont lui seul saura tirer profit.
    Les libéraux ont pour habitude de mentir en disant que c’est les autres qui le font.

    N’oublions pas les mantras des libéraux à propos des sans dents :
    « Ils gagnent trop d’argent, ils ne foutent rien et ils sont trop assistés »
    C’est marrant mais cette description s’applique très bien aux dirigeants des multinationales … (Salaires indécents, aucune production et politiques fiscales accommodantes des États)

    « Les libéraux ça ose tout, c’est même à cela qu’on les reconnait »

  2. « George Soros craint l’émergence d’une nouvelle crise financière » : ce titre est grossier et mensonger : cet homme n’attend qu’une chose : c’est la crise pour se positionner parier contre les pays les plus faibles et les broyer pour en tirer le maximum de profits ! Donner la parole à un homme comme lui est honteux! La seule chose juste qu’il dit dans son analyse, c’est que c’est bien l’union européenne qui a détruit l’avenir des jeunes générations !

  3. Lorsque cet individu quittera la scène mondiale, je doute que les peuples le regrettent.
    Il ne devrait pas oublier que son heure approche, et ce n’est pas sa fortune qui le sauvera.

  4. Soros… pas mal de gens doivent l’imaginer assis sur un paratonnerre avec un sac à dos rempli de cailloux sur les épaules.

  5. Mais dites vous bien que s’il le dit ,accrochez vos ceintures ca va dégommer au niveau mondial !
    Moi je parie que la déglingue finale va arriver pendant vos vacances …

  6. Il la craint, la souhaite ou participe à son avènement ??? Allez donc savoir ce que magouille ce margoulin de la finance ….

  7. Lol la crise des immigrants, il l’a contribué de toute pièce, quand à sa crainte, c’est plus rlexact de dire qu’il espere une bonne crise pour en tirer des benefices 🙂

  8. « une crise financière majeure » c’est marrant c’est ce qu’annonçait un certain David Rockefeller pour installer un gouvernement mondial. 😎

  9. Je ne lis rien en ce qui concerne Soros !!! J’espère simplement comme beaucoup d’autres que son influence néfaste encourageant les pressions migratoires (Et pas seulement) cessera le plus tôt possible, et cela naturellement grâce au temps qui passe (Suivez mon regard)…

    Chaque pays qui l’a déclaré persona non grata, lui et ses pseudos fondations, mérite d’ailleurs toute mon estime.

    J’en profite en même temps pour féliciter le Président de Hongrie, j’ai nommé l’excellent et courageux Viktor Orbán.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page