Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
La position créditrice de la Bundesbank s’envole littéralement. Un gouffre pour le reste de l’Europe. L’Euro va-t-il encore pouvoir tenir longtemps ?
 

Depuis 2008, au sein du système interbancaire européen, la Bundesbank ne cesse d’accumuler des créances sur le sud de l’Europe. Ces dernières viennent d’atteindre près de 956,2 milliards d’euros au 31 Mai 2018. C’est la première fois qu’on atteint un tel niveau depuis la création de l’euro. Cette situation devient de plus en plus inquiétante. On peut même dire que c’est une bombe à retardement, du moins un déséquilibre majeur qui effraie au plus haut point l’Allemagne. Parallèlement, la position débitrice de la Banque d’Italie se dégrade toujours davantage. Les dettes Target-2 de la Banque d’Italie envers la Banque centrale européenne atteignaient 426,1 milliards d’euros à la fin du mois d’Avril 2018 (503,694 milliards de dollars environ). Si vous pensez sincèrement que l’Italie est en mesure de rembourser près de 442,5 milliards aux Allemands et à ses autres créditeurs, alors c’est que vous vivez sur une autre planète. L’explosion de la zone euro est possible, même si cette éventualité est neutralisée pour l’instant par la politique monétaire de la BCE.

#1 – La gigantesque position créditrice de l’Allemagne au 31 Mai 2018

Les investisseurs allemands se ruent vers l’or par crainte d’un effondrement de la zone euro François Asselineau: l’Allemagne rapatrie son Or comme si les autorités allemandes anticipaient un grand krach financier

#2 – Charles Sannat: « Voilà pourquoi l’euro va tout simplement mourir »

François Asselineau: « Quel que soit le président élu, l’Euro finira par exploser ! » Joseph Stiglitz: « L’euro est à la limite de l’effondrement »

#3 – Charles Gave: Target 2: « si l’euro disparaît, toute l’industrie financière allemande saute ! »

Nick Hubble: Alan Greenspan prévoit la disparition de l’euro Charles Gave: La France, l’Italie, l’Espagne et le Portugal doivent environ 1000 milliards d’€ à l’Allemagne. Ce ne sera jamais remboursé !

A l’intention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs, comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 43 $. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
6 Comment threads
3 Thread replies
7 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
9 Comment authors
Article 50josephatoyetGRIMAUD GENEVIEVELalumièredisparaît Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
josepha
Invité
josepha

les allemands ont un point trés fort c’est la bundesbank…. Mais ils ont aussi un point trés faible ! c’est leur deutsche bank dont le cours est passé en dessous des 10 euros suite au déclassement de la banque par standard and poor il me semble et le fait que les américains viennent de la mettre dans la liste des banques à surveiller….. je ne sais pas s’il faut les envier ! mais en tous cas si la bundes bank leur profite à eux seuls, la deutsche bank pourrait mettre la finance mondiale par terre !

toyet
Invité
toyet

Bande d’ingrat la Banque nationale suisse est dans le même bateau….

GRIMAUD GENEVIEVE
Invité

Non et c’est tant mieux… Je n’ai jamais aimé cette ferraille… Mon cerveau refuse d’enregistrer…

Lalumièredisparaît
Invité

Bien sûr que ça va tenir. “Too Big Too truc machin” comme on di

Marco
Invité
Marco
lecevenol
Invité
lecevenol

planche a billet a toc et un euro a 0.80 pour 1 dollard du coup europe competitive je suis pas un economiste je suis juste un patron de 25 gars

reichsmark
Invité
reichsmark

vous rêvez !
La wehrmacht financière et ses collabos veillent à pomper tout le fric de l’europe car le reichsmark doit rester le plus fort pour la grandeur du reich.

diva
Invité
diva

La raison pour laquelle l’euro a été créé, en un graphique https://reseauinternational.net/la-raison-pour-laquelle-leuro-a-ete-cree-en-un-graphique/ “Et tandis que l’échange fixe de l’euro pour les pays européens a permis à l’industrie exportatrice allemande de se surpasser, l’absence de possibilité de dévaluation externe, c’est-à-dire monétaire, a obligé l’Italie à tout faire en s’engageant dans une dévaluation interne c’est-à-dire des salaires plus bas, un chômage plus élevé et une augmentation du déficit de sa balance des comptes courants” En France comme en Italie et en Espagne, l’euro provoque la mise au chomage massive des « sans dents » qui veulent bien travailler et dévalue le salaire… Read more »

Article 50
Invité
Article 50

Très bien expliqué ! Lorsque les pays (majoritairement du sud de l’Europe) dévaluaient leur monnaies, ils se rendaient plus compétitifs pour leurs exportations tout en provoquant de l’inflation car renchérissant le coût de leurs importations. C’est l’approche Keynésienne de l’économie. L’approche Friedmannienne (ou Hayekienne c’est comme on veut) préconise la compétitivité par la dévaluation interne, ce qui ravit l’Allemagne pour qui le simple mot inflation est un cauchemar. Ce qu’on constate aujourd’hui c’est que, sans que cela ait été le paradis sur terre, la dévaluation externe était moins destructrice socialement que l’interne. Maintenant il faudrait que les générations montantes le… Read more »