Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Philippe Herlin: “Mais que se passe-t-il à la Deutsche Bank ?”

Mais que se passe-t-il avec la Deutsche Bank ? Le gouvernement allemand, qui n’est pas connu pour son interventionnisme, pousse à une fusion du mastodonte bancaire avec la deuxième banque du pays, la Commerzbank, selon le magazine économique Focus. Le ministère des Finances envisagerait une prise de participation au capital de Deutsche Bank pour ensuite organiser un rapprochement des deux banques via un échange d’actions, sachant que l’État est déjà le premier actionnaire de Commerzbank avec 15% du capital. L’objectif serait de s’assurer que la première économie européenne dispose d’au moins un établissement bancaire capable d’accompagner ses entreprises à l’international (La Tribune). Ah bon, la situation est si grave ? Les entreprises de l’un des plus grands pays exportateurs de la planète pourraient perdre l’accès aux marchés financiers internationaux ?

La Deutsche Bank ne va pas bien, son cours a perdu 50% de sa valeur depuis le début de l’année, mais la Commerzbank ne se porte pas mieux puisque son action a reculé de 46% sur la même période. L’effondrement du cours de la Deutsche Bank depuis son plus haut atteint en mai 2007 (105 euros) est même vertigineux : – 90% !

La première banque allemande inquiète depuis longtemps, jusqu’à la Banque Centrale Européenne, nous l’avions signalé en avril dernier. La Deutsche Bank est perpétuellement en “restructuration”, mais sans jamais parvenir à dégager une rentabilité satisfaisante. Elle est au cœur de nombreux litiges qui lui ont déjà coûté 18 milliards de dollars d’amendes depuis la crise financière de 2008 (manipulations du Libor et de l’Euribor, sur les subprimes, le marché des changes, etc.). Et surtout, elle est la banque la plus exposée aux produits dérivés dans le monde, avec un montant estimé de 64.000 milliards de dollars, soit 16 fois le PIB de l’Allemagne…

Comme si cela ne suffisait pas, elle vient d’être impliquée dans l’un des plus grands scandales de blanchiment de l’histoire, celui de la banque danoise Danske Bank, pour le montant hallucinant de 180 milliards d’euros). La fraude passait par sa filiale située en Estonie, mais la Deutsche Bank gérait 80% des flux en provenance de la banque danoise pour ses clients en Russie… une affaire à suivre, qui pourrait coûter très cher à la banque de Francfort.

Son effet de levier est de 28 (1 euro de liquidité pour 28 euros d’engagements) ; un ratio démentiel qui la fragilise en cas de retournement des marchés. Mais ce chiffre s’inscrit finalement dans la norme européenne, malheureusement. Les banques françaises jouent aussi avec le feu, et le payent par des cours en berne, nous l’avons montré.

Jim Rogers : “La faillite de la Deutsche Bank va faire s’effondrer le système financier mondial” Philippe Herlin: “La Deutsche Bank, déjà en difficulté, impliquée dans le scandale de blanchiment de la Danske Bank, 150 milliards € on le rappelle ?”

Alors, que se passe-t-il à la Deutsche Bank ? En fait, elle souffre de la maladie commune des banques européennes, c’est-à-dire essentiellement un effet de levier bien trop élevé, à laquelle elle rajoute quelques casseroles spécifiques (montant record des produits dérivés, manipulations et blanchiment supérieurs à la moyenne). D’où cette volonté du gouvernement allemand de la fusionner, en croyant ainsi la renforcer, même si la crise de 2008 a montré que la logique too big to fail” ne réglait pas les problèmes et déresponsabilisait l’équipe dirigeante. C’est plutôt un démantèlement qu’il faudrait mettre en œuvre, sinon les poches de la riche Allemagne risquent de ne pas être assez profondes… Et au-delà, cette banque hautement systémique ferait trembler l’ensemble du secteur bancaire européen, un Lehman Brothers en pire en quelque sorte.

Source: goldbrokerVoir les précédentes interventions de Philippe Herlin

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs, comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 43 $. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker: Stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
3 Comment threads
0 Thread replies
3 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Poujade51NoNoJeanD Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Poujade51
Invité
Poujade51

L’Allemagne n’est pas inquiète. Elle aura l’intelligence de dire à son secteur bancaire Privé de se démmerder pour remplir ses obligations légales. Je pense que chez eux, quand viendront les temps obscurs, les biens personnels des responsables seront saisis et ils foutront comme en Islande les coupables en taule! L’Allemagne n’est pas en inquiète!

NoNo
Invité
NoNo

Le scénario le plus plausible serait une fusion en gardant les bons produit dans le mariage et laisser les produits pourri dans une structure écarter de la fusion.

Autres solutions forcer un mariage raté avec Commerzbank; sortir tout les pot pourri pendant le divorce. Une fois un peu alléger, amener un tas d’argent publique et la fiancé au plus gros européen (BNP – qui se gaverait d’argent publique allemande + BCE tout en ayant viré les casseroles au passage sur Commezbank)

JeanD
Invité
JeanD

Une fusion qui ne sert à rien, la Deutsch Bank est déjà en faillite,
que cela le soi plus ou moins ne change rien…
au résultat comptable !
La Deutsch Bank est déjà Morte…
et ce n’est en rien nouveau, ni une surprise…
C’est Tout le système économique conçu sur la dette
et la planche à billet qui est en faillite !
Nos seuls richesses sont nos moyens de production,
c’est ce que la Chine a bien compris depuis longtemps…
Nous allons vers un Nouvel Ordre Mondial !!!