Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Philippe Herlin: “La BCE reconnaît que les banques européennes vont mal”
 

Si l’on vous dit que le secteur bancaire européen se porte bien, n’en croyez rien : la Banque centrale européenne (BCE) elle-même est consciente du problème, et elle vient de l’avouer. La nouvelle n’a fait que quelques lignes dans les journaux spécialisés, mais elle mérite d’être mise en lumière. Un des membres du directoire de la BCE, le Français Benoît Cœuré, a en effet laissé entendre qu’il “pourrait y avoir de la place pour un autre TLTRO” (L’Agefi).

Les TLTRO (Targeted Long-Term Refinancing Operation) sont des facilités de financement (des prêts à taux très faibles) offerts par la BCE aux banques commerciales de la zone euro en mal de liquidités. La précédente tranche avait été lancée en juin 2016, d’une durée de quatre ans, son emboursement doit commencer à partir de juin 2020. Problème : de nombreuses banques ne disposent pas de cet argent, du fait de leur situation financière dégradée, d’où la volonté de la BCE de proposer une autre tranche. Une façon comme une autre de rouler la dette, de faire de la cavalerie financière…

Les montants souscrits par les banques des différents pays en 2016 ont été estimés par l’agence Reuters. On connaît la situation dégradée des banques italiennes et espagnoles, ainsi que celle de la Deutsche Bank, de la Commerzbank et de plusieurs banques régionales allemandes. Mais la surprise est de la voir la France arriver en troisième position, devant l’Allemagne dont, pourtant, les difficultés de sa plus grande banque constituent une vive source d’inquiétude en Europe et dans le monde. Des banques françaises nous cachent-elle quelque chose ?

MONTANT DES TLTRO SOUSCRIS PAR LES BANQUES EN 2016
Pays Milliards d’euros
Italie 250
Espagne 175
France 110
Allemagne 90
Portugal 25
Pays-Bas 20
Belgique 20
Autriche 20
Total 710

Source: Reuters

Depuis le 1erjanvier, la BCE a arrêté son QE, son programme de rachat d’actifs obligataires. Les 2 600 milliards d’euros de planche à billets n’ont servi à rien, comme nous l’avons dit, ils n’ont eu aucun effet sur la croissance économique. Leur véritable utilité aura seulement consisté à abaisser les taux d’intérêt pour permettre aux États de continuer à s’endetter, et à fournir des liquidités aux banques qui en ont besoin. Il fallait donc, pour les banques en difficulté, qu’un autre programme prenne le relais.

Olivier Delamarche: “La fin de l’histoire est proche… les banques vont sauter !” Olivier Delamarche: “Si une grosse banque vient à sauter, on se retrouvera face à quelque chose de non maîtrisable”

Cette politique monétaire laxiste ne fait que repousser les problèmes dans le futur, il serait vraiment temps qu’elle cesse ! Le mandat du président de la BCE, Mario Draghi, prendra fin en octobre de cette année et parmi les successeurs pressentis figure Jens Weidmann, l’actuel président de la Banque centrale allemande, connu pour ses positions plus rigoureuses. Ce serait à l’évidence le meilleur choix. On parle aussi de François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France qui lui, par contre, s’inscrirait dans la continuité de Mario Draghi. Il faut vraiment souhaiter la victoire du candidat allemand. Quoi qu’il en soit, l’assainissement du secteur bancaire européen figurera en tête des priorités du nouveau président de la BCE.

Charles Gave: “Le système bancaire italien est en faillite !” L’OCDE prédit une cascade de faillites et l’Europe devra sauver les banques

Source: goldbrokerVoir les précédentes interventions de Philippe Herlin

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs, comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 34,74 €. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule.

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
1 Comment threads
4 Thread replies
4 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Esprit de contradictionPoujade51Sebastian SalmonJeanD Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
JeanD
Invité
JeanD

Les problèmes fondamentaux ne viennent pas des Banques privées Européennes,
mais bien de la politique économique de l’Europe, de la BCE…
Car malheureusement la seule chose que la politique Européenne,
c’est faire marcher, c’est la planche à billets…
C’est un suicide économique qui n’a que trop duré !

Nous avons les promesses de Mario DRAGHI,
le Président de la BCE d’arrêter la planche à billets…
et chaque fois, ça repart pour un tour…

Sebastian Salmon
Membre

“C’est faire marcher” ??? Et non pas : “sait faire marcher” ???

JeanD
Invité
JeanD

c’est faire marcher la planche à billets…
‘C’est fatiguant d’être surdoué…
mes pensées vont beaucoup plus vite que mes doigts…”

Poujade51
Invité
Poujade51

Et oui tu sais maintenant combien vaut ton billet de X euros : même plus le prix du papier et de l’encre pour le fabriquer : Enfin tant que tout le monde fait semblant de fermer les yeux par peur de perdre son petit pécule, ils peuvent continuer tout le temps qu’ils veulent!

Esprit de contradiction
Invité
Esprit de contradiction

Tant que l’on gagne, pourquoi ne pas continuer à jouer ?