Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Qui achète les bons du Trésor américain ?
 

Durant les 12 mois qui ont précédé février 2019, la dette américaine a gonflé de 1,26 trillion de dollars pour atteindre 22,1 trillions. Quelqu’un a dû acheter ces obligations, de qui s’agit-il ? Cette question est de plus en plus cruciale alors que la dette explose même lorsque l’économie se porte bien, en raison de déficits qualifiés de non viables par Powell lorsqu’on lui pose la question.

Aujourd’hui, les données TIC du Trésor US apportent la réponse à cette question.

La dette du gouvernement américain, qui a coûté des intérêts records de 523 milliardsde dollars durant l’année fiscale 2018, représente un actif pour les investisseurs, les créditeurs des États-Unis. Le pays a besoin d’eux pour financer ses énormes déficits.

Les créditeurs étrangers des États-Unis

La Chine, le plus gros créditeur étranger des États-Unis, a vendu pour 46 milliards d’obligations durant cette période d’un an, d’après ces statistiques. Mais durant ces 3 derniers mois, la Chine est passée à l’achat. À la fin du mois de février, son portefeuille d’obligations américaines avait une valeur de 1,13 trillion de dollars (contre 1,25 trillion en février 2016, le record historique).

Egon Von Greyerz: les bons du Trésor américain vont disparaître dans un trou noir Face aux sanctions américaines, la Russie continue à acheter de l’or et à liquider ses bons du trésor US

Le Japon, le second plus gros créditeur des États-Unis, a acheté pour 13 milliards d’obligations durant cette période d’un an. Tokyo possède pour un total de 1,07 trillion de bons du Trésor américain (record : 1,24 trillion, fin 2014).

La Russie a vendu un nouveau lot de bons du Trésor US Nicolas Perrin: Qui va encore acheter de la dette américaine ?

Lire la suite sur or-argent.eu

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 37,68 €. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule. Pour des prix imbattables sur l’achat d’Or et d’Argent, c’est ici et sur devis. Livrable dans toute la France.

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Maurice
Maurice
1 année plus tôt

La dette est payée par les citoyens Américains, les pays de Zone 1 produisent, les pays de zone 2 émettent des titres, échange de produits contre titres, quand les pays de zone 1 vendent leurs avoirs, la banque centrale du pays zone 2 émet la monnaie.
Conséquences inflation dépréciation de la valeur de la monnaie.
Les pays de zone 1 & 2 se tiennent par la barbichette.

mOI
mOI
1 année plus tôt

Seul un idiot ne comprend pas que le pétrole , le gaz , les matières premières se paient en dollars

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x