Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Charles Sannat: “Facebook va lancer sa cryptomonnaie, et cela va marcher !!”

Libra, le projet de cryptomonnaie de Fracebook, devrait voir le jour officiellement en 2020 et c’est à ce jour 27 partenaires qui ont signé un accord avec Facebook et qui investissent chacun plusieurs millions dans le projet.

Techniquement, Libra sera une cryptomonnaie basée sur la technologie dite « blockchain ».

L’innovation majeure, ne va pas tant tenir dans la technologie de la cryptomonnaie elle-même que dans sa facilité d’utilisation et au fait que Facebook, c’est 2 milliards d’utilisateurs.

J’ai toujours dit et affirmé que le Bitcoin était une belle technologie, et une bien mauvaise monnaie.

D’abord parce qu’elle n’est pas une monnaie « officielle » ce qui est un vrai problème qui concernera aussi Libra, ensuite parce qu’acheter des Bitcoins, c’est difficile et cela nécessite des « compétences ». Libra sera très accessible pour tous les utilisateurs de Facebook qui va savoir rendre sa monnaie ultra simple à utiliser. Mais ce n’est pas tout, en s’associant à Via, Paypal, Free (en France) ou encore VTC Uber, Booking.com, eBay ou encore Spotify, ce n’est pas juste une cryptomonnaie « Facebook » qui va être lancée mais une cryptomonnaie qui va essaimer bien au-delà de l’univers pur du réseau social.

Rickards: Le Bitcoin est une chaîne de Ponzi, il n’y a pas de Madoff mais c’est le même principe Nouriel Roubini: “Le Bitcoin est la plus grosse bulle de toute l’histoire de l’humanité et sa valeur fondamentale est ZÉRO !”

Avec l’ensemble de ces partenaires, ce sont des milliards de personnes qui vont potentiellement devenir utilisatrices de cette nouvelle monnaie digitale.

« Pour ce partenariat, Facebook a créé une fondation en Suisse, à Genève, qui réunit les 28 membres du projet. Chaque partenaire a mis au minimum 10 millions de dollars dans le projet pour avoir un « noeud » (serveur) de la blockchain de la cryptomonnaie de Facebook. Facebook espère attirer au total une centaine de groupes d’ici fin 2019 ».

Une crypto-monnaie stable.

« Cette crypto à l’initiative de Facebook sera indexée sur une « réserve » de devises.

Au moins l’euro, le dollar, le yen et la livre dans un premier temps, afin d’en assurer la stabilité. Les réserves seront accumulées au fur et à mesure des achats de la cryptomonnaie, notamment sur les Bourses « crypto ». D’autres monnaies pourraient ultérieurement faire partie de cette « réserve » de devise pour élargir et renforcer l’assise du « libra » ».

Facebook et une centaine de grosses entreprises vont battre monnaie !

D’un point de vu intellectuel, cette monnaie numérique va atteindre immédiatement le niveau de seuil d’utilisateurs pour en faire une monnaie mondiale. Assise sur d’autres monnaies et convertible, elle sera stable contrairement au Bitcoin ce qui va en faire une réserve potentielle de valeur et d’échange nettement plus performante.

La banque centrale russe envisage la possibilité d’adosser une crypto-monnaie à l’Or Une monnaie numérique adossée à l’or dans les cartons de la Chine et de la Russie ?

Tout est donc presque pour le mieux, et je suis nettement plus favorable à ce type de crypto-monnaies qu’à celles actuelles… Mais, il reste cette question immense autour du fait de laisser des entreprises privées battre monnaie en lieu et place des banques centrales.

L’embryon de monnaie mondiale des mondialistes !

Le combat s’annonce passionnant dans les mois qui viennent, car ce que veut Facebook, n’est ni plus ni moins qu’une monnaie mondiale pour des réseaux mondiaux le tout étant assis sur des monnaies sous forme d’un panier des grandes devises que sont le dollar, l’euro et la livre. La Libra n’est pas conçue pour vous enrichir ou pour la spéculation mais pour enrichir Facebook et ses partenaires.

C’est la concrétisation du rêve de certains mondialistes d’avoir une monnaie unique et mondiale. La première tentative va être privée et Facebook se retrouve le chef de file de cette aventure.

Pourtant rien ne dit, compte tenu du poids que risque de prendre cette monnaie que les Etats laissent Facebook aller jusqu’au bout de son projet.

Si Facebook lançait réellement sa monnaie Libra, et que celle-ci connait le succès qui est très probable, cela mettrait également ce groupe dans une situation de domination y compris monétaire qui viendrait totalement détruire le peu de souveraineté des pays européens, mais aussi des Etats-Unis.

De manière générale les Etats seraient privés du levier d’action monétaire.

La Libra, va fonctionner parfaitement, elle connaîtra un succès fulgurant et c’est ce qui en fait paradoxalement sont principal danger. C’est un outil de domination terrible.

Pour le moment personne ne semble vouloir s’opposer à Facebook.

C’est très surprenant et c’est cette absence d’opposition qu’il faut creuser.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
4 Comment threads
0 Thread replies
3 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
eliYohan BenbrahimMoulinexgoc Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
eli
Invité
eli

https://voice.com/

Ce réseau social est développé sur la blockchain EOS en DPOS.

Facebook ne marchera pas car il n’est pas décentralisé, contrairement aux autres blockchains en POS, POW, ou DPOS.

Voice sur le long terme fera disparaître facebook lorsque les gens comprendront que leur vie privée est marchandée contrairement à Voice.

Yohan Benbrahim
Invité

Charles Elie Duvail

Moulinex
Invité
Moulinex

Lol. Bonne lecture à tous wink regardez la Chine qui est plus qu’en avance . Bientôt la pupuce les copains
https://saintebible.com/revelation/13-16.htm oubliez pas le 17
L’or ne servira à rien smile

goc
Invité
goc

Facebook avait un point faible, il ne savait pas ce que ses “utilisateurs” achètent, avec libra ce sera chose faite!.
deuxième point litigieux: a partir du moment ou fb sait ce que vous achetez et qu’il vend cette info a qui veut bien payer, quid du respect de la vie privée (jvous raconte pas les clients des sexshops) et donc de l’approbation de la CNIL, mais connaissant le toutou macaroni et sa servilité face aux géants US, je pense que la cnil va devoir regarder ailleurs