Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Alors que 60% des américains estiment qu’une récession se profile, les consommateurs continuent de se s’endetter à un rythme effrayant

Jamais nous n’avions observé de tels faits, si ce n’est juste avant la dernière récession. A l’heure actuelle, 60% des américains pensent qu’une récession est plus que probable d’ici l’année prochaine, et ce qui justifie ce pourcentage aussi élevé, ceux sont tous ces  informations qui s’accumulent au quotidien et qui nous indiquent que l’économie américaine est en train de ralentir. Comme vous le savez je suis la situation de très près, et je peux vous dire que les résultats économiques américains n’ont jamais été aussi désastreux, sauf en 2008, 2009 et plus on se rapproche de la fin de l’année 2019, plus ce ralentissement économique semble s’aggraver. Donc, ce n’est pas étonnant qu’une grande partie du pays pense que la récession est proche. La suite provient de ABC News…

Selon les derniers sondages menés par Langer Research Associates pour ABC News, 56% des Américains jugent que l’état de l’économie est “excellent” ou “bon”, ce chiffre est en nette baisse par rapport aux 65% qui avaient été enregistrés il y a un ans maintenant. Bien plus inquiétant encore, 60% des personnes estiment qu’une récession est “très probable ou “plutôt probable” dans l’année à venir. Ce n’est plus très loin des 69% qui avaient été enregistrés en novembre 2007, quelques temps avant la grande récession.

Mais malgré cela, certains consommateurs continuent de s’endetter toujours davantage, et ce à un rythme effrayant.

Selon NBC News, le montant total du crédit revolving s’est envolé de 11,25% en rythme annuel au mois de juillet 2019…

Selon la commission de la réserve fédérale qui surveille les crédits à la consommation, et qui s’intéressent surtout au crédit revolving – endettement qui prédomine avec les cartes de crédit – se sont envolés de 11,25% en rythme annuel en juillet, seul mois au cours duquel les données sont disponibles.

En matière de crédit renouvelable, de tels pics sont fréquents, mais de là à faire un bond à deux chiffres, c’est extrêmement rare, a déclaré Matt Schulz, analyste en chef du secteur chez CompareCards, et les hausses très importantes ont souvent lieu en juillet pourtant… mais pas vraiment en août.

Si un grave ralentissement économique arrivait, la chose la plus intelligente à faire, dans un premier temps, serait de se débarrasser de toutes ces dettes de cartes de crédit.

Mais de nos jours, les américains ont été habitués à penser uniquement à très court terme. Et dès que les temps commencent à devenir difficiles, c’est tellement facile de continuer à faire comme si de rien était en utilisant sa carte de crédit et de repousser les problèmes à plus tard. C’est exactement ce que je faisais lorsque j’étais bien plus jeune, mais ce qui est incroyable, c’est qu’en ce moment, des millions de familles américaines agissent ainsi dans tout le pays.

Quand les gens se retrouvent démunis, c’est très tentant de vouloir sortir sa carte de crédit. Mais la dette liée aux cartes de crédit est sûrement la plus sournoise des dettes à cause des taux d’intérêt infligés par les sociétés de cartes de crédit. Et en ce moment, ces sociétés sont en train d’augmenter leurs taux, à un niveau que nous n’avions pas vu depuis bien longtemps…

WalletHub affirme qu’en moyenne, Les taux d’intérêt annuel (APR) sur les cartes de crédit destinées à des clients qui ont de bons crédits ainsi que les titulaires de cartes de crédit d’entreprise – atteignent respectivement 20,9% et 18,5%, – des niveaux jamais atteints depuis que WalletHub a commencé à surveiller les taux d’intérêt en 2010.

Même pour des personnes qui n’ont pas à rembourser des crédits spectaculaires, ces taux d’intérêt sont inabordables, a déclaré McClary. Par exemple, pour quelqu’un qui vient demander un crédit et qui obtient une faible cote de solvabilité de 600 points, on lui proposera un crédit avec un taux d’intérêt à environ 22%.

Malheureusement, plus vous vous endettez, et moins il y a de chances que vous puissiez un jour vous enrichir.

De nos jours, des dizaines de millions d’américains sont énormément endettés et passent finalement tout le temps à travailler dur pour enrichir d’autres personnes. C’est une des raisons pour lesquelles la moitié du pays vit actuellement dans la précarité…

De nombreux américains affirment simplement qu’ils ne gagnent pas assez d’argent pour imaginer mettre de l’argent de côté, ou même économiser assez afin de se créer le moindre patrimoine financier. Une étude inquiétante réalisée par l’université de l’état d’Oregon montre clairement les véritables statistiques qui traduisent tous ces sentiments et la conclusion prouve que plus de 63% des enfants américains et 55% d’américains vivent dans la précarité.

Autrement dit, la plupart des américains sont financièrement sr la corde raide, et c’est une situation qui devient très dangereuse. Si jamais vous n’êtes pas très familiarisés avec l’expression « précarité », eh bien ce qui suit l’explique plutôt bien…

« La précarité » signifie ne posséder que très peu voire aucun actif financier, dans lequel vous pouvez puiser en cas de besoin, lors d’une catastrophe économique et financière, d’une perte d’emploi ou encore lors d’un problème de santé. Voici quelques exemples d’actifs financiers courants: voiture, maison, compte épargne, et des investissements. Sasn ces actifs, il vous sera très difficile de vous en sortir face à une sévère crise financière.

Si vous ne détenez aucun de ces actifs, alors c’est que vous vivez d’un chèque de paie à l’autre et le moindre problème peut devenir absolument dévastateur.

Aux Etats-Unis aujourd’hui, les difficultés financières c’est le sujet qui inquiète le plus les américains, et ce alors que la prochaine récession n’a même pas encore commencé officiellement.

Au bord du désastre: 59% des américains vivent d’un chèque de paie à l’autre. La dette des ménages US continue d’enfler et vient d’atteindre un nouveau sommet historique à 13870 milliards $

Mais nous recevons davantage de chiffres chaque jour qui nous indiquent que de grosses difficultés se profilent. Par exemple, nous venons d’apprendre qu’il y a eu 4500 pertes d’emplois dans le secteur du camionnage…

L’industrie du camionnage n’a cessé de se battre face à une situation très difficile jusqu’à maintenant en 2019 – malgré des milliers de licenciements le mois dernier.

Selon les données du département du travail américain « Bureau of Labor Statistics », l’industrie du camionnage a perdu 4500 emplois entre juillet et août.

Et bien entendu les faillites de sociétés de camionnage ne cessent de croître à un rythme effrayant. Selon « Business Insider », plus de 600 sociétés de camionnage ont fait faillite cette année…

Tous les voyants de l’industrie de camionnage sont au rouge en 2019. Sur les premiers six mois de l’année, environ 640 sociétés de camionnage ont fait faillite, selon les données fournies par « Broughton Capital LLC ». C’est plus du triple du nombre de faillites qui avait été enregistré à la même période il y a un an – pas loin de 175 faillites.

Parfois les gens trouvent que j’exagère quand je les préviens de la crise financière qui se profile. Mais je vous assure, je n’exagère absolument pas. S’il doit se passer quelque chose, je me sentirais frustré de ne pas pouvoir communiquer plus efficacement et affirmer à quel point ce sera terrible lorsque tout va s’effondrer.

Notre pays a commis des erreurs extrêmement graves en prenant de très mauvaises décisions depuis des décennies et finalement nous avons pris la direction opposée de celle que nous aurions dû prendre. Il faudrait changer de trajectoire le plus rapidement possible.

Dans la vie, chaque décision que nous prenons peut avoir des conséquences désastreuses. Nous allons en payer le prix fort !

Pour l’instant, personne ne s’affole vraiment. Mais je peux vous dire que cette tranquillité ne va pas durer.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

Si vous ne comprenez toujours pas ce qui se passe, eh bien les banques centrales n’arrêtent pas d’imprimer. C’est à qui dépréciera le plus sa propre devise. Une compétition sans fin ! C’est ce qui provoque des bulles sur quasiment l’ensemble des actifs de la planète. Bulle obligataire, bulle boursière, bulle immobilière, etc… et c’est ce qui engendre parallèlement les réformes actuelles qui ne sont rien d’autre que des mesures d’austérité qui s’empilent les unes sur les autres. Malheureusement, tout ceci n’est pas prêt de s’arrêter puisque nous assistons désormais à une fuite en avant dans l’endettement. Ce ne sont pas les prix qui augmentent mais la monnaie qui ne cesse de se déprécier du fait des politiques monétaires accommodantes et irresponsables des banques centrales. A ce sujet, c’est reparti pour un tour entre une baisse des taux à zéro voire négatifs et de futurs probables quantitative easing(Planche à billets). Les banques centrales sont prises à leur propre piège. Afin de protéger votre capital de cette dépréciation monétaire sans fin, l’Or est une assurance.. Par exemple, et pour vous montrer à quel point votre pouvoir d’achat s’effondre, sachez que l’Euro a déjà perdu 75% de sa valeur face à l’Or depuis l’an 2000. De plus, une énorme crise financière se profile et comme l’expliquait Egon Von Greyerz il y a quelques semaines, seul l’Or résiste à l’effondrement final.

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer.
(En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

L’Or des Fous (Broché)


Prix habituel EUR 24,00
Neuf: EUR 24,00 EUR En stock
Used from: EUR 24,00 En stock
buy now

Guide de l’Investissement en Or et autres métaux précieux (Broché)


Prix habituel Price Not Listed
Neuf: 0 Non disponible
Used from: 0 En stock
buy now

L’effondrement du dollar et de l’euro et comment en profiter (Broché)


Prix habituel EUR 22,00
Neuf: EUR 22,00 EUR En stock
Used from: EUR 22,00 En stock
buy now

Guide d’investissement sur le marché de l’Or (Broché)


Prix habituel EUR 26,35
Neuf: EUR 26,35 EUR En stock
Used from: EUR 26,35 En stock
buy now

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
2 Comment threads
1 Thread replies
2 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Marcob.bebeJnl Sofala Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
b.bebe
Invité
b.bebe

Evident, lorsque l’on a une population paupérisée qui a déjà utilisé l’ensemble de ses possibilités tant financières que crédits pas chers. Il ne reste que l’usure pour joindre les deux bouts. Un retour des licenciements et le pays s’écroule.

Marco
Invité
Marco

Vas sur l’autoroute et regarde les bagnoles, vas au resto et vois le nombre de client, regarde les stats des livret A à bloc ect.. y a quand même du cash en France et faire notre Calimero nous sert de parapluie a bien profiter du capitalisme, moi le premier quand je m’achete un smartphone, une chemise venu d’Asie, vais au Mcdo, un tv importé ect…

Jnl Sofala
Invité

Un comportement conditionné et irresponsable …