Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Banques: Carnage sur l’emploi !

C’est un carnage aussi prévisible qu’énorme qui secoue le secteur bancaire, en France, comme partout dans le monde.

En cause, un double phénomène. D’abord des taux bas qui inquiètent les banques et les obligent à repenser leurs rémunérations, et ensuite un changement d’usage majeur, avec les banques en ligne et les gains de productivité permis par Internet et les technologies du web.

Le modèle ancien de banque de détail avec agence en dur, semble avoir vécu.

Du coup, toutes les grandes banques y vont de leur plans de licenciements généralement « pas » sec, puisqu’il s’agit le plus souvent de départs en retraite qui ne seront pas remplacés et permettent de baisser significativement la masse salariale.

HSBC
HSBC, qui emploie 235 000 collaborateurs, va supprimer 35 000 emplois en trois ans.

UniCredit
La banque italienne UniCredit va supprimer 8 000 postes sur 2019-2023, après avoir déjà supprimé 14 000 postes depuis 2017. UniCredit fermera également 450 agences en Italie d’ici 2023.

Morgan Stanley
Pour la banque d’affaires américaine Morgan Stanley ce sera la suppression de plus de 1 500 emplois à travers le monde, soit 2 % de ses effectifs.

Société Générale
Le groupe français devrait normalement supprimer 5 000 postes d’ici fin 2020

Commerzbank
En 2016, elle annonçait un plan de réduction de 9 600 postes à l’horizon 2020 qui a déjà été bouclé. Aujourd’hui elle rajoute la suppression de 4 300 emplois dans le monde et de 200 agences.

Europe: Suppression de 30 à 50 % des effectifs bancaires d’ici 10 ans… Raphaël Bloch: “Un chiffre hallucinant: depuis 2008 et la crise financière, les banques européennes ont supprimé plus de 500.000 emplois !”

Deutsche Bank
L’année dernière, elle avait déjà supprimé 6 000 postes. Cette année ce sera son « plus grand plan de restructuration de son histoire » avec la suppression de 18 000 emplois d’ici à 2022. .

Barclays
La banque a indiqué avoir déjà supprimé 3 000 postes lors du deuxième trimestre 2019 et vouloir réduire davantage ses coûts…. De nouvelles suppressions en vue donc.

BNP Paribas
Le groupe BNP Paribas négocie actuellement un plan de départs volontaires dans sa filiale de gestion d’actifs afin de réduire de 10 % ses effectifs parisiens. La banque a également confirmé la suppression d’environ 20 % des effectifs de sa filiale de conservation de titres en France 2021.

Santander
La banque espagnole va supprimer 10 % de ses effectifs en Espagne, soit 3 200 emplois et réduire la taille de son réseau au Royaume-Uni, entraînant la suppression de 1 270 emplois.

Macron: “Dans les banques d’ici 5 à 10 ans, beaucoup d’emplois vont être détruits !” Jean-Pierre Chevallier: “Face aux banques US, les banques françaises sont dans une situation beaucoup plus dramatique et critique, elles sont au bord du gouffre !”

CaixaBank
La CaixaBank a négocié avec les syndicats un plan de départs volontaires de plus de 2 000 postes d’ici à la fin 2020.

Voilà, si vous voulez devenir banquier, c’est évidemment toujours possible, mais ce n’est pas un métier « d’avenir » pour les banquiers d’en bas, puisque même le groupe BPCE envisage de développer le « banquier auto-entrepreneur »…

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
2 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Alainchanny Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
channy
Invité
channy

Airbus a annoncé une belle charrette de 2400 emplois, Renault va suivre

Alain
Invité
Alain

2400 suppressions de postes qui seront remplacés par des prestataires de SSII, moins chers et jetables à souhait.