Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
USA: C’est bien Pire qu’en 2008 ! Le confinement conduira à l’effondrement total du marché hypothécaire américain !!
 

Le confinement causé par le coronavirus a déclenché des faillites en cascade ces jours-ci aux Etats-Unis et la crise financière de 2008 deviendra bientôt un souvenir lointain et dérisoire comparativement à ce que nous allons désormais vivre. Comme vous le verrez ci-dessous, on estime que le chômage aux Etats-Unis est déjà plus élevé qu’il ne l’avait été lors de la dernière récession. Cela signifie que des millions d’américains ne reçoivent plus leur chèque de paie et ne pourront donc plus payer leurs hypothèques. En plus de cela, la loi CARES exige en fait que toutes les institutions financières autorisent les emprunteurs ayant des hypothèques garanties par le gouvernement, à différer les paiements pendant une période prolongée. Bien sûr, c’est la parfaite recette qui conduira à un désastre pour les prêteurs hypothécaires, et les experts en immobilier tirent la sonnette d’alarme sur le fait nous sommes littéralement au bord de l’effondrement du marché hypothécaire.

Jamais auparavant dans toute l’histoire des Etats-Unis, avons-nous vu une hausse du chômage comme celle que nous venons d’observer. Si vous avez quelques doutes, n’hésitez pas à consulter cet incroyable graphique.

Des millions et des millions d’américains sont désormais confrontés à un avenir sans aucune perspective d’emploi et l’ancienne présidente de la Fed, Janet Yellen, estime que le taux de chômage aux Etats-Unis atteint déjà environ 13%…

L’ancienne présidente de la réserve fédérale, Janet Yellen, a déclaré lundi sur CNBC que l’économie est face à un ralentissement absolument hors norme qui ne se voit pas encore dans les données actuelles.

Si tel était le cas, a-t-elle déclaré, le taux de chômage atteindrait probablement près de 13% alors que la contraction de l’économie serait en réalité d’environ 30%.

Si l’estimation de Yellen est exacte, cela signifie que le chômage aux Etats-Unis est déjà nettement pire qu’il ne l’était à n’importe quel moment lors de la dernière récession.

Et les jeunes adultes américains sont sévèrement impactés au cours de cette crise…

Les mesures visant à ralentir la progression de l’épidémie, déciment les emplois et menacent de plonger l’économie dans une profonde récession, les jeunes adultes américains tels que Romero sont sévèrement impactés. Une enquête Axios-Harris menée jusqu’au 30 mars 2020 a montré que 31% des sondés âgés de 18 à 34 ans avaient été licenciés ou mis en congé temporaire en raison de l’épidémie, contre 22% des 35 à 49 ans et 15% des 50 à 64 ans.

Comme je l’ai fait remarquer à plusieurs reprises au cours des dernières années, la plupart des américains vivaient d’un chèque de paie à l’autre, et ce, même quand tout semblait aller plutôt bien et maintenant que le désastre est là, il y a des millions et des millions d’américains qui ne pourront plus payer leurs hypothèques.

Incapables de faire face à une prochaine crise économique: 41% des américains sont fauchés ! Après le travail, certains américains en sont à devoir chercher de la nourriture dans les poubelles des voisins

On prévoit que jusqu’à 30% de toutes les hypothèques pourraient éventuellement être en défaillance, et lorsque vous ajoutez le fait que des millions et des millions d’américains vont différer leurs paiements grâce à la loi CARES, tout cela ne fait qu’aggraver la situation du marché hypothécaire américain…

Samedi, une large coalition de responsables du secteur hypothécaire et financier a envoyé un appel commun aux régulateurs fédéraux, leur demandant désespérément des liquidités afin de maintenir debout le système hypothécaire, alors que les demandes des emprunteurs pour obtenir de l’aide par le biais du programme fédéral lié aux hypothèques, affluent à un rythme alarmant.

La loi CARES exige que tous les emprunteurs ayant des hypothèques garanties par le gouvernement – environ 62% de l’ensemble des hypothèques de premier rang selon Urban Institute – soient autorisés à différer au moins de 90 jours leurs paiements mensuels et peut-être même plus encore.

Inutile de dire que beaucoup de gens du secteur hypothécaire sont absolument furieux que le gouvernement fédéral les mette dans une situation aussi précaire, et un expert du secteur avertit que nous allons bientôt assister à l’effondrement total du marché hypothécaire…

Lancer cette proposition gouvernementale sans même évaluer les risques et les difficultés que cela pourrait engendrer, a été une décision scandaleuse, a déclaré David Stevens, qui dirigeait la «Federal Housing Administration » pendant la crise des subprimes et qui était l’ex PDG de la Mortgage Bankers Association. L’administration a commis un énorme erreur en introduisant un risque moral et en faisant peser un gigantesque risque sur le secteur privé, ce qui pourrait bien faire effondrer le secteur hypothécaire. »

Bien sûr en ce moment, beaucoup d’autres industries se dirigent également vers des catastrophes économiques et financières.

USA: Le nombre de dossiers de faillite bancaire est au PLUS haut depuis 2009. Gerald Celente: « La Plus Grande Dépression de tous les temps vient de commencer !… Croyez-moi, le remède à cette pandémie sera pire que la maladie elle-même »

A ce stade, même le PDG de JPMorgan Chase, Jamie Dimon, admet que l’économie américaine dans son ensemble plonge clairement dans une terrible récession…

Jamie Dimon a déclaré que l’économie américaine se dirigeait vers une terrible récession une fois la pandémie du coronavirus passée, mais cette fois-ci, son entreprise n’aura pas besoin d’un plan de sauvetage gouvernemental. Au contraire, JPMorgan Chase est prête à aider les consommateurs et les petites entreprises en difficulté.

Au minimum, nous anticipons une terrible récession, de pair avec une sorte de stress financier similaire à la crise financière mondiale de 2008, a déclaré lundi Jamie Dimon, PDG de JPMorgan Chase, dans sa lettre annuelle aux actionnaires.

Et plus cette crise du Coronavirus vas persister, plus les choses vont s’aggraver pour l’économie américaine.

En réalité, l’économiste Stephen Moore prévoit en fait que nous serons confrontés à un potentiel scénario de Grande dépression, si l’activité économique normale ne reprenait pas dans les semaines à venir…

Dimanche à New York, sur la radio AM 970 « The Cats Roundtable », l’économiste Stephen Moore a considéré l’impact potentiel du coronavirus sur l’économie américaine.

Moore a averti que l’Amérique pourrait être confrontée à un potentiel scénario de Grande Dépression si les Etats-Unis restaient à l’arrêt bien après le mois de mai, avec aussi bien un nombre de décès supplémentaire, qu’une augmentation du taux de chômage.

La bonne nouvelle, c’est que le confinement partout dans le monde semblent faire baisser la courbe des infections ou au moins dans une certaine mesure.

La mauvaise nouvelle, c’est que nous pourrions assister à une gigantesque explosion de cas et de décès une fois toutes les restrictions levées.

Et la très mauvaise nouvelle, c’est que ce que nous avons vécu jusqu’à présent n’est rien face à ce qui se profile.

Mais à court terme, nous devrions nous réjouir que les chiffres des infections dans le monde commencent à se stabiliser un peu.

Bien entendu, cela ne se produit seulement que parce que la plupart des gens restent confinées à la maison, mais le fait d’avoir des gens confinés chez eux est en train de tuer complètement l’économie.

Et si les gens restent assez longtemps à la maison, beaucoup d’entre eux ne pourront plus payer les hypothèques de leurs maisons.

Nos dirigeants sont obligés de faire des choix entre sauver des vies humaines et sauver l’économie, et ces choix vont devenir de plus en plus compliqués à faire, au fur et à mesure que la crise persistera.

Espérons que l’ensemble des dirigeants dans le monde ait la sagesse de faire les bons choix, car ils auront de lourdes conséquences.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
jbr
jbr
4 mois plus tôt

Rien à voir avec 1929 où la grande dépression était causée par la déflation, mais plutôt “Allemagne 1923” étendu au monde entier.

Pascal Laurent Lesauvage
4 mois plus tôt

le retour de la très grande dépression pire que 1929

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x