La plus grande banque française a perdu 200 millions de dollars sur les produits dérivés en raison de l’effondrement du marché

BNP Paribas SA, la plus grande banque française, a perdu des centaines de millions de dollars sur sur des transactions boursières complexes suite à l’effondrement des marchés au mois de mars, rapporte Bloomberg. Les traders de la banque basée à Paris, qui avec la Société Générale, se sont longtemps taillés une place dans les opérations sophistiquées sur les produits dérivés – qui fonctionnaient très bien, tant que le marché était haussier – ont perdu environ 200 millions d’euros (219 millions de dollars) sur des dérivés sur actions, lorsque le marché a chuté. Selon Bloomberg, les transactions qui ont mal tourné comprenaient aussi bien des contrats à terme sur dividendes que des produits structurés.

BNP a perdu environ 100 millions d’euros sur les produits structurés, apparemment en prenant l’autre côté des transactions qu’ils ont vendues aux investisseurs de détail à travers le Japon et la Corée du Sud; les transactions étaient liées à des paniers d’actions et d’autres actifs. La banque a également perdu environ 100 millions d’euros sur les contrats à terme sur dividendes, les pertes ayant monté à un moment donné jusqu’à environ 300 millions d’euros avant que la situation ne finisse par s’améliorer quelque peu .

Les contrats à terme sur dividendes sont des dérivés que les investisseurs utilisent pour spéculer sur les versements que les entreprises versent aux actionnaires. Ils ont chuté à des plus bas historiques ces dernières semaines, certaines parmi les plus grandes sociétés mondiales baissant leur distributions de dividendes en raison du coronavirus et, dans certains secteurs, sous la pression des régulateurs.

Selon une note de JPM, BNP et son rival Société Générale sont parmi les plus actifs sur les contrats à terme sur dividendes. Les banques de ce secteur sont souvent «structurellement longues», a écrit l’analyste de JPM Kian Abouhossein, ce qui signifie qu’elles parient sur une augmentation des versements et elles «étaient exposées à une baisse des attentes de dividendes». Hélas, c’est précisément ce qui s’est passé.

Cela dit, on ne sait pas dans quelle mesure les pertes vont peser sur les résultats globaux de la BNP Paribas au premier trimestre 2020. Comme les banques ont été impactées sur les contrats à terme sur dividendes, elles pourraient probablement compenser ces pertes par d’autres gains ailleurs, a écrit Abouhossein. Il estime que que les revenus globaux des actions de BNP Paribas pourrait grimper de 13% sur un an, à 550 millions d’euros.

PANIQUE BANCAIRE IMMINENTE: Votre épargne est-elle en Danger ? Faut-il retirer TOUT son argent ? Gaël Giraud: “Si une grande banque française faisait faillite, l’état serait incapable d’honorer la garantie des dépôts de 100 000 € !!”

Alors que la plus grande banque française a perdu de l’argent dans cette période de chaos général, les banques américaines elles, ont été les gagnantes: JPMorgan et Citigroup ont réalisé des centaines de millions de dollars de gains sur les dérivés sur actions, comme je l’avais expliqué précédemment.

Source: zerohedge

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
[AMAZONPRODUCTS asin= »2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

5 commentaires

  1. La BNP s’est mise dans la situation d’avoir à rembourser une amende de 10 milliards de dollars en faisant des transactions en dollars avec un pays sanctionné alors par les USA (et qui ne l’était plus 3 semaines plus tard) et maintenant la voilà qui perd jusqu’à 400 millions d’euros que les banques américaines gagnent sur les dérivés sur actions . Avons-nous les banquiers les plus bêtes du monde ou sont-ils des traitres vendus aux banques américaines . J’avais cru rêver en apprenant que le département sécurité de la plus grande banque FRANCAISE, la BNP, avait été transféré aux USA et que des représentants du gouvernement américain en faisaient partie, avec un regard sur nos comptes BNP en France .

    1. Nous avons effectivement les banquiers les plus bêtes du monde mais pas les moins rapaces : ils n’y a qu’a voir ce qu’ils s’octroient : D’ailleurs à ce sujet, on peut dire que les propriétaires des parts sociales de ces mêmes banques sont tout aussi stupides que d’accepter de le leur accorder !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page