Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
2020 est un cauchemar économique – et l’ampleur de la dévastation à venir va vous choquer !
 

Cela ne devait pas se passer de cette manière et pourtant, plus d’un million d’américains ont continué à perdre leur emploi chaque semaine, tout au long du mois d’août. A présent, de très nombreux américains au chômage étaient censés retourner à leurs emplois et l’acticité économique aurait dû revenir à la normale. Mais rien ne s’est déroulé ainsi. Au lieu de cela, l’économie américaine continue de se dégrader à un rythme affolant. Chaque semaine qui passe, de plus en plus d’entreprises font faillite, de nouveaux licenciements sont annoncés et de plus en plus de gens prennent du retard sur leurs factures. Ce que nous avons déjà vécu a été bien pire que tout ce que nous avons pu observer lors de la dernière récession, et il semble que ce nouveau ralentissement économique entre dans une véritable nouvelle phase inquiétante. Jeudi, nous avons appris que plus de 1,106 million d’américains avaient déposé de nouvelles demandes d’allocation chômage la semaine dernière…

Le nombre de personnes demandant des prestations chômage la semaine dernière était plus élevé que prévu, ce qui soulève des inquiétudes quant à l’état de l’économie dans sa globalité alors que les législateurs envisagent de mettre en place un nouveau plan de relance afin de faire face à la pandémie.

Le ministère du Travail a déclaré jeudi que les nouvelles demandes d’allocation chômage qui allaient jusqu’au 15 août s’élevaient à 1,106 million. Les économistes interrogés par Dow Jones prévoyaient un total de 923 000. Les demandes initiales de la semaine précédente ont également été révisées à la hausse de 8 000 pour finalement atteindre 971 000.

Au lieu de baisser comme la plupart des analystes l’avaient prévu, le nombre de nouvelles demandes d’allocation chômage est repassé au-dessus du million.

Et cela signifie que nous avons maintenant obtenu un nombre supérieur à un million sur 21 des 22 dernières semaines.

Avant 2020, le pire chiffre des demandes d’allocation chômage hebdomadaire de l’histoire des Etats-Unis était de 695 000 en octobre 1982. Eclipser complètement cet ancien record pendant 22 semaines consécutives devrait être théoriquement impossible. Si m’aviez demandé l’année dernière ce qu’il aurait fallu comme événement catastrophique pour obtenir un tel désastre, j’aurais probablement suggéré qu’il aurait fallu quelque chose comme une guerre mondiale ou une attaque majeure d’astéroïdes pour produire de tels épouvantables chiffres. Les données que nous continuons d’obtenir semaine après semaine sont tout simplement inédits, mais ne cessent de s’aggraver.

Après tout ce temps, le nombre d’américains déclarant une nouvelle demande d’allocation chômage devrait retomber sous les niveaux records, mais la semaine dernière, nous avons obtenu un nombre deux fois plus élevé que tout ce que nous avions vu lors de la dernière récession…

« Cependant, le nombre d’individus réclamant des prestations reste extrêmement élevé – plus du double du pic de la grande récession – soulignant que le marché de l’emploi est loin d’être en bonne santé », a écrit l’économiste Nancy Vanden Houten dans une note destinée aux clients.

Il serait difficile de surestimer l’ampleur de la dévastation économique à laquelle nous assistons.

Vous vous souvenez de l’ouragan Katrina ? C’était la pire catastrophe naturelle de l’histoire de la Louisiane, mais en 2020, l’état avait perdu deux fois plus d’emplois que lorsque l’ouragan Katrina avait frappé.

Pensez juste un instant à la folie actuelle.

GEn bref, 57,3 millions d’américains ont déposé de nouvelles demandes d’allocation chômage au cours des 22 dernières semaines.

Plus de 57 millions de dossiers.

Nous n’avons jamais rien vu de tel de toute l’histoire des Eatst-Unis. Pendant un certain temps, nos chômeurs ont été maintenus à flot grâce à un supplément fédéral d’aide de 600$ par semaine, mais maintenant ces prestations supplémentaires ont expiré…

Les bénéficiaires qui reçoivent du chômage sur une base continue reçoivent maintenant beaucoup moins d’aide parce qu’une allocation fédérale de 600$ par semaine a expiré, ce qui signifie que les chômeurs doivent désormais se débrouiller uniquement avec une aide beaucoup plus faible de leurs états.

La perte de la prestation fédérale a considérablement impactée de nombreuses personnes, et du coup a également fait augmenter le risque d’être expulsé de leur logement.

Le président Trump a signé un décret qui prévoit des versements de 300$ par semaine et par chômeur, mais de nombreux états ont choisi de ne pas suivre ce programme pourtant bien attentionné.

Nous devons donc nous attendre à ce que le niveau de difficulté économique aux Etats-Unis augmente encore plus vite. A ce stade, des dizaines de millions d’américains sont incapables de payer leurs factures, et ce nombre augmentera presque certainement dans les mois à venir.

Pendant ce temps, nous voyons des entreprises faire faillite à un rythme absolument sans précédent. Par exemple, le secteur hôtelier avertit que près d’un quart de tous les hôtels aux Etats-Unis risquent d’être saisis…

Dans un appel désespéré, un responsable de l’industrie hôtelière a déclaré que son secteur était confronté à une catastrophe inédite, dans laquelle 25% des hôtels risquaient de faire l’objet d’une saisie.

Le rapport, envoyé au Congrès cette semaine et qui a été compilé par Trepp, montre que le pourcentage de prêts hôteliers de 30 jours ou plus en défaillance de paiement est de 23,4% le mois dernier – le pourcentage le plus élevé jamais enregistré. En comparaison, le pourcentage de prêts hôteliers en difficulté depuis 30 jours ou plus, à la fin de l’année 2019 n’était que de 1,3%.

L’industrie hôtelière veut un plan de sauvetage fédéral, mais bien sûr, presque toutes les autres grandes industries en veulent autant.

En fin de compte, le Congrès décidera où va l’argent, et tout le monde n’en sortira pas gagnant.

L’économie mondiale dans son ensemble est également en grande difficulté. En fait, le niveau des échanges commerciaux dans le monde vient de chuter à son plus faible niveau jamais enregistré…

« En parcourant ce bulletin – Rappelons que: si l’on remonte dans les données compilées jusqu’en 2007, on constate que le pire creux avait été atteint lors de la crise financière de 2008/2009 – selon les statistiques de l’OMC publiées en juin, on observe une baisse de 18,5% des échanges commerciaux dans le pays, au deuxième trimestre de l’année 2020 par rapport à la même période l’an dernier », a déclaré l’OMC.

Voilà à quoi ressemble un effondrement économique, et la planète entière est très sévèrement impactée.

Mais au moins, le marché boursier américain se porte bien. Les cours des actions ont explosé ces dernières semaines et, selon Forbes, le marché est désormais surévalué d’environ 77,0%…

Selon le ratio le plus utilisé à savoir le rapport de la capitalisation boursière/ PIB, le marché boursier américain est globalement surévalué d’environ 77%. Malgré le pire contexte économique depuis la Grande Dépression, les actions ont raisonnablement bien résisté depuis le creux du 23 mars 2020. S’il est vrai que le marché boursier est complètement déconnecté de l’économie réelle, ceci s’est déjà produit par le passé. Avec un niveau aussi surévalué, il est tout à fait normal de se poser ce genre de question : « Sommes-nous témoins de la formation d’une nouvelle bulle d’endettement ? »

Donc, pour le moment, les marchés américains semblent sûrs .

Malheureusement, cette bulle boursière n’a jamais été aussi effrayante et instable qu’aujourd’hui.

Grâce à une intervention sans précédent de la réserve fédérale, le cours des actions ont atteint des niveaux records, alors que nous n’en sommes qu’aux premières étapes du désastre économique à venir

La dépression économique en cours devient un cauchemar sans fin pour des millions d’Américains Cette dépression mondiale sera brutale ! Des dizaines de millions d’Américains ne peuvent plus payer leurs factures et risquent l’expulsion

Même si le pire se profile, il est presque certaine que la Fed tentera de maintenir l’inflation sur ce genre d’actifs, mais en fin de compte, c’est perdu d’avance.

Alors que nous continuons de subir une crise après l’autre, les investisseurs finiront par comprendre que l’avenir qui nous attend n’est pas vraiment positif, et lorsque la confiance disparaîtra, la bulle financière explosera.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
mOI
mOI
28 jours plus tôt

reprenons aux riches ce qui nous appartient !!

1
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x