Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
USA: La dépression économique en cours devient un cauchemar sans fin pour des millions d’Américains !
 

Vous avez peut-être remarqué que beaucoup de gens s’énervent par rapport à mes publications. Pourtant, ce n’est pas quelque chose que je fais de manière intentionnelle, et d’ailleurs dans la vie de tous les jours, j’essaie plutôt de m’entendre avec l’ensemble des gens. Mais il est indéniable que mes articles sur l’effondrement économique en cours contredisent clairement l’optimisme béat actuel des médias maintsream, comme d’un grand nombre de nos dirigeants politiques, et hommes d’affaires. Il y a énormément de gens qui souhaitent croire à un avenir radieux, et même si l’année 2020 a été une terrible catastrophe économique jusqu’à présent, beaucoup de ces optimistes pensent qu’il ne s’agit que d’un contrecoup temporaire sur ce long chemin qui nous mènera tous à une prospérité sans précédent.

Ce serait vraiment merveilleux s’ils avaient raison, vous ne croyez pas ?

Mais ils ont tort !

Aujourd’hui, tout le monde devrait être conscient que nous sommes entrés dans une nouvelle dépression économique. Et j’aimerais pouvoir vous dire qu’une «reprise» se profile, mais je ne peux pas.

Jeudi, un nouvel indicateur est tombé et celui-ci nous montre bien que cette récession est là pour le long terme. Selon le département du travail américain, près d’1,2 million d’Américains ont déposé de nouvelles demandes d’allocation chômage la semaine dernière…

Quatre mois après que la pandémie de COVID-19 se soit déclarée, ayant mis à l’arrêt l’ensemble de l’économie et laissé des millions d’Américains au chômage, les entreprises continuent de licencier des salariés à un rythme historique. La semaine dernière, près d’1,2 million d’américains ont déposé des nouvelles demandes d’allocation chômage – une mesure approximative du nombre de licenciements – a déclaré jeudi, le département du travail américain, ce qui correspond à une nette baisse face aux 1,4 million de nouvelles demandes d’allocation chômage qui avaient été enregistrées la semaine précédente, et le plus faible niveau depuis le mois de mars.

Au départ, je pensais que c’était une bonne nouvelle…

Cependant, 1,2 million est qu’on le veuille ou non, un chiffre catastrophique ! Mais au moins, il semble baisser par rapport aux 1,4 million de demandes d’allocations chômage qui avaient été enregistrées la semaine précédente.

Malheureusement, l’histoire est tout autre…

Comme Wolf Richter l’a souligné, lorsque vous regardez les chiffres non ajustés et que vous incluez tous les programmes étatiques et fédéraux, le nombre de demandes d’allocation chômage a augmenté d’1,3 million la semaine dernière…

Le nombre total de personnes qui ont continué à réclamer une allocation chômage dans le cadre de l’ensemble des programmes de chômage mixte (fédéral et État) a bondi de 1,3 million par rapport à la semaine précédente, atteignant 32,12 millions (non désaisonnalisé), a rapporté ce matin le département du travail américainIl s’agit du second sommet jamais enregistré.

Cela semblerait indiquer que le chômage augmente considérablement, ce qui est vraiment une mauvaise nouvelle pour une économie qui souffre déjà profondément.

Dans l’ensemble, plus de 55 millions d’Américains ont maintenant déposé des demandes d’allocation chômage au cours des 20 dernières semaines. C’est un chiffre qui devrait être presque théoriquement impossible, mais c’est bien le cas.

Avant cette année, le record absolu de nouvelles demandes d’allocation chômage sur une seule semaine n’était que de 695 000, et maintenant cela fait 20 semaines consécutives que nous dépassons le million hebdomadairement.

Jusqu’à récemment, en plus de l’allocation chômage classique, une aide supplémentaire de 600 $ du gouvernement fédéral avait aidé des dizaines de millions d’Américains sans emploi à payer leurs factures, mais maintenant cette aide a expiré et le Congrès ne s’est toujours pas mis d’accord pour renouveler cette petite bouffée d’air supplémentaire…

En conséquence, les graves difficultés que vivent de nombreuses familles américaines vont s’aggraver

Une maquilleuse au chômage avec deux enfants en bas âge et un mari handicapé a besoin d’aide pour la nourriture et le loyer. Un directeur d’hôtel dit que la situation actuelle a aggravé son anxiété et l’empêche de dormir la nuit. Une dentiste, enceinte de son deuxième enfant, a du mal à acheter des couches et du lait maternisé. Aux Etats-Unis, dans tous les secteurs et toute les professions, des millions d’Américains mis au chômage à cause du coronavirus font tout ce qu’ils peuvent pour tenter de se payer les produits de base maintenant que l’aide supplémentaire (A l’allocation chômage classique) de 600 dollars par semaine ait expiré.

Au cours des deux derniers mois, j’ai entendu beaucoup de gens qui croient que tous ces chômeurs devraient simplement traverser la rue pour trouver un nouvel emploi.

J’aimerais vraiment que ce soit aussi simple que cela. Les bons emplois se font de plus en plus rares, et la concurrence pour ces emplois ne fera que s’intensifier parce qu’une «deuxième vague de licenciements» a maintenant commencé. Ce qui suit provient de Fox Business

Une deuxième vague de licenciements frappe les salariés américains en raison d’une flambée des cas confirmés de coronavirus dans tout le pays. En outre, le Congrès se trouve dans l’impasse faute d’accord sur le nouveau plan de relance.

Selon une toute récente enquête menée entre le 23 juillet et le 1er Août 2020 par l’Université Cornell et l’entreprise RIWI, 31% des salariés qui avaient été remis sur les listes de paie après avoir été initialement mis à pied sont de nouveau licenciés pour une seconde fois. De plus, 26% des salariés réembauchés expliquent qu’on leur a dit qu’ils pourraient être licenciés à nouveau.

Je sais, vous allez me dire que j’avais déjà glissé cette partie dans dans l’article d’hier, mais je souhaitais de nouveau la partager parce qu’il est très important que les gens comprennent ce qui se passe réellement aux Etats-Unis en ce moment.

Des millions d’emplois qui ont été perdus lors de la première vague de licenciements ne reviendront jamais, et maintenant des millions d’emplois qui étaient effectivement revenus sont de nouveau perdus.

En d’autres termes, au lieu d’assister à une «reprise», nous assistons à une «désintégration».

Je sais que beaucoup de gens n’aiment pas quand je parle comme ça.

Mais je ne suis pas là pour vous caresser ou vous rassurer. Je suis juste ici pour te dire la vérité.

Nous sommes au milieu d’un cauchemar économique, et même Bloomberg admet que la situation économique aux États-Unis devient de plus en plus misérable

Les États-Unis devraient connaître la plus forte augmentation de la misère économique parmi 60 pays alors que l’Amérique est aux prises avec un chômage accru et de nouveaux points chauds sur le front du coronavirus.

L’indice de misère économique de Bloomberg, qui classe les principales économies en fonction des attentes d’inflation et de chômage, montre que l’Amérique est tombée au 25e rang sur les 50 que comprend ce classement sur l’année 2020. Le Venezuela, l’Argentine et l’Afrique du Sud ont conservé leur place parmi les économies les plus misérables au monde.

Chaque jour, de plus en plus d’entreprises américaines ferment, toujours davantage de salariés sont licenciés et de plus en plus de rêves sont brisés.

D’ici peu, l’Amérique va sombrer dans un immense désespoir économique. USA: Les pertes d’emplois, les faillites et les fermetures de magasins sont à des niveaux apocalyptiques… L’effondrement de l’économie américaine a commencé !

Les conséquences de décennies de décisions incroyablement stupides rattrapent la nation américaine, et cette dépression économique finira par s’aggraver.

Donc, au lieu de coller votre tête dans le sable et de vous accrocher à l’illusion que tout va bien finir par s’améliorer, je vous encourage vivement à travailler très dur pour vous préparer aux années cauchemardesques qui nous attendent.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
M A R C E L
M A R C E L
1 mois plus tôt

Ce qui nous rend riches est la terre, le travail et des actifs tangibles. Alors que la monnaie tombera à zéro, un actif physique possédera toujours une valeur. Lors de chaque crise, des prophètes de malheur se félicitent d’avoir prévu ce qui arrive et nous annoncent le pire.., ils nous assurent que cette fois, c’est différent.
Achetez de l’or si vous vous souciez de ce qu’il est en train de se passer
.

Kalimero
Kalimero
1 mois plus tôt

Qu’ils se souviennent de leurs comportements dans les food-court !
Ils goutaient un plat et s’il ne convenait pas à leurs exigences débiles, hop, dirct à la poubelle et ils achetaient un nouveau plat…
Et ainsi de suite.

Pareil avec les voitures tournant au ralenti alors qu’ils étaient au restaurant pour que l’habitacle soit bien frais à leur retour !!!

Je ne peux pas les plaindre, vraiment pas.

shamengwa
shamengwa
1 mois plus tôt

Les américains, les américains…sont les seuls sur la terre ou quoi ?
Ils ont fait et font suffisamment de dégâts sur la terre ces gros lards !

Tournesol
Tournesol
1 mois plus tôt

Obama les a bien plantés !
Il a tout raté.
Il a multiplié la dette comme aucun président avant lui.
Le sort des pauvres s’est agravé.

  • il est l’heure de payer l’addition.
M A R C E L
M A R C E L
1 mois plus tôt
Reply to  Tournesol

ET DES DOMMAGES DE GUERRESSSSS
.

Philippe Mienville
1 mois plus tôt

Attends que ça arrive en France, ils vont tous devenir gilets jaunes.

Sebastian Salmon
1 mois plus tôt

Ils reviennent au moi de Septembre les gilets jaunes.

Poujade51
Poujade51
1 mois plus tôt

Et bien comme ça , ils arrêteront de les critiquer : ils vivront leur quotidien : ils apprécieront !

pong
pong
1 mois plus tôt

Non, gilets jaunes c’est pas donné à tout le monde. Faut avoir des couill.es et là, “la questions elle est vie répondue”.

Tournesol
Tournesol
1 mois plus tôt
Reply to  pong

Faut avoir des couill.es”

C’est une blague ?
Les gilets jaunes s’en prennent aux français qui travaillent ; jamais aux déplumés, ni aux sécateurs, ni aux sinistres, ni aux mères, …

Lucide
Lucide
1 mois plus tôt
Reply to  Tournesol

Euh ? Les manifestations ne servent à rien si tu ne bloques pas le pays. Prend en toi au gouvernement qui fait la sourde oreille sauf quand il y a de la casse et de gros impact économique.

Alan27
Alan27
1 mois plus tôt

A mon humble avis, ce ne sera pas les gilets jaunes mais plutôt les gilets noirs….plus rien à perdre

12
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x