Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Pour la Fed de San Francisco il faut plus d’aides fiscales et budgétaires !

NDLR Ce que de plus en plus de gens tentent d’expliquer aux Etats-Unis et ce sera la même chose en Europe, c’est que les banques centrales peuvent émettre, créer autant de monnaie que nécessaire, mais les banques centrales ne savent pas distribuer ces fonds aux gens ! Vu d’en haut, seules les administrations fiscales qui gèrent les impôts et prenant les sous des gens sont en mesure d’en redonner si nécessaire. Il faut donc une politique fiscale à l’envers, où ce n’est plus le fisc qui vous prend des sous, mais les impôts qui vous en rendent !

La présidente de la Réserve Fédérale de San Francisco demande une aide fiscale accrue pour sortir l’économie d’un « grand fossé ».

L’économie américaine a besoin de plus d’aides du côté fiscal pour se remettre de l’impact qu’a causé la pandémie de coronavirus, a annoncé mercredi la présidente de la Réserve Fédérale de San Francisco, Mary Daly.

Alors que la Maison Blanche et les dirigeants du Congrès tentent toujours de mettre au point les détails d’un plan d’aide, Madame Daly a comparé le financement du sauvetage jusqu’à présent à un pont qui a aidé la croissance à se redresser quelque peu mais qui doit encore être prolongé.

« Nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge, nous avons donc besoin d’un pont plus long », a déclaré le responsable de la banque centrale sur le site de CNBC. « En plus de ce que la Réserve Fédérale a fait, nous avons besoin que les agents fiscaux offrent leur soutien aux parties de l’économie qui n’ont pas encore repris c’est-à-dire les millions d’Américains qui sont encore sur la touche et qui se demandent comment ils vont payer leurs factures. »

Ces commentaires font écho à ceux d’autres dirigeants de la Réserve Fédérale qui ont souligné les limites de l’aide qu’ils peuvent apporter.

Depuis mars, la Réserve Fédérale a réduit les taux d’emprunt de référence à court terme à près de zéro et a mis en place plus d’une douzaine de programmes de prêts et de liquidités. Toutefois, les responsables de la Réserve Fédérale ont souligné qu’ils ne peuvent pas transférer des fonds directement dans les mains des particuliers et des entreprises comme le fait le Congrès.

« Nous sommes dans un très grand trou, un grand fossé si vous voulez », a-t-elle affirmé. Au rythme actuel de croissance de l’emploi, elle a estimé qu’il faudra deux ou trois ans à l’économie pour revenir aux niveaux d’avant la pandémie.

En fin de compte, confia Madame Daly, la trajectoire de l’épidémie déterminera le rythme de la reprise économique. Selon les experts auxquels elle s’est adressée, une « stratégie d’atténuation à part entière » comme un vaccin n’entrera pas en jeu avant la mi-2021.

« Quand je pense à l’aspect fiscal en ce moment, je pense à fournir un soutien au peuple américain pour qu’il se remette du coronavirus », a-t-elle indiqué.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x