Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Gerald Celente: « Regardez à quel point la vie des américains est ébranlée… »

Gerald Celente: « Une entreprise sur cinq qui fonctionnait en janvier dernier aura complètement cessé son activité, selon Womphy, un site Web sur les services aux entreprises qui estime que la plupart de ces entreprises inactives ont fermé définitivement.

Sur les 6 325 petites entreprises qui ont été interrogées par le site Web du réseau d’entreprise « Alignable », 40% d’entre elles ont déclaré qu’elles allaient sûrement faire faillite avant la fin de l’année 2020. »

Les prêts bancaires sont la principale source de financement des petites entreprises. En juillet, 70% des agents de crédit cadres supérieurs ont déclaré lors d’une enquête de la Réserve fédérale américaine, qu’ils avaient resserré les exigences en matière d’octroi de prêts aux petites entreprises – soit le nombre le plus élevé depuis le quatrième trimestre de 2008, au plus profond de la Grande Récession.

En revanche, malgré les faillites extrêmement médiatisées d’entreprises très connues comme JC Penney et Hertz, de nombreuses autres beaucoup moins connues ont également déjà fermé leurs portes…

Les grandes sociétés disposent d’une multitude de ressources financières qui s’ouvrent à elles, comme les marchés obligataires et boursiers, ou encore une série de programmes d’aide de la part de la réserve fédérale américaine.

Au cours des neuf premiers mois de cette année, les sociétés ont émis 1,9 milliard de dollars de dette obligataire, selon la « Securities Industry and Financial Markets Association », ce qui représente 800 milliards de dollars de plus qu’à la même période en 2019.

Jusqu’en septembre de cette année, les entreprises ont émis 185,4 milliards de dollars de nouvelles obligations, contre 111 milliards de dollars au cours des trois premiers trimestres de 2019.

La perte des petites entreprises impacte littéralement deux moteurs économiques clés.

Premièrement, à mesure qu’elles se développent, les petites entreprises créent généralement plus d’emplois que les grandes entreprises établies. La perte des petites entreprises coûte à l’économie la principale source des emplois futurs et prive les entreprises existantes d’une incitation à se battre pour obtenir de vrais professionnels sérieux, ce qui fait automatiquement baisser les salaires et les avantages. Ceci ne fait que diminuer le pouvoir d’achat de ces professionnels sur du long terme.

Toutes les conditions sont réunies pour qu’une crise majeure éclate en Amérique Voici 15 signaux qui prouvent que la dépression économique américaine s’accélère ! Tout le cœur de l’Amérique va s’effondrer !!

Deuxièmement, les petites entreprises ont tendance à être plus innovantes que les grandes sociétés. Si les petites entreprises ne les poussent pas, les grandes sociétés sont moins incitées à explorer de nouvelles technologies, de nouveaux processus et des nouveaux marchés. Cela pourrait céder des futur parts de marchés américains à d’autres pays.

Les prochaines tendances

Si l’on analyse l’état de toutes les entreprises dans le monde, comme nous l’avions prévu, le secteur des petites entreprises diminuera alors que les grandes sociétés elles, deviendront encore plus grandes. Cette tendance va fortement s’accélérer dans le secteur de l’hôtellerie qui est aujourd’hui clairement en profonde dépression, où les petits opérateurs seront incapables de rembourser leur dette et les multinationales risquent de les racheter.

Entreprises zombies: le contrecoup des aides massives de l’Etat ?… Avec Olivier Delamarche Effondrement financier: lorsque le premier domino se mettra à tomber, cela créera une réaction en chaîne qu’il sera alors impossible de stopper…

Comme nous l’avons noté, dans le monde entier, de nouveaux organismes politiques sont en train de se former, et prennent de l’ampleur dans ce secteur comme par exemple « Ne vous laissez pas faire par les gros ». D’autres plateformes similaires voient le jour en ce moment et ont tendances à s’orienter vers le socialisme ou encore le communisme, car les salariés sans emplois vont désormais soutenir le fait qu’il y ait un contrôle accru des entreprises par le gouvernement.

Source: kingworldnewsVoir les précédentes interventions de Gerald Celente

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Poujade51
Poujade51
1 mois plus tôt

«  et ont tendances à s’orienter vers le socialisme ou encore le communisme, car les salariés sans emplois vont désormais soutenir le fait qu’il y ait un contrôle accru des entreprises par le gouvernement. »

Plutôt compréhensible compte tenu de ce qu’elles reçoivent comme « pognon » des contribuables …..

1
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x