Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Warning: l’Amérique du Sud est confrontée au pire effondrement économique de toute son histoire
 

La neuvième plus grande économie au monde connaît actuellement « sa plus longue et sa plus profonde récession de toute son histoire », et dans un pays frontalier, on encourage la population à étiqueter leurs déchets afin que des milliers et des milliers de personnes affamées puissent fouiller les poubelles dans les rues et trouver plus facilement la nourriture jetée.

Bien entendu, les deux nations dont je parle sont le Brésil et le Venezuela. A une époque, l’économie brésilienne se situait au septième rang mondial, mais après avoir vu son Pib baisser huit trimestres consécutifs, son économie est maintenant tombée à la neuvième place. Et au Venezuela l’effondrement économique a été tellement violent que plus de 70% de la population a perdu du poids l’an dernier en raison d’une grave pénurie de nourriture. La plupart des américains qui vivent dans l’hémisphère nord ne pense pas une seule seconde qu’un tel phénomène puisse leur arriver de si tôt, mais en réalité, de nombreux problèmes commencent déjà à éclater un peu partout aux Etats-Unis. Ce n’est plus qu’une question de temps avant que les événements auxquels sont confrontés le Brésil et le Venezuela ne commencent à se produire aux Etats-Unis, mais malheureusement, la plupart des gens ne tiennent pas compte des avertissements.

Il y a quelques années encore, l’économie brésilienne était absolument flamboyante et elle était même saluée comme étant un modèle à suivre pour le reste du monde. Mais maintenant, cela fait deux années consécutives que le PIB brésilien est en train d’imploser, et ce ralentissement est décrit comme étant « la pire récession de son histoire » pour cette nation sud-américaine…

Le Brésil traverse la pire récession de son histoire, avec une baisse du PIB pour la deuxième année consécutive, alors que les effets des mesures d’austérité du gouvernement se font attendre et que le pays reste miné par les scandales de corruption.

Le produit intérieur brut de la première économie d’Amérique latine a reculé de 3,6% en 2016, après 3,8% en 2015, selon les chiffres officiels annoncés mardi.

« Il s’agit de la pire crise économique de l’histoire«  du pays, a admis le ministre de l’Economie Henrique Meirelles lors d’une réunion du Conseil du développement économique et social (CDES).

Avec ce recul de 7,2% sur deux ans, la récession est plus forte encore que pendant les années 30 (-5,3% entre 1929 et 1933).

Les chiffres dévoilés mardi montrent que le PIB trimestriel a baissé pour la huitième fois de suite : un recul de 0,9% au quatrième trimestre par rapport au troisième et de 2,5% sur un an.

Un recul plus important que les prévisions d’économistes consultés par le journal spécialisé Valor, qui s’attendaient à une baisse trimestrielle de 0,6% et de 2,4% par rapport à la même époque de 2015.

Tout le monde souhaitait que les choses aillent mieux maintenant au Brésil, mais c’est bien le contraire qui se passe, les choses ne font qu’empirer.

Le nombre de faillites a atteint un niveau record, et le taux de chômage officiel a plus que doublé depuis la fin de l’année 2013. Ce qui suit provient du site de Wolf Richter

La situation se détériore à un rythme stupéfiant, le taux de chômage au Brésil a progressé à 12,6% entre novembre 2016 et janvier 2017, selon les chiffres officiels publiés par l’agence statistique du Brésil IBGE. Le taux de chômage était de 11,8% au mois d’octobre et n’a pas arrêté d’augmenter depuis ces 3 derniers mois. Le nombre de chômeurs a particulièrement augmenté depuis 12 mois puisque le taux de chômage se situait à 9,5% il y a encore un an. Et pour finir, le taux de chômage a plus que doublé depuis Décembre 2013 moment où il se situait encore à 6,2%.

Pendant ce temps là, énormément de gens affamés au Venezuela fouillent dans les poubelles afin de trouver quelque chose pour remplir leurs estomacs vides.

Les choses se sont tellement dégradées au Venezuela que l’un des principaux adversaires du président Maduro a exhorté les citoyens à étiqueter leurs sacs poubelles qui contiennent des aliments afin que les gens qui fouillent leurs poubelles puissent trouver plus facilement les restes de nourriture

Le père José Palmar, un prêtre controversé et opposant à l’administration du président Nicolas Maduro, a publié sur les réseaux sociaux cette semaine, d’étiqueter les déchets afin que ceux qui les fouillent, puissent trouver plus facilement et avec dignité de la nourriture. »

Pour célébrer le Carême, le père Palmar a appelé les Vénézuéliens a étiqueter les sacs poubelles où la nourriture y a été jetée pour ceux qui n’ont plus rien à se mettre sous la dent. De cette manière et afin de se nourrir, ils n’auront pas à fouiller parmi les déchets non comestibles.

FRANCE 24: Dans un Venezuela en crise, la faim pousse les habitants à fouiller les poubelles

Dans le pays, 9,6 millions de Vénézuéliens – presque un tiers de la population – ne mangent qu’un ou deux repas maximum par jour. La pauvreté touchait 81,8% des foyers en 2016, près de neuf points de plus qu’en 2015, selon l’Enquête sur les conditions de vie réalisée par un groupe d’universités. Et 51,51% sont considérés en situation de pauvreté extrême.

Il y a quelques temps déjà, j’avais expliqué à quel point les gens étaient affamés au Venezuela et que certains d’entre eux en étaient même rendus à abattre des chats, des chiens, des pigeons ainsi que des animaux de zoo pour se nourrir.

Je continue à expliquer aux gens que cela va finir aussi par arriver en Amérique, mais beaucoup de gens ne veulent pas me croire.

Malheureusement, cette situation ne va certainement pas tarder à se matérialiser.

Les rayons des magasins sont chroniquement vides et il y a de graves pénuries alimentaires, si bien que les Venezueliens sont en train de perdre du poids à un rythme inquiétant. Aux Etats-Unis, ce ne serait pas une si mauvaise chose si une grande partie de la population perdait autant de poids, mais les vénézuéliens n’en n’ont vraiment pas besoin

Les 3/4 de la population vénézuélienne ont perdu plus de 8kg en moyenne du fait des pénuries alimentaires en 2016, selon une enquête réalisées par des universités vénézuéliennes et des organismes à but non lucratif. L’an dernier, plus de 80% des denrées alimentaires ont disparu des rayons et beaucoup ont dû se contenter d’un repas par jour, selon le site américain foreignpolicy.

Le Venezuela était autrefois la plus importante puissance pétrolière d’Amérique du Sud. Mais des décennies de mauvaises gestions prises par le gouvernement ont envoyé le pays dans le gouffre. Hugo Chavez, le prédécesseur de Maduro, étouffait l’économie du pays par le biais de lourdes réglementations, un contrôle des prix, et une campagne visant à nationaliser les grandes industries en chassant les investissements étrangers.

Et maintenant, un peu plus au Nord du Venezuela, des signes très inquiétants commencent à apparaître au Mexique.

Les difficultés n’éclateront probablement pas la semaine prochaine ou le mois prochain, mais de nombreux signaux indiquent que des « problèmes de liquidité » pourrait précipiter à un moment donné le pays dans une importante crise de la dette…

Au Mexique, les investisseurs étrangers détiennent environ 100 milliards de dollars de dette mexicaine en monnaie locale, ce qui représente le plus important montant de toutes les économies émergentes. C’est presque 20 fois plus important qu’il y a 20 ans. Ces investisseurs étrangers détiennent également des milliards d’euros d’obligations de sociétés, qui ces dernières montrent des signes de difficultés, incitant certains chefs d’entreprise mexicains à appeler à mettre en oeuvre de « nouveaux programmes » avant que la situation ne provoque « une crise de grande ampleur » dans les entreprises mexicaines.

Un autre signe encore plus inquiétant est apparu la semaine dernière, lorsque Bloomberg a déclaré que des sources lui avait expliqué que la Banque du Mexique (banxico) avait demandé une ligne de swap à la Réserve fédérale en cas de «problèmes de liquidité», ce qui a immédiatement déclenché de furieux démentis de la part de la banque du Mexique. « Je peux dire clairement et sans équivoque que nous ne sommes pas en train de demander une quelconque ligne de crédit auprès de n’importe quelle autorité », a déclaré le gouverneur de la banque centrale, Agustin Carstens, qui a reporté de son départ six mois de la banque du Mexique, qui était initialement prévu pour mai 2017.

L’un des plus importants problèmes pour des pays comme le Brésil, le Venezuela et le Mexique, c’est la force du dollar américain. Lorsque tout allait bien, ces pays se sont énormément endettés, or la majorité de cette dette est libellée en dollars américains. Ainsi, lorsque le dollar américain se renforce, ces pays ont toujours besoin davantage de leurs propres monnaies locales pour essayer de rembourser leurs arriérés.

Cette phase d’endettement de plus d’1 siècle touche à sa fin. Préparez-vous au pire !

Mars 2016: L’effondrement économique de l’Amérique du Sud est sur la bonne voie !

Et si la Réserve fédérale américaine augmente les taux d’intérêt lors de sa prochaine réunion, cela renforcera encore plus le dollar américain ce qui aura pour conséquence de mettre encore plus de pression sur les économies émergentes.

Malheureusement, il semble que ce soit précisément ce que la Fed va faire

Une simple petite hausse du taux directeur américain par la FED pourrait avoir un gros impact sur les économies des États-Unis et du monde, a déclaré le stratégiste Komal Sri-Kumar à CNBC ce lundi.

« Je pense qu’ils vont relever le taux directeur » le 15 mars, a déclaré Komal Sri-Kumar dans l’émission « Squawk Box », relayant une opinion partagée par de nombreux analystes. « Mais cela va déclencher des fuites des capitaux de la zone euro, surtout en raison du risque politique qui règne. Cela va accélérer la fuite des capitaux en Chine, et l’économie américaine le sentira passer. »

Attention, l’économie mondiale n’a jamais été aussi interconnectée qu’aujourd’hui, et les problèmes qui éclatent dans une région du monde peuvent se propager à d’autres telle une traînée de poudre.

La plus grande bulle d’endettement que le monde n’a jamais connu est en train d’éclater, et au cours des prochaines années, nous allons assister à un effondrement financier que peu de gens sont à même d’imaginer l’ampleur dévastatrice.

Cependant, certains pensent encore que cette colossale bulle d’endettement peut continuer de gonfler beaucoup plus rapidement que la croissance du Pib mondial et ce indéfiniment, et ce qui est totalement dingue, c’est que cette optimisme béat est partagé par beaucoup de gens actuellement. – Pourvu que cela dure !

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

Get Prepared Now!: Why A Great Crisis Is Coming & How You Can Survive It (Broché)


De: Michael Snyder, Barbara Fix

Neuf à partir de: EUR 11,85 En stock
D’occasion à partir de: EUR 30,43 En stock

The Rapture Verdict (Broché)


De: Michael Snyder

Neuf à partir de: EUR 14,45 En stock
D’occasion à partir de: EUR 15,91 En stock

The Beginning Of The End (English Edition) (Format Kindle)


De: Michael Snyder

Prix: Price Not Listed
Neuf à partir de: 0 Épuisé
D’occasion à partir de: Épuisé

8 Commentaires pour l'article Warning: l’Amérique du Sud est confrontée au pire effondrement économique de toute son histoire

  1.  

    Pendant le temps que vous relayez de la pure propagande anti chaviste , LA COLOMBIE EST EN TRAIN DE MOURIR ! silence mediatique hors nationale, TOTALE .

    Un nouveau virus , localise dans la Sierra Nevada du nord de la Colombie. Une affection respiratoire aigue , d origine inconnue. Fievre , frissons , douleur de tete,. toux.. evolution 6 a 8 jours , et forte mortalite.
    . Déjà 11 indigenes sont morts depuis debut mars 2017. La zone a été bouclee et est desormais interdite. Des equipes d investigations sont sur place. La faim contribue grandement a cette situation. Dans toutes les villes et campagnes colombiennes , la denutrition a augmente a une vitesse alarmante. Chaque jour des gens meurrent de faim en Colombie . Et personne , aucun media hors nationaux n en parlent , absolument aucun !
    Il n est pas exagere de dire que la Colombie se meurrent , et dans un silence mediatique absolu ! Crise humanitaire due a crise economique grave , et corruption generale des politiciens locaux et nationaux. Au Venezuela, l Etat aide les plus necessiteux , en Colombie , l Etat laisse mourir son peuple !
    Quelques liens en español ..
    http://www.eltiempo.com/colombia/otras-ciudades/prohiben-ingreso-a-zona-de-brote-en-sierra-nevada-de-santa-marta-66388

    http://www.eltiempo.com/archivo/documento/CMS-16837955

    http://hsbnoticias.com/noticias/judicial/video-familia-kogui-fue-evacuada-de-sierra-nevada-por-epidem-283607

    http://hsbnoticias.com/noticias/nacional/por-brote-de-extrana-enfermedad-se-prohibe-ingreso-la-sier-283363

    En Colombie , un indigent a été condamne ,a 6 mois de prison ferme pour avoir mange un chat , le procureur bien gras lui , avait demande 6 ans de prison .
    preuve :
    https://noticias.terra.com.co/condenan-a-seis-meses-de-carcel-a-hombre-por-comer-gatos-en-colombia,3a6ce34fd4ba1215fd5813eb61a41279o5c3g4k1.html

    Pour le Venezuela , c est de la propagande , sans preuves aucunes , l Etat venezulien aide les plus demunis , avec des aides et programmes d assistance , RIEN en Colombie !
    Je ne suis pas chaviste , je ne connais pas assez le Venezuela pour juger , et c est la ou je vis , depuis 10 ans , en Colombie , que des gens meurent de faim .. en silence de vos medias de propagande .

    les indigenes Koguis de la Sierra Nevada , sont completement abandonnes, plus rien a manger que de la canne a sucre , des bananes a cuire ( platano ) ou quelques oiseaux et racines . Et ce n est pas la seule region de Colombie ..

  2.  

    Warning ? C’est français ce mot ?

  3.  

    Tout ça est voulu et provoqué par l,élite mondiale. Pourtant un pays va bien. Pourquoi ds le fond???

  4.  

    Quand ça va etre planètaire ben acrocher vous, ceux qui auront pas decider de changer économiquent ben vont pleurer sur leur sort

  5.  

    Il y a 0 vues pour 4 j’aime. Problème non ?

  6.  

    « Warning: l’Amérique du Sud est confrontée au pire effondrement économique de toute son histoire »

    Sachant que l’article par le principalement du Brésil, du Vénézuela et du Mexique… ne s’agirait-il pas plutôt de l’Amérique Latine car le Mexique est en Amérique Centrale?

    Merci pour votre site.

  7.  

    Holala une aspirine c’est assez…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*