Venezuela: Dans les zoos, la foule se rue sur les animaux pour se nourrir. C’est l’effondrement économique total !

Black-StallionSi vous étiez affamé, seriez vous prêts à abattre des animaux dans les zoos pour vous nourrir ?

Pour la plupart d’entre nous une telle idée semble complètement farfelue, mais c’est pourtant ce qui se passe réellement au Venezuela actuellement. C’est un pays où les gens font la queue jusqu’à 12 heures par jour en espérant qu’il restera de la nourriture à acheter, et où les émeutes et les pillages sont devenus monnaie courante. Ainsi, même si l’économie américaine semble être dans une situation délicate en ce moment, nous devrions être reconnaissants de ce que nous avons encore, car au moins nous ne vivons pas un effondrement économique total comme peuvent le vivre actuellement les vénézuéliens.

Les étalons noirs font partie des plus beaux chevaux de la planète, mais les choses vont tellement mal cet été au Venezuela qu’au stade actuel, certaines personnes sont prêtes à tout pour s’alimenter. Ce qui est arrivé au zoo de Caricuao, à Caracas, capitale du Venezuela le dimanche 31 juillet 2016 est si horrible que je me suis vraiment demandé si j’allais ou pas partager cette information avec vous. Les gens désespérés font des choses désespérées, et lorsqu’ils deviennent affamés, ils arrivent à faire des choses comme celles que je vais vous expliquer ci-dessous

L’effondrement économique de l’Amérique du Sud est sur la bonne voie !

L’aggravation des pénuries alimentaires au Venezuela a eu de tragiques conséquences lors d’un spectacle avec des chevaux le week-end dernier lorsqu’un groupe d’intrus a fait irruption dans le zoo et ont extirpé un étalon noir de sa cage, puis l’ont abattu pour sa viande.

Les procureurs ont expliqué que cette tragédie avait eu lieu aux petites heures matinales du dimanche au zoo de Caricuao, à Caracas, où « plusieurs personnes » cachées par l’obscurité s’étaient infiltrées dans ce parc zoologique public et qu’elles avaient ouvert la cage de l’étalon. Ce cheval, le seul de ce genre dans ce zoo, a ensuite été conduit dans une zone plus isolée et a été dépecé sur place. Seule sa tête ainsi que les côtes ont été laissés et c’est cette horrible découverte qu’ont fait les gardiens du Zoo lorsque le jour s’est levé.

Malheureusement, cet animal rare n’a même pas été la première victime de ce zoo.

Il y a quelques semaines, les porcs et les moutons avaient déjà été ciblés

Malheureusement, ce cheval n’a pas été le premier animal de ce zoo à avoir été victime des conséquences des pénuries alimentaires au Venezuela. Certains porcs et moutons vietnamiens auraient été volés dans ce même zoo plus tôt ce mois-ci.

De plus, des dizaines d’autres animaux de zoos sont en train de mourir de faim étant donné qu’il n’y a même plus de nourriture disponible à leur donner. Pour être plus clair, on rapporte qu’au moins 50 animaux sont morts par manque de nourriture dans un seul zoo

animal-mort-zoo-venezuelaAu Venezuela, près de 50 animaux sont morts de faim au cours des six derniers mois, au parc Caricuao, le grand zoo de Caracas, la capitale.

Depuis plusieurs mois, le pays traverse une grave crise économique et les pénuries alimentaires sont monnaie courante. Une situation dont pâtit lourdement la population mais également les pensionnaires des zoos.

Marlene Sifontes, la responsable syndicale représentant les employés des parcs zoologiques a déclaré à Reuters que le zoo avait perdu des lapins, tapirs, cochons vietnamiens, oiseaux, porc-épics après qu’ils aient été privés de nourriture pendant deux semaines. D’autres animaux du zoo sont en danger de malnutrition sévère. Les lions et les tigres du zoo de Caracas seraient nourris avec de la mangue et de la citrouille, faute de rations de viande, tandis que l’éléphant est alimenté de fruits tropicaux à la place de son régime alimentaire habituel qu’est le foin. Selon une source, les grands félins seraient nourris par la chair des pur-sang abattus sur une piste à proximité.

Si ce que vous venez de lire vous fait mal au cœur, n’oubliez jamais que ce ne sont pas seulement les animaux qui souffrent. Il y a des millions de d’êtres humains là-bas qui sont au bord de la famine pendant que vous lisez cet article.

Le Venezuela au bord de la faillite et de la pénurie

Les Vénézuéliens se ruent en Colombie pour acheter aliments et médicaments

Plus tôt cette année, le maire de Chacao à Caracas était venu expliquer au monde entier que certains Vénézuéliens en étaient rendus à chasser « chiens, chats et pigeons » pour se nourrir…

hambre-en-VenezuelaRamón Muchacho, le maire de Chacao à Caracas, a déclaré que les rues de la capitale du Venezuela sont remplis de gens qui tuent des animaux pour se nourrir.

Grâce à Twitter, Muchacho a rapporté qu’au Venezuela, il y a une «douloureuse réalité» à savoir que les gens chassent « chats, chiens et pigeons » pour survivre.

La crise au Venezuela s’aggrave tous les jours en partie à cause des pénuries qui atteignent 70% […] six responsables militaires vénézuéliens ont été arrêtés pour avoir volé des chèvres dans le but de satisfaire leur faim, car il n’y avait plus de nourriture à la base militaire de Fort Manaure.

La situation économique au Venezuela ne cesse de se détériorer et ce toutes les semaines.

Et même si les États-Unis ont fait exactement autant d’erreurs que le Venezuela, la plupart des américains pensent que ce qu’il se passe là-bas ne pourrait jamais arriver en Amérique.

Après tout, ils ont « la plus grande économie au monde » et leur pays est bien « la nation la plus riche de la planète », non ?

Eh bien, en réalité l’infrastructure économique américaine s’est régulièrement vidée du fait des accords de libre-échange et aussi parce que l’Amérique consomme beaucoup plus de richesses qu’elle n’en produit. Le train de vie de la nation américaine a été artificiellement gonflé par une impression monétaire massive (Planche à billets). Depuis que Barack Obama est arrivé à la maison blanche en janvier 2009, la dette publique américaine a augmenté de 1.100 milliards de dollars par an, et un récent sondage a découvert que 62 % des américains ont moins de 1000 dollars d’économies.

Mais ne vous inquiétez pas. Au lieu d’évoquer les problèmes du Venezuela, les médias insistent sur le fait que des jours meilleurs se profilent prochainement pour l’économie américaine.

En fait, aujourd’hui, je suis tombé sur un article de Business Insider qui explique que notre plus grand problème économique serait que nous ne serons bientôt plus en mesure de trouver suffisamment de travailleurs .

Et Barbra Streisand est si heureuse qu’Hillary Clinton devienne notre prochain président, qu’elle s’est lancée dans une vibrante interprétation de  » Happy Days Are Here Again « , pendant qu’elle commençait sa tournée d’adieu à Los Angeles. Le compte-rendu suivant provient du site drudgereport

barbra-streisandSo long sad times
Go along bad times
We are rid of you at last
Howdy gay times
Cloudy gray times
You are now a thing of the past
Happy days are here again
The skies above are clear again
So let’s sing a song of cheer again…

Streisand suddenly interrupted the lyric, realizing a Democrat was currently in the White House!

“By the way, I love Obama.”

Altogether shout it now
There’s no one
Who can doubt it now
So let’s tell the world about it now
Happy days are here again

Alors, c’est quoi la vérité ?

Allons-nous finir comme le Venezuela, ou est-ce que des temps meilleurs se profilent à nouveau ?

Eh bien, j’ai l’impression que nous n’aurons pas à attendre longtemps pour le découvrir…

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

61 commentaires

    1. Très futée votre sentence ! Vous pourrez toujours nous sortir « c’est de l’humour », n’empêche que vous êtes un vrai con.

  1. Hispanophones, lire: « Entregan tarjetas socialistas en Aragua para adquisición de alimentos y medicinas »
    Distribution de cartes socialistes pour acquérir médicaments et nourriture gratuitement, à condition d’être affilié au PSUV bien entendu.

  2. Les profiteurs s’en donnent à coeur joie! Ceux qui sont en haut de la pyramide défèque de bon gré sur ceux plus bas! Comment ne pas croire à un désordre civil grave pour bientôt? Souvenez-vous des joueurs de l’équipe de sportifs dont l’avion avait « crashée » et qui ont survécu que grâce au cannibalisme!L’instinc de survie, c’est la prédation totale. Les plus forts survivront!

    1. @Tima,
      Merci pour vos souhaits, de toute façon tout le monde va morfler.
      En France, une double tradition va se réveiller, celle d’une irrévérence envers le pouvoir en place facilitant celui qui sera là lors de cet effondrement si il n’agit pas et celle d’un état centralisateur qui va mener tout son beau monde à coup de trique, ce qui rassurera tous les français en les faisant râler.
      Ce qui fait que bon an mal an, la France se réindustrialisera assez rapidement.
      La Grande-Bretagne, de laquelle je n’avais soufflé mot, se trouvera des alliés, du coté de la France, la plus proche, dynamique, elle ne s’en sortira pas mal non plus.
      De la même façon les anciens pays de l’est, avec le reste de leur vieille agriculture et les usines de l’ouest installées chez eux, s’en tireront aussi, ainsi que l’Europe du sud par son coté d’indépendance régionale réflexe.
      Pour l’Allemagne, ce qui craint le plus c’est sa vieille tradition d’indépendance de länder, auparavant les principautés de ce qui était le Saint-Empire-Romain-Germanique, ce qui fait qu’elle pourrait très bien exploser.
      D’autant plus que les européens s’ennuyaient ferme avec cette longue paix multi-décennale sans famine ni épidémie, ne nous le cachons pas, chaque européen, dont je suis en tant que français, rêve de cette aventure exutoire de se retrouver dans la merde, les vieux souvenir ont la vie dure.
      Autant la plupart des pays d’Amérique du sud se trouvent déjà dans d’inimaginables difficultés, voir le Vénézuéla, autant l’Amérique du nord, elle, Canada et U.S.A. y vont à tout allure et pour ce dernier c’est pire que partout ailleurs.
      Entre la sècheresse sur la cote ouest due aux pompage des nappes phréatiques, les pollutions diverses et variées dues aux fracturations hydrauliques, aux épandages d’insecticide pire d’en Europe, ce qui est un record, d’un usage immodéré de l’eau, sans compter de tout ce que je ne connais pas, mais la pauvreté y est désormais terrible.
      Quand au Canada, il risque tout simplement l’explosion entre la francophonie et anglophonie, vous ne savez pas ce que les peuples peuvent faire quand ça va mal, tout plein de choses stupides.
      Entre l’Inde et la Chine, deux choses seulement les empêchent de se regarder en chien de faïence, les U.S.A. qui n’arrêtent pas de fourrer leur nez dans ce qui ne les regardent pas, et la Russie qui fait tout son possible pour freiner les tensions entre eux-deux, or, après la ruine universelle les U.S.A. disparaîtrons en tant qu’acteur, ad minima.
      Enfin, pour l’Afrique, et cela dépend bien sûr de chaque pays et vu la taille du continent, les différences ne peuvent qu’être de taille, entre leurs richesses minières, les appétits de certains, celui de pays d’autres continents, dont européens et asiatiques, l’appauvrissement de certains sols, le délaissement d’autres, le manque, en certains endroits, de structures étatiques stables, comme au Mali, ce ne sera pas un lieu de tout repos.
      En revanche, ça ne ce passera pas trop mal dans tout le bassin méditerranéen, de toute façon la Russie, qui elle a fait de manière que cette faillite universelle ne la touche pas de trop, y veille au grain.
      Comme m’a dit un copain, il n’est pas nécessaire de grimper en haut d’une montagne pour savoir qu’elle est haute.

      1. Correction…
        En France, une double tradition va se réveiller, celle d’une irrévérence envers le pouvoir en place facilitant (le remplacement de celui) qui sera là lors de cet effondrement si il n’agit pas (rapidement) et celle d’un état centralisateur qui va mener tout son beau monde à coup de trique, ce qui rassurera tous les français en les faisant râler.

  3. une chose qd meme, je connais deux personnes qui vivent la bas. Et, il semble que cette article soit pure affabulation. Certe, la situation est tres mauvaise, mais rien a voir avec des gens qui bouffent les animaux des zoos

    1. Hola Luc , je vis en Colombie, je reçois 2 chaines tv venezueliennes , telesur canal chaviste qui ne parle jamais de ce qui se passe au Venezuela , et globovision qui parle du Venezuela et d unite nationale .. parce que la situation est effectivement catastrophique (Gracias Chavez) et chacun est conscient qu il faut faire vite pour manger d abord. Beaucoup de venezueliens fuient ou essaient de le faire .. ce n est pas si facile. De plus la Colombie , en ce moment voit affluer des milliers de refugies , Haitiens cubains et africains comme jamais auparavant ..du Bresil pour les haitiens , le Bresil est en banqueroute totale.. 5000 refugies ont ete bloques a la frontiere Colombie Panama ,le Panama a fermee sa frontiere , donc la Colombie est devenu un cul de sac ..
      Ce que j ai lu dans cet article m a surpris, je n en avais pas connaissance .. Ce que je sais du zoo , oui beaucoup d animaux sont morts de faim , les rations ont ete diminuees tres et trop fortement, plus de moitie de la normale .. mais rien entendu sur les massacres dont parle l article ? idem pour les nombreux venezuelien vivant en Colombie .. je crois que c est de l affabulation dans ce sens . Il y a fort rationnement oui , et distribution de vivres dans les quartiers populaires , mais pas au point de ne plus rien avoir du tout a manger , et encore moins les animaux de zoos . Un part de vrai , et de la propagande la dessus . Qui sert qui et quoi en fait ? faire passer les latinos pour des sauvages aupres de lecteurs US et europeens ? faire monter l audimat de sites ?

  4. Moi je trouve qu’il faut etre sacremment cons pour parler comme cette abruti qui nomme les femmes venezuelienne de truies, » sacre sent des reins ».
    Si les premiers des criminels soutenneurs des terorristes n’avaient pas oeuvrer avec saouo sionnistes faiseurs de chaos ,ont n’en seraient peut-etre pas a ce point

  5. il est claire maintenant : nous avons ete l objet des francs macons et personne aujourd hui encore ne prend conscience de cette tumeur general pour l humanité, nous avons cree la laicite pour detruire les eglises , les mosques les temples
    nous allons donc payer ce prix chere par le sang de nos enfants pendant que l humanite regarde
    il est temps je pense a mon gout de sortir blanc noir toute religion confondu pour dire stop maintenant
    nous avons assez a manger dans les locaux donc nous payons la conservation pour les donner a ceux qui ont besoins
    je vous lis et je suis malgre ma tristesse heureux que on puisse encore penser
    leve toi humain pour ne jamais te soumettre
    leve toi humain pour que tu ne puisse jamais laisser mourir de faim tes frères
    leve toi frere pour ne jamais dire je savais et j ai rien fait

    1. Tout à fait mon ami l avenir est bien sombre pour nos enfants les jeunes sont tous bi filles et garçons plus de service militaire qui leur inculquer le respect sont feignante comme des poux à force d être sur console pour les gars et les filles facedebouc et compagnie plus de chrétiens ou si peu ai 57 ans et se monde pour moi mérite son sort cordialement

  6. A chaud l’info est triste, elle fait froid dans le dos.
    Mais qui a oublié l’affaire de l’avion écrasé en montagne dont les survivants mangèrent du steak humain.
    Et sur RT y a pas si longtemps que ça, un humain mangeait bien le coeur d’un autre humain.

  7. Le Venezuela s’effondre car on y a tué le libre marché et le libre échange. Plus loin vous nous dite que les USA sont menacés par trop de libre échange… Cherchez l’erreur, et lisez les « sophismes économiques » de notre bon vieux Bastiat.

    1. Pas du tout, mais alors pas du tout !

      – le Vénézuéla s’effondre pour trois raisons :
      -1) le pays s’est mis à dos de nombreuses nations qui ne sont pas mécontentes de les voir se casser la gueule.
      -2) toute l’économie repose sur le seul pétrole.
      -3) l’ancien gouvernement à créé énormément de postes de fonctionnaires pour que tout vénézuélien ait une ressource financière.

      Rien de plus.

  8. et pendant ce temps , les sponsors les jeux olympiques au Brésil , qui n’ont plus rien d’olympiques avec la magouille sur le dopage des athlètes Russes, empochent les royalties !! et Bruxelles débourse des millions d’euros pour l’invasion des migrants et ils laissent mourir un peuple parce que les us l’ont décidé ! quel monde de pourris ce NWO

    1. Ah la Russie, cause de tous nos maux avec les musulmans, bien sûr.
      Je trouve tout de même que l’être humain ressemble bougrement à un taureau, celui qu’est marié porte des cornes et en plus secouez lui un bout de chiffon devant les yeux et il ne verra pas le toréador à cote avec son épée.
      Ce n’est pas que j’aime Monsieur Poutine mais lui fait son boulot d’homme d’état, il travaille pour la Russie, c’est vrai, mais je crois bien qu’il est russe, non?
      Enfin quoi, le jour où les médiats et internet dirons que le ciel est rouges vous traiterez ceux parlant du bleu du ciel de sceptiques, comme Faust?

  9. Ne confondez jamais les effets de leur cause, les dettes ne sont que l’un des nombreux effet d’une cause majeur, celle des délocalisations des usines occidentales vers les pays aux émoluments toujours plus réduits pour revendre ces marchandises là même où elles ne sont plus fabriquées.
    Ceci parce que de fermer les usines fit gonfler le chômage et baisser les salaires en Occident, la suite étant logique et nous y sommes, il y a une désindustrialisation mondiale.
    Le Vénézuéla?
    juste le signe de ce qu’il se passera partout dans le monde, dont aux U.S.A., ni plus, ni moins.
    En fait, la désindustrialisation multi-décennale est elle aussi l’effet d’une cause plus profonde, celle du choix des années 70 entre détruire les fortunes des occidentaux les plus fortunés ou l’industrie occidentale, d’où ensuite les crises à répétition dues aux déséquilibres grandissant entre les demandes accrues de profits des richissimes, les recherches de moindre coût de production et les montées de l’endettement généralisée.
    La réponse à chacune de ces crises fut toujours la même, la monté en puissance de l’endettement et la surproduction monétaire autour du dollar, dans l’idée que cette monnaie pourrait être une valeur refuge, de réserve et d’échange absolue.
    Ce qui bien sûr est imbécile, mais il nous a fallu du temps pour le comprendre.
    Donc, le gouvernement vénézuélien a raison de forcer les gens à travailler dans les champs, parce que la nourriture est plus qu’un bien, une nécessité, la téléphonie peut tomber en panne, mais la disette, voire la famine, elle, ne peut que détruire un état.
    D’ailleurs, ne soyez pas surpris qu’en France la même décision soit prise lorsque la ruine universelle surviendra, vous allez voir, c’est amusant de défricher un bois toute la journée ou de balancer des bottes de paille à la fourche à trois mètres de haut.
    En tout cas ça fait les muscles.
    Et encore, la France n’aura pas trop à en souffrir, pas comme les U.S.A., le Japon, la Chine, la Grande-Bretagne et l’Allemagne, pour eux ce sera terrible.
    C’est pourquoi, il y a peu, les anglais ont transformé leur retraite par capitalisation en répartition et que Monsieur Cameron a fait ce référendum sur le brexit, cela leur facilitera grandement les choses lors de cette catastrophe, et de plus la faiblesse de l’empire U.S. le lui permet, sans compter que cette Union-Européenne, voire même la Communauté-Européenne ne leur a jamais semblé bien cohérente et, ce, avec raison.
    Pour en revenir au Vénézuéla, ce sont bien les deux Amériques, du sud et du nord, qui souffriront et souffrent déjà, songez tout de même qu’un tiers des étasuniens en âge de travailler sont, d’une manière ou d’une autre, au chômage, sans compter sur le nombre de travailleur pauvre qui s’y accroit.
    Si avec tout ça nous n’avons pas une pandémie mondiale dévastatrice dans la décennie qui vient, nous auront beaucoup de chance.
    Tiens, j’oubliais les africains, ce ne sera pas rose non plus pour eux, mais ça, c’est une autre histoire.

  10. Vous ferais-je remarquer que vous parlez également de vous.
    Votre colère et votre phrasé n’indique en rien que vous soyez si différent de ceux que vous vilipendez.
    Mais il est vrai que toute haine commence toujours par celle de soi, n’est-ce pas?

    1. pauvre hère ! si j’écris ainsi c’est que je peux me le permettre .
      Savez-vous qu’il existe des humains qui ont développé depuis longtemps une conscience et une éthique et qui s’y tiennent de manière totalement naturelle . Il est vrai que la médiocrité est reine dans ce monde , elle est même entretenue . Cela fait bien d’être minable !

    2. Devant votre commentaire , l’entartré , je me gausse !
      Ignorez-vous que nous ne sommes , nous aussi , les petits humains , que des bestioles !!! C’est bien cela , des arriérés , et contents de l’être .

  11. A mon avis, du cinéma organisé pour dramatiser la situation dans les médias internationaux.
    Il y a sans aucun doute des problèmes de pénuries alimentaires au Vénézuela, puisque ces pénuries sont sciemment organisées par l’opposition de droite aidée par la CIA… Je ne suis pas un inconditionnel de Maduro. Mais avez vous observé les nombreuses vidéos qui circulent et où l’on nous montre les « Vénézueliens » faire la queue au supermarché subventionné ou plus récemment traverser la frontière pour aller acheter des denrées désormais « introuvables » dans leur pays… Vous trouvez qu’ils ont des physionomies de « sous-alimentés? Moi j’y ai vu beaucoup de personnes en surpoids… les mêmes « gros bides » sans doute dus comme partout à la malbouffe et qui vivent des food-stamps aux USA…et d’ailleurs assez caractéristiques aussi des gens que l’on croise chez nous dans les supermarchés « ultra-discount » LIDL/Leader price/Ed…

    1. Phildefer ils ont l’air gros mais c’est leur génétique qui est comme ça c’est une maladie (dont je me rappel plus le nom) de ce genre de pays, aussi leur nourriture n’est pas équilibrée,en plus ils mangeaient beaucoup trop de viande. renseignez vous sur le sujet vous verrez que leur morphologie est comme ça. Ces femmes vénézueliennes qui sont des bombes à 20-30 ans sont des truies passé le premier enfant et la trentaine.

      1. si c etait la genetique , ce serait la meme chose en Colombie ! et en Colombie , pas beaucoup d obeses , sauf que la nourriture US DE FAST FOOD n est pas du tout dans la culture colombienne, pas plus aujourd hui qu hier . je ne sais meme pas s il y un mac donald a Medellin .. la culture venezuelienne est centree sur l american way of life ..chavez ou pas. Vivre et manger a l americaine c est la culture venezuelienne. Avec ces resultats..oui aussi pour trop de viandes , la aussi ce n est pas colombien. Donc pas nature mais culture, et culture US en cause.

  12. Il faut ouvrir des zoos disent les êtres humains. Car les zoos protègent les animaux de la cruauté et de la maltraitance de l’homme. Les zoos c’est bien pour les animaux. Vous êtes tous pitoyable.

  13. Il n y auras pas de reprise économique la ou ailleurs dans le monde pour la simple raison que le monde a vécut a crédit ces 40 dernières années , ils nous ont enfoncés des cartes de crédits et des emprunts de toutes sortes dans la George et maintenant le party est fini , alors arrêtez de croire Clinton et tout ces Menteurs , ils ne travaillent que pour leur clan .

      1. perso , je me réserve le locataire de l elysée peut-être un peu gras mais très bien nourri avec nos impots mon congelateur en bave d’avance….

        1. « perso , je me réserve le locataire de l elysée peut-être un peu gras mais très bien nourri avec nos impots mon congelateur en bave d’avance…. »

          Mais quel pauvre type vous faites !
          Vous avez un QI de boîte aux lettres… (et encore…)

  14. Merci les States et leur embargo de terroriste qui dure depuis une éternité. Chavez l insoumis, liquidé par ces dernier, avait réussit a redonner un peu de dignité a son peuple. Lui plus là, c est un pays qui se meurt.

  15. le 30 juillet : De l’utopie socialiste à l’esclavagisme moderne, le pays adopte une loi « le travail forcé »
     » …le président Nicolás Maduro a signé une nouvelle loi la semaine dernière qui exige que «tous les travailleurs du secteur public et privé en bonne condition physique et savoir-faire technique » travaillent dans les champs agricoles à la demande du gouvernent. La nouvelle loi stipule que les citoyens peuvent être tenus de travailler dans le secteur agricole pour une période de 60 jours qui peut être étendue « si les circonstances l’exigent. »

    A suivre….

    http://www.apocalypseannoncée.fr

    1. Envoyer les gens aux champs, on a vu sous Pol Pot ce que cela a donné, puis sous l’occupation vietnamienne..Quel société idéale…travailler pour deux bols de riz par jour

  16. D’ici peu la Grèce sera le Venezuela, la France la Grèce, le Venezuela Mad Max… et on reparle de tout ça dans 10 ans…

      1. Au fait, si les animaux meurent de faim dans les zoo et que la population n’a plus grand chose à manger, c’est en quelque sorte abréger les souffrances des animaux? Cela s’appelle aussi l’instinct de survie. Mais gardons quand même un oeil critique sur ce genre d’info. A quel moment sommes nous manipulés ? Qu’elle est la bonne info. Pas mal de contradiction dans cette info.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page