Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
En 6 mois, la situation économique américaine n’a fait qu’empirer. La preuve en 19 points !
 

us-flag-apocalypseEst-ce que l’économie américaine s’est améliorée au cours des six derniers mois ou s’est-elle dégradée ? Dans cet article, vous trouverez des preuves solides montrant que l’économie américaine a continué de se détériorer au cours des six derniers mois. Malheureusement, la plupart des gens semblent penser que tout va bien, étant donné que les marchés financiers ont rebondi significativement au cours des dernières semaines, mais c’est bien sûr totalement faux. Si vous regardez le graphique du Dow Jones, une très sinistre figure chartiste connu sous le nom d’Epaule Tête Epaule (ETE) se forme actuellement, et tous les fondamentaux économiques indiquent que de très gros problèmes se profilent. Lorsque Donald Trump a déclaré au Washington Post que nous nous dirigeons vers une « récession massive », ce n’est pas juste des paroles en l’air. Nous voyons déjà beaucoup de choses se produire alors qu’elles n’arrivent jamais en dehors d’une récession, et l’économie américaine s’est dégradée assez rapidement au cours des derniers mois.

Tout ceci étant dit, en 6 mois, la situation économique américaine n’a fait qu’empirer.La preuve en 19 points !

# 1 – Les commandes à l’industrie aux Etats-Unis ont baissé pour le 16 mois d’affilée. Comme le site zerohedge l’a souligné, dans l’ère post-Seconde Guerre mondiale, cela n’a jamais eu lieu en dehors d’une récession…

Depuis 60 ans, l’économie américaine n’a jamais vécu une baisse des commandes à l’industrie pendant 16 mois d’affilée sans avoir été en récession. Il y a quelques instants, le département du commerce américain vient de confirmer que c’est précisément ce que l’économie américaine vient de faire. Les commandes à l’industrie viennent de chuter pour le 16ème mois consécutif, après la baisse de 1,7% du mois dernier

# 2 – Les commandes à l’industrie viennent d’atteindre maintenant leur plus faible niveau depuis l’été 2011.

# 3 – On s’attend à ce que les bénéfices des entreprises baissent de 8,5 % pour le premier trimestre 2016 par rapport à la même période de l’année précédente. Ce serait également le quatrième trimestre consécutif de baisse des bénéfices par rapport à l’année précédente, un phénomène qui n’était pas arrivé depuis la dernière récession entre le 4ème trimestre 2008 et le 3ème trimestre 2009.

# 4 – Le chiffre d’affaires des entreprises a chuté de 5 % depuis son sommet atteint à la mi-2014.

# 5 – Les bénéfices des sociétés composants l’indice S&P 500 ont chuté de 18,5% par rapport au sommet atteint à la fin de l’année 2014.

# 6 – Les défauts sur les dettes d’entreprises explosent à un niveau jamais vu depuis la dernière crise en 2009.

# 7 – La note moyenne des entreprises qui émettent de la dette vient d’être abaissée à «BB» ou Junk (pourrie). Ce qui est une note encore plus faible qu’elle ne l’a été à toute autre moment depuis la dernière récession.

# 8 – Le nombre de plate-formes pétrolières et gazières vient d’atteindre son plus faible niveau depuis 41 ans.

# 9 – 51 compagnies pétrolières et gazières ont fait faillite en Amérique du Nord depuis le début de l’année dernière, et selon CNN nous pourrions être sur le point d’en voire de plus grosses encore…

oil-bankruptcyle producteur de pétrole de Schiste SandRidge Energy (SD) avertit qu’en l’absence d’une augmentation importante des prix du pétrole et du gaz, il ne leur restera rien d’autre à faire que demander une protection contre la faillite.

Sur la base d’une dette de 3,6 milliards de dollars, Sandridge serait la plus grande compagnie pétrolière nord-américaine à faire faillite au cours de la récession actuelle, selon une analyse CNNMoney basée sur des statistiques compilées par le cabinet juridique Haynes and Boone.

Rappelons qu’au moins 67 compagnies pétrolières et gazières américaines avaient fait faillite en 2015, selon le cabinet de conseil Gavin/Solmonese, ce qui représente une hausse de 379% par rapport à l’année précédente où le cours du pétrole était nettement plus élevé.

# 10 – Selon Challenger, Gray & Christmas, les annonces de suppressions d’emplois faites par les grandes entreprises ont augmenté de 32 % au cours du premier trimestre 2016 par rapport au premier trimestre 2015.

# 11 – Les consommateurs américains ont accru leur endettement sur les cartes de crédit au cours du 4ème trimestre de l’année 2015 plus que ce qu’ils ne l’avaient fait durant les années 2009, 2010 et 2011 réunies.

# 12 – Les reventes de logements ont chuté de 7,1 % au cours du mois de Février, ce qui représente la plus forte baisse que nous avons connu en six ans.

# 13 – Le taux de défaillances des emprunteurs de prêts automobiles de type « subprimes » a atteint son plus haut niveau depuis la dernière récession.

# 14 – Aux États-Unis, l’indice de performance de la restauration vient de tomber à son plus bas niveau depuis 2008.

# 15 – Les grands détaillants aux États-Unis sont en train de fermer des centaines de magasinsL’effondrement du commerce de détail s’accélère.

# 16 – Lorsque vous ajoutez le nombre d’américains officiellement déclarés au chômage (8,1 millions) à ceux qui ne font plus plus partie de la population active (93,9 millions) puisqu’ils sont sortis des statiques étant donné qu’ils ne cherchent plus d’emploi activement, nous arrivons à cet énorme chiffre de 102 millions d’Américains en âge de travailler qui ne disposent d’aucun emploi actuellement

# 17 – Depuis son sommet atteint au cours du 3ème trimestre de l’année 2014, les exportations américaines de biens et services ont décliné régulièrement. C’est un phénomène que nous ne voyons jamais en dehors d’une récession…

# 18 – Le coût lié aux soins médicaux continue de monter en flèche et ce, même si nos salaires stagnent. Selon les derniers chiffres de l’administration américaine en charge de la sécurité sociale (The Social Security Administration), 51 % de l’ensemble des travailleurs américains gagnent moins de 30.000 dollars par an., et pourtant le coût des soins médicaux vient d’atteindre un nouveau plus haut historique…

# 19 – La dette publique américaine est devenue hors de contrôle et poursuit sa hausse infernale. Actuellement, elle se situe au niveau vertigineux de 19.218 milliards de dollars, mais Lorsque Barack Obama était arrivé à la Maison Blanche, elle était seulement de 10.600 milliards de dollars. Cela signifie que notre gouvernement vole aux futures générations d’américains plus de 100 millions de dollars à chaque heure de chaque journée et ce depuis que Barack Obama a pris ses fonctions

Au regard de ces chiffres que n’importe qui dans le monde peut consulter, comment peut-on prétendre que tout va bien ?

Je ne comprends tout simplement pas comment cela peut-être possible.

Une partie du problème est que les Américains ont été conditionnés à être optimiste et en toute circonstance. C’est bien beau d’avoir une vision optimiste de la vie, mais lorsqu’elle jette par la fenêtre la logique et la raison, ce n’est pas bon.

Par exemple, vous avez le droit d’être optimiste et de penser que vous pouvez voler autant que vous le désirez, mais si vous sautez d’un immeuble de 10 étages, vous allez vous écraser par terre.

De même, vous pouvez ignorer tous les faits et prétendre que notre prospérité économique est durable et ce aussi longtemps que vous le souhaitez, mais cela ne modifiera pas les lois fondamentales de l’économie.

Cette nouvelle crise ne sera pas comme la dernière. Elle sera bien pire que tout ce que l’on peut dire, et ce qui va arriver mettra l’ Amérique à genoux. C’est quelque chose que j’évoque dans mon nouveau livre. L’effondrement économique qui se profile sera différent de tout ce que les gens n’ont jamais connu, et secouera le cœur même de l’Amérique.

Même si des temps très difficiles se profilent, cela ne signifie pas qu’il faudra courir et aller se cacher à ce moment là. Ma femme et moi-même vivons sans peur ni crainte, et lorsque les choses se dégradent voire deviennent folles, nous pensons que ce sera l’occasion de faire encore plus de bien autour de nous. Nous croyons que les plus importants chapitres de nos vies sont toujours devant nous, et nous voulons que les gens comprennent pourquoi ils peuvent regarder l’avenir avec confiance, même s’il s’assombrit toujours un peu plus autour de nous.

Alors oui, je porte vraiment un message d’avertissement.

Mais je vous apporte aussi un message d’espoir.

Alors que nous regardons vers l’avenir, il y a de quoi à être préoccupé, mais il y a aussi des choses qui méritent toute notre attention et qui nous rendent enthousiastes.

C’est lors de sombres périodes que la lumière est la plus nécessaire, et très bientôt elle sera grandement, grandement nécessaire aux Etats-Unis d’Amérique.

Source: theeconomiccollapseblog

Poster un Commentaire

Me notifier des
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
wpDiscuz