Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Les échanges commerciaux, internes aux USA, sont à leur plus bas depuis 6 ans.

Trucks-camionsLorsque moins de marchandises sont achetées, vendues et expédiées partout aux Etats-Unis et ce mois après mois, alors comment voulez-vous que l’économie américaine se porte bien ?

Contrairement aux statistiques officielles du gouvernement qui reposent souvent et en grande partie sur des projections, des hypothèses et des chiffres apparemment tronqués, l’indice de fret Cass lui, est basé sur des transactions réelles effectuées par de réelles compagnies de transport. Et ce que « l’indice de fret Cass » nous indique à propos de l’état de l’économie américaine en 2016 est parfaitement en phase avec toutes les autres statistiques qui signalent elles aussi que nous avons maintenant clairement basculé en récession.

Si vous n’êtes pas familier avec l’indice de fret cass, en voici une définition provenant du site officiel cassinfo.com

transport-usDepuis 1995, l’indice de Fret Cass™ est une unité de mesure fiable des volumes et des dépenses de transport de marchandises en Amérique du Nord. Le rapport mensuel de l’indice de Fret Cass fournit des informations précieuses sur les tendances de fret qui se rapportent à d’autres indicateurs économiques, chaînes d’approvisionnement et à l’économie globale.

Les données au sein de l’indice comprennent tous les modes de transport de marchandises interne au pays et elles reposent sur 25 milliards de dollars de transactions de marchandises traitées par Cass chaque année pour le compte de sa clientèle à savoir des centaines de gros expéditeurs. Ces sociétés représentent un large échantillon d’industries dans les biens de consommation emballés, de l’alimentation, de l’automobile, de la chimie, de sous-traitants, du commerce de détail et de l’équipement lourd. Le volume de fret annuel par entreprise varie de 1 Million de dollars à plus de 1 milliard de dollars. La diversité des expéditeurs et le volume global fournit une représentation statistiquement fiable de l’activité dans le transport de marchandises nord-américain.

Quand ils disent « tous les modes de transport intérieur de marchandises », cela signifie par voie aérienne, par voie ferroviaire, par camion, etc… Comme vous allez le constater, la quantité totale de marchandises achetées, vendues et expédiées au sein des Etats-Unis par tous ces différents modes de transport baisse depuis 15 mois d’affilée dorénavant.

Si cette situation n’avait duré qu’un mois ou deux, vous auriez pu dire que ce n’était juste qu’une anomalie, mais comment faire croire à une anomalie et que tout va bien après 15 mois consécutifs de baisse ? Hummm…. ?

Non seulement cela, mais le dernier chiffre qui vient de sortir en mai 2016 est le plus faible que nous avons vu pour un mois de mai depuis 6 ans.

Mais bien entendu, ce n’est pas que ce mois de mai qui a été très mauvais, les chiffres du mois d’Avril et du mois de Mars ont été les plus faibles observés pour chacun de ces 2 autres mois depuis 6 ans.

Vous commencez à voir et à comprendre ce qu’il se passe ?

Ci-dessous, une analyse de ces chiffres et un graphique provenant du site de Wolf Richter

L’indice n’est pas désaisonnalisé ou autrement dit ajusté, de sorte qu’il montre de fortes tendances saisonnières. Dans le graphique ci-dessous, la ligne rouge avec des marqueurs noirs représente l’année 2016. Les autres segments colorés au-dessus de cette ligne représentent les années de 2011 à 2015. Le seul mois de l’année 2016 pour l’instant qui n’a pas été le plus mauvais depuis 2010 a été le mois de Février; seul le mois de février avait été pire. Voici maintenant ci-dessous, le graphique montrant à quel point la situation s’est dégradée dans le secteur du fret:US-Cass-freight-index-2016-05-shipments« Le tonnage des camions continue de baisser pour les gros camions comme pour les plus petits, » selon le rapport. Et le transport par voie ferroviaire connait également un coup de blues.

Pour moi, ces chiffres sont absolument effarants ! En observant ces très mauvais chiffres, je me demande pourquoi certains tentent désespérément de faire croire que l’économie américaine se dirige vers un avenir plus radieux. Tout ceci est un mystère pour moi.

Et ce que je vous explique est particulièrement vrai compte tenu de toutes les autres mauvaises nouvelles qui affluent. Encore aujourd’hui, nous avons venons d’apprendre la plus forte chute des ventes de logements depuis 8 mois. Si vous être en train d’essayer de vendre votre maison, nous espérons que vous y parviendrez assez rapidement, parce que cette dernière bulle immobilière commence à éclater et de manière importante.

Bien sûr, il y a beaucoup plus de chiffres qui nous indiquent qu’une nouvelle crise économique américaine a déjà commencé et qu’elle dure depuis un certain temps. Si vous en doutez encore, allez lire mon précédent article intitulé  » Exclusif: Implosion de l’économie américaine: les 15 points que nous cachent les médias ! « .

Aujourd’hui, moi aussi je suis tombé sur ce magnifique rapport du FMI qui vient d’être publié et qui critique les Etats-Unis au sujet de sa « classe moyenne » qui ne cesse de rétrécir ainsi que sur l’accroissement des inégalités et du niveau de pauvreté…

lagarde-pointingLe Fonds monétaire international (FMI) a pressé les Etats-Unis de lutter « de façon urgente » contre la pauvreté et les inégalités qui pèsent sur l’avenir du bien-être économique du pays, dont l’économie est pour l’instant « en bonne forme ».

« Si on ne s’occupe pas de ces quatre facteurs, participation, productivité, polarisation et pauvreté, ils vont corroder les bases de la croissance et freiner les gains de niveau de vie aux Etats-Unis », a averti le FMI.

Ces facteurs s’ajoutent « à des tendances pernicieuses à long terme qui ont affecté les revenus », a relevé l’institution.

Elle souligne notamment que la part des revenus fournie par le travail s’est réduite de 5% depuis 15 ans dans le pays et que la taille de la classe moyenne n’a jamais été aussi faible en 30 ans.

« La distribution de la richesse et des revenus est de plus en plus polarisée et la pauvreté a augmenté », résume le FMI, affirmant qu’il y a « une nécessité urgente à s’attaquer à la pauvreté ».

Un Américain sur sept, soit 46,7 millions de personnes, vivent dans la pauvreté. Pourtant, 40% d’entre eux travaillent.

Si vous suivez de près mon travail et ce régulièrement, vous savez déjà que tout ce que le FMI vient de publier est parfaitement vrai.

Un peu plus loin dans ce même rapport, le FMI a partagé quelques faits absolument surprenants sur l’augmentation de la pauvreté aux Etats-Unis…

Il y a un besoin urgent de lutter contre la pauvreté. Selon les dernières données, 1 Américain sur 7 vit dans la pauvreté, y compris pour 1 enfant sur 5 et 1 sur 3 dans les ménages monoparentaux dont le parent est une femme. Environ 40 % des personnes vivant dans la pauvreté travaillent.

Cette triste et malheureuse augmentation des chiffres de la pauvreté s’est passée durant de ce qu’on appelle « la reprise économique » de Barack Obama.

Alors que les choses vont déjà mal, que va t-il se passer pour cette « Amérique pauvre » alors qu’une nouvelle crise économique vient de commencer ?

Avant de conclure cet article, je dois vous signaler les premiers retours au sujet du vote pour ou contre le Brexit. Durant toute la journée du jeudi 23 juin 2016, Les sources d’information provenant du monde entier rapportaient que les derniers sondages donnaient le « Remain » installé confortablement en tête, et que les marchés financiers mondiaux avaient grimpé sur ces nouvelles.

Mais maintenant que les bulletins de vote viennent d’être validés, il semble que cela sera beaucoup plus serré. En fait, pendant que je suis en train de rédiger cet article, le « Leave » est en avance avec 54,16 % face au « remain » avec 45,84 %. Seule une légère fraction de l’ensemble des votes a été comptabilisée au moment où je vous écris, mais les marchés financiers mondiaux commencent à être effrayés par ces premiers résultats et réagissent en plongeant.

Si le « Leave » venait à l’emporter, cela aura d’énormes conséquences pour les marchés ainsi que pour l’avenir de l’Europe. Donc, nous allons garder un œil sur ce qui se passe. Si le « Leave » vient à l’emporter, ce sera l’un des plus importants événements qui aura impacter l’Europe depuis des décennies, et je suis persuadé que je vais poster un article à ce sujet demain.

Nous vivons une époque où d’importants événements mondiaux commencent à s’accélérer, et il y a beaucoup d’incertitude dans l’air. Si vous ne disposez pas d’une base autonome durable et solide vous permettant de passer sereinement des temps difficiles qui se profilent, alors les événements des mois à venir vont probablement vous secouer et vous impacter fortement. Je vous encourage dès à présent à vous focaliser sur les choses qui comptent vraiment, parce que toutes les choses qui obsèdent les gens et qui sont sans intérêt n’auront bientôt plus aucune espèce d’importance.


MISE À JOUR: A y est, c’est OFFICIEL – le Royaume-Uni vient de voter pour la sortie de l’Union européenne. Nous devons les féliciter pour avoir retrouvé leur souveraineté, mais il ne fait aucun doute que ce vote engendrera de très graves problèmes économiques et financiers à court terme. Déjà, nous venons d’assister à la plus grande chute de la livre sterling sur une journée de toute l’histoire, et les marchés financiers s’effondrent partout dans le monde. Pour en savoir plus, regardez ci-dessous ma dernière intervention vidéo…

Source: theeconomiccollapseblog

Poster un Commentaire

Me notifier des
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Franky Grigoletto
Invité

comme dirait le François de Hollandie « ça va mieux »