Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
La France dans le sillage de la Grèce: Benoit Hamon propose une renégociation de la dette de l’État français.
 

Sur le plateau du 20 Heures de France 2, François Lenglet analyse la proposition de renégociation de la dette de l’État faite par le candidat socialiste Benoît Hamon.

Sur la question de la dette, Benoît Hamon prend une position sans précédent pour un grand parti de gouvernement. “Il lève un tabou, parce qu’effectivement c’est la première fois que le candidat d’un parti de gouvernement ouvre la porte à une renégociation de la dette de l’État français. Comme si nous étions incapables de la payer, comme si nous étions la Grèce. Une dette détenue à 65% par des créanciers étrangers et à 35% par des français, notamment des ménages via l’assurance vie”, explique François Lenglet.

En quoi s’agit-il d’une rupture ? “Cela nous emmène bien plus loin qu’il n’y paraît. Récuser nos dettes, c’est mettre la France, de facto, en dehors de l’union monétaire. C’est-à-dire, sortir de l’euro. Parce que l’union monétaire suppose le respect de règles communes. Il ne faut pas oublier que la France a besoin d’emprunter près de 200 milliards d’euros par an”, rappelle le journaliste.

Les fonds spéculatifs attaquent la dette française

Pourquoi les investisseurs étrangers fuient la dette française

Source: francetvinfo

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
clerc michel
clerc michel
3 années plus tôt

“Simplet” n’est pas équipé pour presider, il s’est fait rouler dans la farine par son propre parti quand serait il devant Merkel and co

VAZY Francky
3 années plus tôt

Un grand classique. Jamais aucun pays ayant dépassé les 80% d’endettement n’a réussi à payer sa dette autrement qu’en spoliant ses épargnants, et créant de l’inflation, une très forte inflation. Forte inflation = recettes fiscales en forte hausse = remboursement de la dette anticipée. Sauf que l’inflation contrôlé ça ne marche lorsque l’on a également une forte croissance. Non, là, le seul moyen de rembourser la dette, c’est de la prélever sur tous les comptes épargne des citoyens. Et là, les gens comprendront à quel point ils ont hypothéqué leurs vies et celles de leurs enfants, et ils exigeront bien… Read more »

Sans Nadir
3 années plus tôt

Il n’y connait rien!!! Mais … il nous dira tout!

Monique Fossard
3 années plus tôt

HIHIHI le con

clerc michel
clerc michel
3 années plus tôt

Alors que son programme propose de l’alourdir encore plus, tant qu’a faire autant emprunter un max avant de negocier lol d’autant qu’il sait que tant qu’on reste dans cette galére d’UE rien n’est possible
il est grand temps de virer ces buses qui nous ont amené la,

Un homme averti en vaut deux
Un homme averti en vaut deux
3 années plus tôt

Mais il est à coté de la plaque, Benoit !
On se barre de ce bazar, on imprime notre PQ nous mêmes et on laisse l’Allemagne se débrouiller avec son DM réévalué de 30 % !
Ils feront moins les marioles à l’exportation …
Je suis un peu utopiste là ! J’en ai conscience.

Sébastien Roquand
3 années plus tôt

il est mignon Benoit. Il ne croit pas lui même à sa proposition.

Comment ce mollusque pourrait faire plier les banques!!!

Kaifa Quaresma
3 années plus tôt

Socialisme.

Sam Samsara
3 années plus tôt

abolition de la LOI DU 3 JANVIER 1973 giscard point barre !!

VAZY Francky
3 années plus tôt
Reply to  Sam Samsara

C’est un mythe pour gogo crédule. Et tout ceux qui en doutent n’ont qu’à me copier coller ici l’article de la loi de 1973 qui interdit à la France de se prêter quoi que ce soit, et surtout avec des caisses vides ! Comment vous prêter ce que vous n’avez pas et avec un déficit chronique qui dure depuis 35 ans ! Si vous voulez en plus donner aux politiques la possibilité d’imprimer autant d’argent qu’ils en veulent, alors dites adieu à votre monnaie et bonjour à la République de Weimar…

john
john
3 années plus tôt

Une honte ! La France était un pays riche qui a dépensé l’argent des contribuables sur des décisions absurdes des soi-disantes “élites” ; ces mêmes élites qui ont en fait détourné cet argent public pour aider leur copains, et s’assurer des pantouflages rondelets. La France, toujours en médiocre position dans le classement des pays les moins corrompus…

12
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x