Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Simone Wapler: L’indice Buffett est formel: « chaud devant »

Selon le critère de Warren Buffett, les actions sont trop chères. Mais personne ne s’en soucie… pour le moment car le crédit est encore très bon marché.

En 2001, Warren Buffett avait confié au magazine Fortune que la meilleure et unique façon d’estimer les valorisations des actions à un moment donné était de comparer la capitalisation des entreprises à la taille de l’économie. Si la capitalisation est supérieure au PIB, les actions sont chères et inversement.

L’indice Wilshire 5 000 rassemble les 3 500 plus grandes entreprises cotées américaines. C’est donc un indice très large, sept fois plus large que le S&P 500. Mes collègues analystes de Bonner & Partners ont tracé ce graphique historique qui rapporte cet indice au PIB américain depuis 1970, date à laquelle le dollar a été décroché de l’or et la Fed a piloté le crédit facile et sans contrepartie. Voici ce que cela donne.

Vous noterez aussi que le système de crédit toujours plus facile (du fait de la baisse continue des taux directeurs depuis 1980) n’a pas cessé de gonfler ce ratio. Malgré les accidents de 2000 et 2008, la pente générale est ascendante.

Le crédit facile et les aides prodiguées par des gouvernement endettés favorisent les entreprises zombies par rapport à celles qui sont réellement dynamiques, ce qui ralentit la croissance économique.

Le prix des actions, de presque toutes les actions, n’a jamais été aussi élevé depuis 48 ans.

Comparer les marchés actions aux taux d’intérêt et aux rendements obligataires, comme le fait la Fed – qui estime que les actions sont normalement valorisées au regard du rendement du bon du Trésor à 10 ans – n’a aucun sens.

Comme dirait un vieux prof’ d’algèbre, c’est comparer des choux et des carottes. La Fed manipule le prix des carottes à la hausse. Les amateurs de cinq légumes par jour se rabattent alors sur les choux dont les prix montent à leur tour. Mais le prix des choux n’en est pas pour autant « normal ». Il est simplement lui aussi indirectement manipulé à la hausse.

Depuis que les obligations ont commencé à baisser, faisant augmenter le rendement du bon du Trésor à 10 ans, l’indice S&P 500 semble hésiter.

Ce marché haussier – qui dure depuis 2009 – est le second plus long de l’histoire boursière après celui de 1987-2000.

En principe, avec une telle figure, la sortie peut se faire à la hausse comme à la baisse. Le suspense est donc total.

Jim Rogers: « Nous sommes à la veille du pire krach boursier qu’on n’ait jamais connu » Egon Von Greyerz: « Croyez moi si vous le voulez, mais un krach gigantesque est imminent. »

Nous devrions bientôt savoir si l’indicateur de Warren Buffett est vraiment pertinent. Car Buffett a aussi dit un jour « qu’on ne gagne pas d’argent en pariant contre les entreprises américaines ».

C’est le problème des oracles, ils sont toujours difficiles à interpréter…

Pour plus d’informations et de conseils, c’est ici et c’est gratuit

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la crise

Source: la-chronique-agora


simone-waplerSimone Wapler est directrice éditoriale des publications Agora, spécialisées dans les analyses et conseils financiers. Ingénieur de formation, elle a quitté les laboratoires pour les marchés financiers et vécu l’éclatement de la bulle internet. Grâce à son expertise, elle sert aujourd’hui, non pas la cause des multinationales ou des banquiers, mais celle des particuliers.

Elle a publié « Pourquoi la France va faire faillite » (2012), « Comment l’État va faire main basse sur votre argent » (2013), « Pouvez-vous faire confiance à votre banque ? » (2014) et « La fabrique de pauvres » (2015) aux Éditions Ixelles.


Je vous conseille vivement d’écouter ci-dessous la mise en garde d’Egon Von Greyerz sur la situation actuelle et sur l’énorme crise qui se profile.

Fabrice Drouin Ristori: Egon, pouvez-vous nous dire comment vous voyez la situation évoluer à l’avenir ?

Egon Von Greyerz: « Il n’y a pas de solution à ce problème. Le problème est trop grave, comme je l’ai dit; les gouvernements sont en faillite, les dettes augmentent maintenant à un rythme exponentiel, et il n’y a aucune possibilité de réduire les dettes. Tout gouvernement qui essaie de lancer des plans d’austérité se fait immédiatement renvoyer, et même s’il pouvait instaurer ces mesures d’austérité, il est aujourd’hui trop tard. Alors la prochaine étape que je vois, et je crois que cela commencera très bientôt, est que les déficits vont s’accélérer, et donc l’impression monétaire va s’accélérer, et on sera en route vers une dépression hyperinflationniste.

La dette mondiale vient d’atteindre un nouveau sommet historique à 233.000 milliards de dollars Egon Von Greyerz: d’ici peu, les banques centrales vont paniquer et commencer à imprimer plus de monnaie que jamais

Bien sûr, cela pourrait prendre des années, mais je crois que cela va aller plus vite que prévu, parce que le système est très fragile… alors l’impression monétaire, comme je l’ai dit, détruira les monnaies, qui sont toutes à la baisse depuis cent ans; elles ont perdu 97 à 99% par rapport à l’or ces cent dernières années, et elles ont perdu 80% par rapport à l’or ces douze dernières années. Il ne reste plus beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre 100%, ce qui arrivera, et alors l’impression monétaire aura entièrement détruit la valeur des monnaies papier, et c’est ce qui créera de l’hyperinflation.

Egon Von Greyerz: « L’état réel de l’économie mondiale est inquiétant ! » 1971: 100$ permettaient d’acheter un lingot d’Or de 100g – 2016: ces 100$ permettent d’acheter 3g de ce même lingot

Fabrice Drouin Ristori: Dans ce contexte, peut-on dire que l’Or est dans une bulle ?

Egon Von Greyerz: L’or n’est pas dans une bulle. Tout ce que fait l’or, c’est refléter la destruction des monnaies papier. Vous devez regarder la courbe à l’envers : alors, au lieu de voir l’or monter, vous verrez les monnaies se déprécier. Ce n’est pas l’or qui monte, c’est le dollar, l’euro et la livre sterling qui baissent. Et cela va continuer.

Face à l’Or, le dollar a perdu plus de 98 % de sa valeur d’origine Egon Von Greyerz: « L’Amérique doit se réveiller – le dollar va vers zéro ! »

Seulement 1% des actifs mondiaux sont alloués à l’or aujourd’hui, presque personne ne possède de l’or en réalité, et l’or a quand même monté ces douze dernières années, il a quintuplé, sextuplé, selon la monnaie. Et, comme je l’ai dit, à peine 1% des investisseurs possèdent de l’or. Cela va changer dans les années à venir, ce qui signifiera que la demande d’or va augmenter et, vu qu’il n’y a pas assez d’offre, cette offre additionnelle ne peut se manifester qu’avec des prix plus élevés. Et c’est ce qui va arriver.

Réveillez-vous !!!!

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

Source: goldbrokerGoldBroker.fr tous droits réservés

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Kore
Kore
2 années plus tôt

Tous les indices sont au rouge depuis bien longtemps. D’ailleurs les voyants ont explosé depuis un moment eux aussi mais rien ne se passe, preuve une fois de plus (mais a t-on besoin de preuves supplémentaires quand tout est limpide ?) que tout est calculé, manipulé, contrôlé.

Le Curseur
Le Curseur
2 années plus tôt

 » la sortie peut se faire à la hausse comme à la baisse. Le suspense est donc total. »

L’ANALYSE DE LA FIGURE SEMBLE ERRONEE. AUCUN SUSPENSE DE MON POINT DE VUE.

EG.

cdou
cdou
2 années plus tôt
Reply to  Le Curseur

OUI c’est clair !

3
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x