Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Bien au delà de son niveau atteint juste avant le krach de 1929, l’indice de Shiller poursuit sa folle progression
 

Actuellement, les indices boursiers ne cessent de battre des records.

Pour savoir si nous sommes ou non dans une bulle boursière, le Prix Nobel d’économie Robert Shiller (ci-contre) a développé un indice, le CAPE (cyclically adjusted price to earnings), dit aussi PER de Shiller, qui correspond à la capitalisation boursière rapportée aux bénéfices, ajustés de l’impact du cycle économique. En fait, pour obtenir l’indicateur, il faut diviser la valeur boursière des marchés d’actions américains par la moyenne sur 10 ans des bénéfices annuels.

La capitalisation boursière mondiale a repris 1300 milliards $ la semaine dernière Olivier Delamarche: « Aujourd’hui, l’unanimité d’euphorie béate est au même niveau qu’à la veille des grands Krachs »

Sachez que ce ratio se situe aujourd’hui à 33,69, il a donc pulvérisé le niveau qu’il avait atteint juste avant le krach de 1929 et continue de se rapprocher de son sommet historique de 2000. Robert Shiller explique que la valeur moyenne de l’indicateur se situe normalement à 17. On a bien affaire à une GIGANTESQUE bulle boursière. Certains gérants de fonds s’amusent à dire qu’on peut aller bien plus haut comme en 2000, cela étant, l’endettement actuelle est SANS PRÉCÉDENT et sans commune mesure avec ce qui était mesuré en 2000. Sachez que le montant d’argent que les investisseurs empruntent pour acheter des actions sur le New York Stock Exchange vient d’atteindre un nouveau sommet historique.

Jim Rogers: « Nous sommes à la veille du pire krach boursier qu’on n’ait jamais connu » David Stockman: « Tous les sept à huit ans, il y a une correction des marchés de l’ordre de 40 à 70% »

Rappel: Depuis quelques années, les marchés ne montent que par les créations de liquidités des banques centrales (QE), qui sont aujourd’hui plus importantes que durant la dernière crise financière.

Il y a quelques mois, le prix Nobel d’économie Robert Shiller alertait sur les similitudes entre Wall Street aujourd’hui et Wall Street à la veille du krach de 1929: “Le marché est aussi cher qu’en 1929”, avait-t-il déclaré à CNBC. Eh bien aujourd’hui, il est bien plus cher !

Philippe Béchade: 15 mois de hausses consécutives du S&P, ça n’est jamais arrivé. Philippe Béchade: Marchés: « Les banques centrales ne peuvent pas arrêter d’imprimer sinon le PONZI s’effondre ! »

Olivier Delamarche: “On est dans une bulle gigantesque comme on a jamais connu !”

Du jamais vu ! 45% des gérants de fonds interrogés par BofA jugent les actions surévaluées WARNING: Les actions américaines n’ont jamais été aussi surachetées en 22 ans !

Delamarche: “Fichez le camp des marchés,vous ne vous rendez pas compte de ce qui va arriver !”

Aujourd’hui, énormément de pays ont recours à la planche à billets. Afin de se protéger d’une dévaluation monétaire, sachez que l’Or est une assurance.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.


Je vous conseille vivement d’écouter ci-dessous la mise en garde d’Egon Von Greyerz sur la situation actuelle et sur l’énorme crise qui se profile.

Fabrice Drouin Ristori: Egon, pouvez-vous nous dire comment vous voyez la situation évoluer à l’avenir ?

Egon Von Greyerz: “Il n’y a pas de solution à ce problème. Le problème est trop grave, comme je l’ai dit; les gouvernements sont en faillite, les dettes augmentent maintenant à un rythme exponentiel, et il n’y a aucune possibilité de réduire les dettes. Tout gouvernement qui essaie de lancer des plans d’austérité se fait immédiatement renvoyer, et même s’il pouvait instaurer ces mesures d’austérité, il est aujourd’hui trop tard. Alors la prochaine étape que je vois, et je crois que cela commencera très bientôt, est que les déficits vont s’accélérer, et donc l’impression monétaire va s’accélérer, et on sera en route vers une dépression hyperinflationniste.

La dette mondiale vient d’atteindre un nouveau sommet historique à 233.000 milliards de dollars Egon Von Greyerz: d’ici peu, les banques centrales vont paniquer et commencer à imprimer plus de monnaie que jamais

Bien sûr, cela pourrait prendre des années, mais je crois que cela va aller plus vite que prévu, parce que le système est très fragile… alors l’impression monétaire, comme je l’ai dit, détruira les monnaies, qui sont toutes à la baisse depuis cent ans; elles ont perdu 97 à 99% par rapport à l’or ces cent dernières années, et elles ont perdu 80% par rapport à l’or ces douze dernières années. Il ne reste plus beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre 100%, ce qui arrivera, et alors l’impression monétaire aura entièrement détruit la valeur des monnaies papier, et c’est ce qui créera de l’hyperinflation.

Egon Von Greyerz: « L’état réel de l’économie mondiale est inquiétant ! » 1971: 100$ permettaient d’acheter un lingot d’Or de 100g – 2016: ces 100$ permettent d’acheter 3g de ce même lingot

Fabrice Drouin Ristori: Dans ce contexte, peut-on dire que l’Or est dans une bulle ?

Egon Von Greyerz: L’or n’est pas dans une bulle. Tout ce que fait l’or, c’est refléter la destruction des monnaies papier. Vous devez regarder la courbe à l’envers : alors, au lieu de voir l’or monter, vous verrez les monnaies se déprécier. Ce n’est pas l’or qui monte, c’est le dollar, l’euro et la livre sterling qui baissent. Et cela va continuer.

Face à l’Or, le dollar a perdu plus de 98 % de sa valeur d’origine Egon Von Greyerz: « L’Amérique doit se réveiller – le dollar va vers zéro ! »

Seulement 1% des actifs mondiaux sont alloués à l’or aujourd’hui, presque personne ne possède de l’or en réalité, et l’or a quand même monté ces douze dernières années, il a quintuplé, sextuplé, selon la monnaie. Et, comme je l’ai dit, à peine 1% des investisseurs possèdent de l’or. Cela va changer dans les années à venir, ce qui signifiera que la demande d’or va augmenter et, vu qu’il n’y a pas assez d’offre, cette offre additionnelle ne peut se manifester qu’avec des prix plus élevés. Et c’est ce qui va arriver.

Réveillez-vous !!!!

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

Source: goldbrokerGoldBroker.fr tous droits réservés

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Garofula Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Garofula
Invité
Garofula

Le pire, c’est que l’indice n’a pas vraiment corrigé après 2000 et 2008 puisqu’il n’est jamais repassé en-dessous de 15. Depuis 2000, depuis 1987 en réalité, nous sommes toujours dans la même bulle, la bulle permanente des banques centrales qui financent à fonds perdus les dépenses sociales impayables des Etats collectivistes. Une bulle de 30 ans qui pourrait bien se conclure par une chute puis une stagnation des marchés sous ce niveau fatidique de 15 sur l’indice, pour 30 ans…