Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Etats-Unis: L’effondrement du commerce de détail ne cesse de s’aggraver en 2018

En 2017, le record absolu de fermetures de commerces de détail avait été pulvérisé aux Etats-Unis, et cette année, il semble que nous allons voir ce record battu une nouvelle fois. En réalité, certains anticipent jusqu’à 9 000 fermetures de commerces de détail d’ici la fin de l’année 2018. Depuis le 1er janvier, la quantité d’espace commercial qui a déjà fermé est tout simplement hallucinant. Si vous additionnez toutes les fermetures de commerces de détail qui ont été annoncées jusqu’ici en 2018, cela représente 7,2 millions de m² d’espace commercial… Mais laissez ce chiffre de côté un instant. Beaucoup de galeries marchandes et de centres commerciaux à travers l’Amérique font déjà penser à une situation post-apocalyptique, et de plus en plus de panneaux “space available” fleurissent un peu partout chaque jour. Et au cas où vous seriez tenté de penser que je suis en train de monter les choses en épingle en inventant le chiffre précédent, alors vérifiez le en allant lire cet article qui provient du site Bloomberg

Selon les dernières données enregistrées par CoStar Group sur les chaînes de distribution régionales et nationales aux Etats-Unis, les annonces de fermetures de commerces de détail sur l’année 2018 atteignent déjà près de 7,2 millions de mètres carrés (77 Million Square Feet), ce qui signifie que le record de 9,75 millions de mètres (105 million square feet) enregistré en 2017 est en passe d’être battu.

En fin de compte, l’Amérique pourrait une fois de plus battre le record enregistré l’an dernier de 1 à 3 millions de mètres carrés supplémentaires.

Etant donné le nombre record de fermetures, on peut clairement évoquer le terme d’apocalypse.

Récession aux Etats-Unis d’ici 2020: nous sommes au seuil d’une crise, selon le FMI La folie économique de Trump va provoquer une récession, selon Paul Fisher

Et malheureusement pour le secteur du commerce de détail, il semble que cette crise n’est pas prête de s’arrêter de sitôt. Voici ce que Bloomberg évoque à ce sujet

Avec ces changements d’habitudes liés aux achats sur Internet et les problèmes d’endettement que connaissent les détaillants, rien n’indique que l’effondrement actuel du commerce de détail ne s’arrête de sitôt. “Une grande quantité de centres commerciaux aux Etats-Unis va disparaître”, a déclaré James Corl, directeur général et responsable de l’immobilier chez Siguler Guff & Co, un Private Equity américain. Les propriétaires essaieront de relouer ces espaces commerciaux en stands de tir, églises ou bien cela finira par devenir des champs de maïs.”

Est-ce l’immobilier commercial américain qui déclenchera la prochaine grande débâcle à Wall Street ?

Certaines personnes le pensent.

un grand nombre de projets d’envergure dans le domaine du commerce de détail sont en train et vont disparaître, et quelqu’un va devoir payer la note.

Et les signes avant-coureurs sont déjà réunis. Par exemple, les défauts de paiement dans le secteur du commerce de détail viennent d’enregistrer un nouveau record au cours du premier trimestre 2018…

Le stress financier dans l’industrie du commerce de détail se situe à un sommet historique.

Moody’s a indiqué mardi dans un communiqué que les défauts de paiement dans le secteur du commerce de détail avaient atteint un niveau record au cours des trois premiers mois de l’année 2018, la hausse du commerce électronique et le déclin des centres commerciaux favorisant la baisse des bénéfices.

Mais les médias mainstream continuent de nous expliquer que l’économie américaine se porte à merveille et que tout va bien se passer.

Malheureusement, rien n’a changé en ce qui concerne les tendances à long terme qui rongent l’économie américaine tel un cancer. Il y a quelques jours, j’ai publié un article au sujet d’un tout dernier rapport qui a révélé que près de 51 millions de ménages américains «ne peuvent pas se permettre de payer un loyer et de la nourriture». La véritable raison pour laquelle les détaillants américains sont en train de disparaître, c’est parce que la classe moyenne américaine ce cesse de diminuer. Il fût une époque où la classe moyenne américaine avait beaucoup de revenus discrétionnaires, mais elle est en train de disparaître sous nos yeux. Or la plupart d’entre nous sont dans un tel état de dénégation que nous n’admettrons jamais ce qui se passe.

Qui sait ? Si les commerces de détail continuent de fermer par centaines aux Etats-Unis, les gens vont peut-être commencer à se réveiller. Ce qui suit est une liste de quelques-uns des principaux détaillants qui ont annoncé la fermeture de leurs magasins en 2018

  • Abercrombie & Fitch: L’entreprise prévoit la fermeture de 60 magasins supplémentaires.
  • Aerosoles: seuls 4 de leurs 88 magasins resteront certainement ouverts.
  • American Apparel: L’entreprise s’est déclarée en faillite et tous leurs magasins ont fermé ou le seront bientôt.
  • BCBG: 118 magasins ont fermé.
  • Bebe: Bebe c’est du passé et l’ensemble des 168 magasins ont fermé.
  • Bon-Ton: L’entreprise s’est placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites et fermera 48 magasins.
  • The Children’s Place : Ils prévoient de fermer des centaines de magasins d’ici 2020 et vont s’orienter vers le e-commerce.
  • CVS: Ils ont fermé 70 magasins mais des milliers demeurent encore rentables.
  • Foot Locker: L’entreprise a en effet annoncé la fermeture de 110 stores en 2018, alors que 147 avaient déjà mis la clef sous la porte l’année dernière.
  • Guess: 60 magasins vont fermer cette année.
  • Gymboree: 350 magasins vont fermer leurs portes pour de bon cette année.
  • HHGregg: 220 magasins seront fermés cette année après la faillite de l’entreprise.
  • J. Crew: L’entreprise va fermer 50 magasins au lieu des 20 qui avaient été annoncés.
  • JC Penney: Ils ont fermé 138 magasins et prévoient de transformer tous les magasins restants en magasins de jouets.
  • The Limited: L’entreprise a fermé ses 250 points de vente et est entrée dans l’ère du numérique dans le but de rester en activité.
  • Macy’s: 7 magasins supplémentaires fermeront prochainement et plus de 5000 employés seront licenciés.
  • Michael Kors: L’entreprise va fermer 125 magasins cette année.
  • Payless: L’entreprise prévoit la fermeture de 800 magasins cette année après avoir récemment déposé son bilan.
  • Radio Shack: Plus de 1000 magasins ont été fermés cette année, ne laissant que 70 magasins à l’échelle nationale.
  • Rue 21: 400 magasins vont être fermés cette année.
  • Sears / Kmart: L’entreprise prévoit 300 fermetures cette année.
  • ToysRUs: Ils ont déposé leur bilan, mais pour l’instant, aucune fermeture de magasins a été annoncée, et l’entreprise a même déclaré que leurs magasins resteront ouverts.
  • Wet Seal: C’est terminé – les 171 magasins seront bientôt fermés.

Beaucoup de gens pointent du doigt les détaillants en ligne tels qu’Amazon.com afin d’expliquer l’effondrement du commerce de détail auquel nous assistons. Bien sûr que les ventes en ligne sont en hausse, mais elles représentent moins de 10% de l’ensemble des ventes du commerce détail aux Etats-Unis.

Et ce ne sont pas seulement les détaillants qui ferment leurs magasins.

Personnellement, j’ai été vraiment peiné d’apprendre que Subway allait fermer près 500 de ces magasins aux Etats-Unis…

Sentant la nécessité d’améliorer sa flotte de magasins dans le contexte d’une concurrence exacerbée dans l’industrie du sandwich, Subway prévoit de fermer 500 établissements américains cette année, selon Bloomberg News.

Les restaurants de l’entreprise Subway sont de petites tailles, mais omniprésents sur le territoire américain. La chaîne est la plus grande aux États-Unis par le nombre de magasins parmi les chaînes de restauration rapide et compte près de 26 000 emplacements, bien au-delà des 14 000 restaurants McDonald’s implantés aux Etats-Unis. Ceci a longtemps fait la fierté de l’entreprise.

Mais attention, car les banques elles aussi ferment leurs emplacements à un rythme hallucinant. En effet, de juin 2016 à juin 2017, le nombre d’agences bancaires aux États-Unis a baissé de plus de 1 700.

L’Amérique n’a jamais connu une baisse aussi importante.

Si l’économie américaine se portait aussi bien qu’on le dit, rien de tout cela ne se produirait. Il se passe quelque chose de très important, et ce que nous avons vu jusqu’ici n’est que la très petite pointe émergée d’un énorme iceberg.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

A l’intention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs, comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 43 $. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
5 Comment threads
1 Thread replies
5 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
channygocMichael Rousselle TradingMichael Roussellechoi Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
channy
Invité
channy

Tiens comme chez nous! Carrefour ferme 243 magasins et reclasse 193 salariés sur 2100
Les clowns de DRH de ces enseignes(la plupart n’ayant jamais exercé une seule journée sur la surface de vente d’un de leurs magasins) vous disent pas d’inquiétude, en GD l’emploi évolué plus qu’il ne disparait ainsi une caissière peut devenir préparatrice de commande, mettre en rayon…sauf que c’est complet et il faut dégager
magnifique article puant d’hypocrisie
https://www.distrijob.fr/actualites/emploi/carrefour-marksspencer-lemploi-evolue-plus-quil-ne-disparait/?utm_source=candidats&utm_medium=email%2Bcandidat&utm_campaign=newsletter%2Bcandidat

goc
Invité
goc

il serait intéressant de connaitre les détails de vos chiffres. Par exemple quel est le pourcentage de surfaces fermées par rapport à la surface totale existante, ensuite il faudrait aussi connaitre le nombre de nouveaux commerces crées cette année. Bref il faut remettre ces chiffres dans leur contexte, et pas seulement les livrer brut de fonderie.

Michael Rousselle Trading
Invité

ok mais si on vérifie les ETF correspondant XRT et IYR, ils ne disent pas la même chose que vous. Après chacun en tire les conclusions qu’il veut.

Michael Rousselle
Invité

Complètement logique ces fermetures, il y avait une sur-concentration de magasins de la même chaîne partout. Les surfaces étaient démentes et les mêmes chaines de magasin avaient ou ont des magasins à – de 5 ou 10 km l’un de l’autre. Rien que dans notre Mall, il y a 5 Starbucks dans un périmètre d’1 km maxi. Les entreprises ont appliqué une politique d’ouverture intensive pour contre la concurrence, rien d’étonnant. Les achats internet n’arrangent pas les choses et pour cause,on trouve des produits deux fois moins chers et dispo sous 48h alors que les magasins n’ont pas de stocks… Read more »

evain
Invité
evain

Ne vous inquiétez pas pour les anglo-saxons chaque fois qu’ils sont en difficultés ils se lancent dans une guerre totale. Il suffit d'”un événement local” à l’autre bout du monde et surtout “qui ne les concerne pas”. En 1913 le Deuxieme reich et l’Europe continentale ont une santé industrielle insolente!D’un coté une économie orienté au service des peuples, de l’autre des économies libérales mettant l’homme en esclavage mais souffrant de concurrence et de plus en plus contesté sur le fond comme sur la forme…bizarrement la guerre est rapide. En 1939 les allemands récupèrent une ville à plus de 95/100 de… Read more »

choi
Invité
choi

Le dollar US doit à tout prix rester la monnaie de réserve mondiale.
Ne cherchez pas plus loin.
Toute concurrence déclenchera un conflit mondial, pour le moment on est dans la phase du début de guerre commerciale mondiale.
Pour arrêter ce terrible engrenage, il faudrait beaucoup de “gens” sages, compétents, incorruptibles et pragmatiques.
Mais la situation actuelle nous démontre que la cupidité stupide et l’égoïsme sont dominants d’ou un gros risques de grave dérapage.
Les perdants seront toujours les cupides, les égoîstes, les incompétents, les crétins et les corruptibles adeptes d’une monnaie papier.
Il faut maintenant faire un choix.