Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Près de 51 millions d’américains n’arrivent pas à subvenir à leurs besoins essentiels tels que le logement et la nourriture
 

Si l’économie américaine se porte aussi bien qu’on nous le dit, alors pourquoi 51 millions de ménages américains n’arrivent pas à subvenir à leurs besoins essentiels tels que le logement et la nourriture ? La dernière étude qui vient d’être publiée par le projet ALICE de la United Way (Centraide) montre que le fossé entre les riches et les pauvres n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui et ce de toute l’histoire des Etats-Unis. Dans certaines des régions les plus riches d’Amérique, les maisons se vendent maintenant jusqu’à 100 millions de dollars, mais parallèlement, des dizaines de millions ménages américains ont du mal chaque mois à joindre les deux bouts. Nombreux sont ceux qui pensent que ce «fossé d’inégalités» qui n’arrête pas de s’aggraver ouvre la voie à d’importants problèmes sociétaux.

Globalement, on l’impression que l’économie américaine se porte mieux que prévue en 2018, mais les rangs des pauvres et des travailleurs pauvres ne font que grossir. Ce qui suit provient de CNN

Près de 51 millions de ménages américains ne peuvent pas se permettre un budget mensuel de base, incluant, la nourriture, les soins aux enfants, les soins de santé, le transport et un téléphone mobile, selon une étude publiée jeudi par le projet ALICE de la United Way (Centraide). C’est 43% des ménages aux États-Unis.

Parmi ceux qui luttent pour atteindre un budget mensuel de base, on retrouve 16,1 millions de ménages vivant en dessous du seuil de pauvreté fédéral officiel, soit 24.300 $ pour une famille de quatre en 2016. Mais aussi 34,7 millions de familles appelées ALICE, ce qui signifie Actif limité, revenu restreint, employé (Asset Limited, Income Constrained, Employed). En d’autres termes, ces ménages comprennent des membres actifs et ne sont pas «officiellement» pauvres, mais ne peuvent pas s’offrir les nécessités de base.

Si 43% des Américains n’arrivent pas à subvenir à leurs besoins essentiels, alors qu’en est-il de la réelle situation de l’économie américaine ?

Bien entendu, la principale raison pour laquelle autant de familles américaines luttent, c’est le manque d’emplois bien rémunérés.

En Amérique aujourd’hui, 66% des emplois sont rémunérés moins de 20 dollars de l’heure.

66%.

Prenons le temps de réfléchir quelques instants…

Vous ne pouvez pas subvenir aux besoins d’une famille de la classe moyenne américaine avec seulement 20 dollars de l’heure. Du coup, de nombreux Américains cumulent plusieurs emplois et, dans de nombreux ménages, la mère ainsi que le père de famille occupent plus d’un emploi.

Les coûts liés au logement représentent le poste le plus important an termes de budget pour la plupart des familles américaines, et le fait que ces coûts continuent de grimper, cela étouffe financièrement ces familles qui travaillent dur. Aujourd’hui, je viens d’apprendre que nous assistons à une ruée sur les achats immobiliers à mesure que les taux hypothécaires augmentent rapidement

Aujourd’hui, selon le dernier rapport de Freddie Mac sur les taux hypothécaires, après avoir plafonné ces dernières semaines, les taux hypothécaires sont repartis à la hausse et ont atteint un nouveau sommet qu’on avait pas vu depuis 8 ans. Par exemple, le prêt hypothécaire à taux fixe sur 30 ans vient d’atteindre son plus haut niveau depuis le 19 mai 2011.

Mais alors que les taux hypothécaires n’ont jamais été aussi élevés depuis 8 ans, cela a pour conséquence d’impacter l’activité de refinancement hypothécaire, en revanche cela à un effet inverse sur les achats immobiliers, où l’on assiste à une véritable ruée pour acheter et vendre des maisons. Comme le souligne Bloomberg, citant la société de courtage immobilier Redfin (réseau d’agents immobiliers aux États-Unis), le mois dernier, la maison américaine ordinaire et mise en vente est restée en moyenne 36 jours sur le marché – une vitesse record selon les données qui remontent à 2010.

Je ne sais pas si vous vous en souvenez, mais nous avons été témoins des mêmes signaux juste avant la crise des subprimes en 2008.

L’histoire se répète, et il semble que nous ne tirons jamais les leçons utiles de nos erreurs passées.

Les prix de l’immobilier dans certaines villes américaines sont devenues complètement délirants, et de nombreuses familles de travailleurs américains ne peuvent plus accéder à la propriété, si bien que quelques personnes en viennent à se poser cette simple question.

Alors que je rencontrais de nombreux locataires de San Francisco, on pouvait lire un article sur les logements abordables attribués par un système de loterie qui a été mis en place afin de faire face à la crise du logement dans la région et qui suscite un grand malaise. Les témoignages s’enchaînent: on voit des familles entières partageant un appartement avec d’autres locataires, et certains dorment même dans leur voiture, campent dans des jardins…

Si bien que de nombreux lecteurs m’ont posé cette simple question, pourquoi n’ont-ils pas tout simplement déménagé ?

Oui, certaines personnes déménagent mais pour la plupart des familles américaines, se déplacer à travers les Etats-Unis n’est tout simplement pas une option. Quitter un état coûte très cher, et il peut devenir très difficile de trouver un emploi similaire dans un secteur complètement différent, et de nombreuses familles sont très dépendantes des aides sociales là où elles vivent actuellement…

Les personnes qui luttent financièrement bénéficient souvent d’aides sociales généreuses – ce qui permet aux familles de subvenir aux besoins de leurs enfants, et de leur permettre de garder un pied dans le monde de l’emploi. La perspective de lâcher tout ça, par exemple, pour aller en Oklahoma ou en Géorgie signifierait de se passer de ces aides sociales généreuses. Tous ces aides qui maintiennent ces gens dans des régions vont vont mal économiquement les maintiennent également dans d’autres en plein essor où les prix de l’immobilier sont très élevés.

En fin de compte, déménager n’est tout simplement pas une solution pour beaucoup d’américains.

Voilà pourquoi les gens fuient en masse l’enfer de la Californie – Attention, vidéo choc ! Une classe moyenne américaine en voie d’extinction: 75% des américains ont moins de 10.000 dollars d’économies

Nous devons remettre de l’ordre dans notre système économique afin qu’il fonctionne pour l’ensemble des américains et pas seulement pour une minorité. Malheureusement, il faudra probablement une autre crise majeure avant que les gens ne soient prêts à une telle restructuration.

Et une telle crise est sans doute plus proche qu’on ne le pense. En fait, même le pape François met maintenant en garde contre les dangers des produits dérivés…

Dans une critique radicale de la finance mondiale publiée par le Vatican, le Saint-Siège a en effet qualifié les produits dérivés de bombe à retardement.

Selon les observateurs, il s’agit d’une condamnation inhabituelle, étant donné que la doctrine religieuse évoque rarement ces produits, mais ces affirmation concordent avec le scepticisme du pape François à l’égard du capitalisme sauvage.

“Suite à la crise économique de 2007, le marché global des produits dérivés avait une valeur correspondant environ au produit intérieur brut du monde entier”, explique le Vatican. “Un tel marché avec des actions sans limites a encouragé la croissance d’un monde financier spéculatif qui spécule massivement sur les échecs d’autres personnes, ce qui est inacceptable d’un point de vue éthique.”

J’ai beaucoup publié sur les produits dérivés par le passé, et le pape François a raison à 100% lorsqu’il explique qu’ils sont une bombe à retardement qui pourrait dévaster le système financier mondial à tout moment.

Nous ne savons pas exactement quand cela se produira, mais nous savons qu’une telle crise finira par éclater à un moment donné.

Malheureusement, la plupart des gens ne savent pas ce qu’il se passe, et seront complètement pris au dépourvu lorsque cette crise se matérialisera.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

A l’intention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs, comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 43 $. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
8 Comment threads
2 Thread replies
6 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
9 Comment authors
lecevenoldiable tranquilleZeitgeistbigmac29home run Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
lecevenol
Invité
lecevenol

les deces par obesité ont depassé personne crevant la faim dans le monde “the economist”

lecevenol
Invité
lecevenol

normal ils mangent trop pose la fouchette boulette

Marc Chivrac
Membre

et en France le grand carnage aussi

Zeitgeist
Invité
Zeitgeist

Haa ! Puréeee… tu m’as devancé home run …… tu portes bien ton nom Quand j’ai vu le titre, je me suis tout suite dit : Hé les 5-6 milliards qui crèvent la faims ?!? Nous sommes + de 7,5 milliards et dans ceci il y a 350 millions d’européens + 350 millions america-nord + 50 millions de millionnaires + combiens de Terriens dans tous les autres pays du monde qui n’ont pas trop de souci avec l’eau + énergie + un toit ??? On se demande pourquoi il y a 1000 ans….. que des vers de terres grouillaient sous… Read more »

home run
Invité

et 3 milliards d’autres êtres humains. ..

kikilekeke
Invité
kikilekeke

En même temps, s’ils arrêtaient de se jeter sur le dernier i-bidule ou le dernier gadget inutile à la mode et dont ils se passaient très bien avant, comme les enceintes à commande vocale par exemple, il leur resterait probablement plus d’argent pour leur budget nourriture…..

Fabpat
Invité

Le rêve américain sur la planète
Hollywood,
sur terre, il est cauchemardesque !!

Céline Cardoso
Invité

Les francais non plus

Lumpenproletariat
Invité
Lumpenproletariat

Entièrement d’accord, faut se bouger dans la vie !!!
Comment il fait le fils à Papounet rentier pour encaisser des loyers le matin ??? Et bien il met le réveil, parce qu’il se bat, lui au moins !!!
Comme Liliane Bettencourt, c’est en économisant ses pourboires de shampouineuse, quant elle a commencé dans les salons de coiffures, qu’elle est devenue milliardaire…

Triomphe de la volonté envy

bigmac29
Invité
bigmac29

Excellent !!! lol