Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Charles Sannat: “Prélèvement à la source, PTZ, etc., les mises en chantier en chute !”
 

« Le nombre de mises en chantier de logements neufs a accentué son recul en France de mars à mai, ainsi que celui des permis de construire, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Cohésion des Territoires.

Au cours des ces trois mois, les mises en chantier se sont élevées à 98 800, un recul de 6,6 % par rapport à la même période de 2017, tandis que le nombre de permis de construire s’est établi à 115 400, une baisse de 5,6 %, précise le ministère dans un communiqué.

Entre mars et mai, les mises en chantier ont particulièrement baissé dans le logement collectif (-7,7 %), même si le recul est moins marqué que celui donné un mois plus tôt.

Dans les permis de construire, le recul croît sur le logement individuel non groupé (-13,7 %), qui constitue la majeure partie de cette catégorie. En stagnant, le logement collectif marque également un ralentissement sur la période.

« L’infléchissement apparu fin 2017 se confirme », a commenté Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), évoquant « la perspective des élections municipales » de 2020, de nature à freiner les permis de construire, et l’effet sur les mises en chantier « des retards liés aux recours contentieux ».

Partout en France, la construction est mal orientée, il faut dire que la politique gouvernementale n’incite pas franchement à la construction neuve et d’ailleurs, il serait logique que l’on réhabilite le parc existant éventuellement en le remettant à niveaux en termes énergétiques.

Avec la fin du PTZ, ou sa réduction drastique pour certains, c’est des milliers de ménages qui ne sont plus solvabilisés.

Enfin, il y a aussi cette histoire de prélèvement à la source qui n’incite pas aux placements immobiliers les contribuables au régime foncier réel n’ayant plus de déficit foncier pour travaux pendant les deux prochaines années, cela vient d’autant réduire les projets de même que les incertitudes.

La croissance française sera nettement plus faible que ce que pense le gouvernement.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vinca minor
Vinca minor
2 années plus tôt

C’est vachement simple : tant que les taux directeurs de crédit resteront bas, ca passera. Mais le jour ou les taux remontent…
Une autre “complication” sera le prix du baril qui est promis à la hausse à court terme. La construction est très dépendante du prix énergie.

Esprit de contradiction
Esprit de contradiction
2 années plus tôt

Ce n’est pas logique, car avec toutes ces vagues de migrants en augmentation, cela devrait booster le bâtiment, car il faut les loger, ainsi que la consommation, puisqu’il faut les nourrir et les vêtir, etc.,… .
Y aurait-il un détail que je n’ai pas compris ???
A moins que la France soit devenue un spécialiste de l’importation de la misère humaine ; en contre partie de l’exportation de l’armement.

Esprit de contradiction
Esprit de contradiction
2 années plus tôt

Faut reconnaître que le travail gratuit ce n’est pas cher.
On pourrait aller plus loin, faire payer ceux qui veulent travailler, car s’ils travaillent ils deviennent des privilégiés, donc tout privilège représente une valeur ajoutée.

3
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x