Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Ralentissement de la croissance des dividendes

Va-t-il y avoir un krach, a priori, la réponse est toujours non (sauf crise géopolitique majeure ou accident économique), mais il devrait bien y avoir un mouvement de correction car la croissance des dividendes ralentit partout dans le monde.

En 2017, ils ont progressé de 8 %, puis en 2018 de presque 10 %, mais cette année, pour 2019 les dividendes sont attendus en modeste hausse de 4 % seulement !!

Enfin de vous à moi, 4 % d’augmentation des dividendes dans un monde de taux négatifs c’est quand même une belle performance, et le montant annuel devrait dépasser de nouveaux record avec 1.430 milliards de dollars attendus par les analystes.

Les entreprises tournent et tournent bien.

Quand vous avez le choix entre des obligations qui ne rapportent rien et des actions dont le dividende moyen augmente de 4 % vous choisissez quoi ?

Les actions.

Donc elles vont monter… même s’il y a des à-coups.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
7 Comment threads
9 Thread replies
6 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
7 Comment authors
jessiferPoujade51GarofulaAlainchanny Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
jessifer
Invité
jessifer

Je crois qu’on ne prend pas assez en compte le risque que prennent les investisseurs.S’il y a un crak boursier,nous perdons tout.Plus le risque augmente,plus les dividendes doivent etre importants.

Alain
Invité
Alain

Et si vous perdez tout, vous serez contraint de travailler, de servir. Vous passerez du statut de parasite à celui d’individu utile à son prochain. Je comprends que cela puisse vous horrifier.

Garofula
Invité
Garofula

Investir et entreprendre, c’est travailler et servir. Sans investissement, pas d’emploi. Sans entrepreneur, pas d’innovation. L’investisseur et l’entrepreneur sont les travailleurs les plus utiles et nécessaires de l’économie, à l’origine de toutes les richesses dont chacun profite ensuite.

Garofula
Invité
Garofula

il faut supprimer les salaires, tout cet argent est volé a l ‘économie réelle !

Garofula
Invité
Garofula

Les dividendes progressent de 4% mais le prix d’acquisition de ces dividendes a augmenté de 30%. Donc les actions vont baisser… même s’il y a des à-coups.

Alain
Invité
Alain

Le dividende est une vampirisation par l’actionnaire du salaire des travailleurs.
Les actionnaires ne sont plus des investisseurs mais des parasites.
Les bénéfices des entreprises devraient être reversés en salaires, investissements, et épargne, basta.

Et puis on nous parle là de croissance du dividende, car un revenu stable ne suffit pas dans cet univers de parasites, non, il leur en faut toujours plus à ces crevards.

Garofula
Invité
Garofula

Le salaire est une vampirisation par le salarié du revenu des actionnaires.
Les salariés ne sont plus des travailleurs mais des parasites.
Les bénéfices des entreprises devraient être reversés en dividendes, investissements, et épargne, basta.

Alain
Invité
Alain

D’où le remplacement des salariés par les robots.

Poujade51
Invité
Poujade51

A ce rythme là, ce sera bientôt les robots qui consommeront les produits fabriqués par d’autres robots dans les entreprises. Ce dont des robots qui feront leur courses chez leclerc et qui mangeront les produits qu’ils consommeront. L’humanité, elle elle sera au cimetière. les derniers êtres humains se feront enterré par les robots !

Garofula
Invité
Garofula

Les robots font ce qu’on leur dit de faire. Sinon, ils ne font rien.

Garofula
Invité
Garofula

Les salariés ne sont pas remplacés par des robots. La productivité des salariés est démultipliée par les machines. Plus la productivité des employés est élevée, plus il y a de capitaux mobilisés par emploi, plus il y a d’emplois.

A terme, cela signifie que le salaire sera marginal par rapport à la rémunération du capital, pour finalement disparaître. Donc, il faut que l’employé devienne actionnaire. Ce sont ses dividendes qui le feront vivre, et plus du tout son salaire.

Sinon, on peut retourner dans le passé, par exemple creuser les fossés à la petite cuillère en délaissant les pelleteuses.

Alain
Invité
Alain

Ah ?
Pourtant je ne vous plus de pompiste là où les distributeurs de carburant ont été robotisés.
Je ne vois pas non plus de banquier à côté de chaque DAB, etc.

Garofula
Invité
Garofula

Vous ne voyez pas parce que vous ne regardez pas assez bien. Les anciens pompistes n’ont pas disparu par enchantement. Ils font simplement autre chose de beaucoup plus utile et rentable.

Les banques et les DAB : les effectifs du secteur en 1975 étaient de moins de 250000 personnes. Les effectifs sont de plus de 400000 aujourd’hui. Vous ne regardez pas assez bien.

channy
Invité
channy

A voir mon cher Charles quand je vois Natixis qui régale 0.48cts par action avec un cours de bourse au 31 decembre 2018 à 4.04 euros…il est clair qu on régale l’actionnaire pour qu il ne se barre pas et ferme les yeux

bigmac29
Invité
bigmac29

Très cher Fracasse : M’auriez-vous oublié dans vos prières ? question sad

GRIMAUD GENEVIEVE
Invité

Tant mieux… C’est une honte…