Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Doug Casey: « l’effondrement du dollar et ses conséquences… »
 

L’inflation survient lorsque la création de la monnaie dépasse ce que la richesse réelle créée, met à disposition. Ce n’est pas la hausse des prix qui crée de l’inflation, mais plutôt l’inflation qui fait augmenter les prix. Le boucher, le boulanger oule fabricant de voitures, ne sont pas à l’origine de l’inflation bien que l’on les incrimine souvent. Au contraire, en produisant de la vraie richesse, ils combattent les effets de l’inflation. L’inflation est créée par le gouvernement qui seul, détient le pouvoir et le contrôle de la création monétaire.

Dans une société de libre marché, la seule façon pour une personne ou une organisation de se faire légitimement de l’argent, c’est de produire. Gagner de l’argent, c’est exactement la même démarche que de créer de la richesse et l’argent n’est rien d’autre qu’un certificat de production. Dans notre monde actuel, cependant, tous les gouvernements peuvent d’un côté, imprimer des billets à des coûts relativement faibles et d’un autre côté, les dépenser à leur pleine valeur sur n’importe quel marché. Si les impôts sont l’expropriation de la richesse par la force, alors l’inflation est un moyen détourné pour nous exproprier.

Pour créer de l’inflation, un gouvernement a besoin du contrôle total de la monnaie d’un pays. Cela signifie qu’il a des implications extrêmement importantes dans tout le système financier, car l’argent joue un rôle bien plus important que d’être un simple moyen d’échange. La monnaie est le moyen à partir duquel tous les autres biens matériels sont évalués. Cet enrichissement personnel représente, de manière objective, des heures entières de dur labeur pour une personne qui a consacré toute sa vie à en acquérir. Et si amasser suffisamment d’argent permet de vivre à sa guise, cela représente aussi la liberté. L’argent permet l’acquisition de toutes ces bonnes choses que l’on espère avoir un jour, ou même faire un jour, sans compter ce que l’on peut offrir aux autres. L’être humain consacre souvent toute sa vie à l’acquisition de l’argent.

A mesure que l’état se développe et doit fournir davantage de ressources à certains groupes, l’appel à l’argent augmente. Le gouvernement préfère éviter de taxer les gens car ils deviennent moins capables (ou moins disposés) à les payer. Du coup, l’état enregistre des déficits budgétaires plus importants, choisissant d’emprunter ce dont il a besoin. Lorsque le marché devient moins apte (ou moins disposé) à lui prêter de l’argent, c’est là alors qu’il se tourne vers l’inflation en vendant des montants toujours plus importants d’obligations(dette) à sa banque centrale, qui la paye en imprimant toujours davantage d’argent.

Lorsque le stock d’argent augmente, il perd de sa valeur par rapport à d’autres biens et les prix augmentent. Le processus est beaucoup plus destructeur que de faire payer des impôts, puisqu’il fait disparaître simplement la richesse. L’inflation sape et détruit les bases permettant d’évaluer tous les biens par rapport aux autres et d’allouer intelligemment les ressources. L’inflation crée un cycle économique inquiétant et provoque des aberrations et des distorsions dans l’économie.

Nous savons tous ce que les anciens disaient souvent : « les riches deviennent de plus en plus riches et le pauvres de plus en plus pauvres ». Personne n’a jamais dit que la vie devait être juste, mais en général, il n’y a pas de raison à priori pour que les riches deviennent de plus en plus riches. Dans une société de libre marché, les vieux dictons qui disaient : « Perte de richesse d’une génération à l’autre (sur trois générations) » et « un imbécile est capable de dépenser toute sa richesse en un rien de temps » pourraient très bien être appliqués à la réalité de notre monde actuel. Cela dit, nous ne vivons pas dans une société de libre marché.

Les riches et les pauvres ont tendance à ne plus se fréquenter à mesure que la société devient plus bureaucratique. C’est une conséquence de tout le système hautement politisé. Le gouvernement, pour paraphraser Willie Sutton, c’est lui qui possède toutes les richesses. Plus le gouvernement est grand, plus les riches et ceux qui le souhaitent, feront de leur mieux pour que le gouvernement se comporte dans leur intérêt.

Seuls les riches peuvent se payer des conseillers juridiques capables de se dépatouiller au travers des lois qui restreignent les masses. Les riches peuvent  se permettre à l’aide de leurs comptables de trouver une parade grace à des  failles juridiques au travers des lois fiscales. Les riches ont la possibilité d’emprunter,  et du coup profitent de l’inflation. Les riches peuvent payer pour influencer la manière dont le gouvernement déforme l’économie pour que les distorsions leurs soient profitables.

Le fossé entre les riches et les pauvres: Le germe de la révolution ! Charles Gave: “Les taux à zéro c’est une saloperie qui rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres !”

Le problème n’est pas que les riches soient des méchants (leurs amis politiques qui répondent constamment à leurs besoins, mais ça c’est encore un autre sujet). C’est simplement que dans une société fortement administrée, fortement taxée et inflationniste, les riches ont tendance à s’enrichir au détriment des pauvres qui sont sévèrement impactés par ces mêmes actionstouchés par les mêmes actions du gouvernement.

Toujours et sans exception, les économies les plus socialistes ou à planification centrale présentent la répartition la plus inégale des richesses. Dans ces sociétés, les personnes les moins scrupuleuses deviennent riches et les riches le restent grâce au pouvoir politique. Dans les sociétés libres, les riches ne peuvent s’enrichir qu’en fournissant les biens et services que les autres veulent à un prix abordable.

Au fur et à mesure que l’inflation s’aggrave, le gouvernement s’empressera de faire quelque chose, n’importe quoi à ce sujet.

Les gens vont intégrer des syndicats, des groupes de pression et des partis politiques dans l’espoir de gagner du poids afin d’imposer leur volonté à l’ensemble du pays, majoritairement acquis à leur cause.

Dans ce cas précis, le gouvernement aura comme possibilités de mette en place des contrôles sur les salaires, les prix, les crédits, d’autres contrôles comme certaines restrictions liée aux changements d’emplois, des contrôles sur les retraits d’argent des comptes bancaires, des restrictions à l’importation et l’exportation, des restrictions sur l’utilisation des espèces pour éviter l’évasion fiscale, la nationalisation et même la loi martiale, tout est imaginable. Aucune de ces solutions ne s’attaque à la cause première : l’intervention de l’état dans l’économie. Tout ceci n’améliorera pas la situation, mais au contraire l’aggravera.

Ce que toutes ces solutions ont en commun, c’est leur nature politique ; pour que cela fonctionne bien, ils exigent que certaines personnes soient obligées d’obéir aux ordres des autres.

Même si vous ou moi, ou encore un chauffeur de taxi dans la rue, estime qu’une solution est bonne on non, tout ceci est sans importance. Tous les problèmes qui commencent à éclater progressivement au cœur de notre société (par exemple un système de sécurité sociale en faillite, des banques en faillite protégées par le gouvernement fédéral, un système monétaire en ruine) étaient des solutions à une époque qui avaient sûrement été estimées positives, sinon, elles n’auraient jamais été adoptées.

Le vrai problème n’est pas de comprendre ce qui est fait mais plutôt comment cela est fait. C’est-à-dire par le biais du processus politique ou du libre marché. La différence réside dans la contrainte et le volontarisme. C’est aussi la différence entre être excité, frustré, ou se cogner la tête contre un mur et prendre des mesures positives pour améliorer son propre niveau de vie, vivre sa vie à sa guise, et par son propre exemple, influencer la société à prendre la direction que vous souhaitez – mais sans demander au gouvernement de tenir une arme à feu sur la tête de qui que ce soit.

L’action politique peut changer la société. Les russes dans les années 20, les Allemands dans les années 30, les Chinois dans les années 1940, les Cubains dans les années 1950, les Congolais dans les années 1960, les Sud-Vietnamiens et les Cambodgiens dans les années 1970, puis les Rhodésiens, les Bosniaques, les Rwandais et les Vénézuéliens aujourd’hui, sont parmi ceux qui ont découverts ce qu’ils étaient capables de faire. Cela étant, tout bouleversement politique peut avoir de lourdes conséquences.

C’est la nature même des gouvernements, ils ne créent pas de richesse. Ils répartissent que ce que les autres ont créé. Plus généralement, ils gaspillent ou redistribuent mal la richesse, car ils agissent politiquement en fonction de leurs propres avantages (c’est-à-dire qu’ils gratifient et renforcent le pouvoir des politiciens) plutôt que de faire valoir les vrais aspects économiques (c’est-à-dire permettre aux individus de satisfaire leurs désirs de la manière dont ils le souhaitent).

Il est irresponsable de baser votre vie sur ce que des centaines de millions d’autres personnes et leurs dirigeants peuvent ou ne peuvent pas faire. Etre une personne libre, consiste essentiellement à être en accord avec ses actes et avec son destin et non selon les actions des autres. Vous ne pouvez pas contrôler ce que les autres feront mais vous pouvez vous contrôler.

Si vous comptez sur d’autres personnes ou sur certaines solutions politiques, cela vous rendra probablement plus imprudent et complaisant, sûr de vous et vous ferez confiance en vous disant qu’ils savent ce qu’ils font et que vous n’aurez pas à vous énerver ou à vous inquiéter de l’effondrement de l’économie.

Que ce soit pour l’épicerie, les soins médicaux, les frais de scolarité ou le loyer, il semble que les prix augmentent partout.

C’est une tendance générale, en mouvement et qui s’accélère dangeureusement.

Dans le même temps, le monde est confronté à une grave crise sur plusieurs fronts.

L’or est à peu près le seul placement sérieux. L’or a tendance à bien se comporter en période de turbulences, tant pour la préservation de patrimoine que pour des gains spéculatifs.

C’est précisément pourquoi nous venons de publier une vidéo urgente. Elle révèle comment tout cela va se terminer et ce que vous pouvez faire à ce sujet. Cliquez ici pour la regarder maintenant.

Source: internationalman.com

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x